Bibliothèques : ouvrir plus pour défendre la lecture
CULTURE Actus - Débats

Défense de la lecture: ouvrir plus les bibliothèques

La lecture est menacée. Si, si !

Moins de temps passé à lire, ou alors des formats courts, des "quick news" sur Internet : on épluche, et on préfère la vidéo, on consulte, mais pour le loisirs... Et surtout, les lieux publics consacrés à la lecture et la recherche ne sont plus adaptés.

Le rapport Orsenna - Corbin est stupéfiant. Il n'y a pas que les magasins qui sont fermés le dimanche après-midi en province. :) Seulement 130 des 16.500 bibliothèques publiques sont ouvertes. Et en semaine, elles ne le sont qu'aux heures où chacun travaille.

Un comble, il n'y a que 15 bibliothèques universitaires en France accessibles le dimanche (les chercheurs doivent faire du sport ?).

Il va falloir des sous, dépoussiérer ces bibliothèques, les mettre en réseau, les ouvrir plus longtemps et probablement brasser leur public. L'accès individuel à Internet offre des territoires nouveaux, mais ne comble pas tous les besoins. Un dossier urgent, prévu dans le programme Macron, sinon le slogan "La lecture pour tous" finira au musée.

3 Commentaires

Oui, c'est dingue!
La bibliothèque est un magnifique lieu de vie et de rencontres, avec des auteurs et avec des lecteurs...qui finissent bien par déserter quelques instants la salle de lecture, qui pour le bar du lieu, qui pour fumer, qui pour se dégourdir les jambes, et là que d'échanges possibles entre lecteurs!!!
Sans nostalgie des années étudiantes où il n'y avait que là où trouver certains livres au programme, puisque Macron va booster le sujet, sans doute avec la pêche qui est la sienne. Je soutiens.
Bonjour Mel, je me disais bien qu'avec votre action depuis les espaces culturels Leclerc et les divers prix Landerneau que vous avez lancés, le sujet n'allait pas vous échapper. Macron peut sans doute trouver un renfort de choix avec vous sur le dossier.
Ce qui serait bien aussi c'est que l'âge limite pour passer le concours de bibliothécaire soit un peu repoussé car je connais quelqu'un qui s'est fourvoyé en allant dans une entreprise alors qu'il n'est sans doute pas fait pour cela mais qui serait sans doute moins nuisible dans ce secteur ;-))...plus sérieusement, il serait parfait en réserve pour classer, etc...
Si c'est la seule promesse que le PR tient, cela sera déjà une très grande réalisation pour la culture et le vouloir-vivre ensemble. Quelqu'un qui lit n'est pas en train d'embêter quelqu'un!
Cher Michel Edouard,
vous n'imaginez pas à quel point votre message me ravit! Oui, la France est en retard sur ce sujet, il suffit de regarder ce qui se passe au delà de l'hexagone pour s'en convaincre. Il se trouve que je travaille dans une bibliothèque universitaire (pas très loin de Landerneau!), je peux donc témoigner des efforts, certes encore insuffisants, qui sont déployés par les établissements comme le nôtre pour élargir les horaires d'ouverture au public. Car la demande est là, comme le prouvent les enquêtes menées régulièrement auprès des étudiants. Il y a même un encouragement de la part de notre Ministère de tutelle avec subventions à la clé. A l'UBO, nous sommes ouverts jusqu'à 22h toute la semaine et le samedi jusqu'à 17h... mais pas le dimanche. Je ne doute pas que cela se fera tôt ou tard... le seul hic, c'est qu'il nous faudra encore plus de sous, pour reprendre vos mots... et chacun sait hélas que l'enseignement supérieur dans notre beau pays n'est pas financé à hauteur de ce qu'il devrait.
Pour finir sur une note positive, je tenais à vous remercier pour ces magnifiques expos que l'on peut admirer en terre bretonne: tous ces grands artistes qui défilent en Finistère, c'est inespéré et tellement vivifiant!

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.