Reconfinement librairies
CULTURE Actus - Débats

Reconfinement : comment sauver l'accès à la lecture et à la culture ?

Comment sortir de l’absurde, comment ne pas sacrifier la culture - et notamment la lecture - aux impératifs sanitaires ?

Dans des centaines de commentaires, auteurs et éditeurs disent leur indignation à être ramenés au statut d’activité "non-essentielle". Et, à la suite d’une querelle en équité, le gouvernement a tranché : tous les rayons physiques ferment. Grands gagnants : Amazon et l'e-commerce.

Je le dis, alors qu’E.Leclerc saura faire sur le digital : cette situation est ubuesque. On sait que Roselyne Bachelot et Bruno Le Maire plaidaient pour l’ouverture des librairies.

Je n’ai rien à redire aux propos de Joann Sfar, François Busnel ou encore Alexandre Jardin. Pour moi, l’accès à la lecture et même au divertissement dans cette période de confinement est essentiel et devrait justifier, comme l’ouverture des écoles, un statut particulier.

4 Commentaires

Bravo Mel ! T’es le meilleur 👍
Bravo pour votre position cher "M.E.L." . amitiés ...



C’est aberrant. Et cela fait même de la peine. Mais que dire des annonces de Bruno le Maire : fermer les rayons non essentiels... Cela signifie que les salariés concernés vont être mis au chômage partiel.
Pourtant, les employés de la grande distribution sont l’un des rares métiers à converser un pouvoir d’achat dans le contexte actuel et donc à pouvoir faire tourner l’économie..
Je tiens sincèrement à les remercier car on ne les entend pas, pas une plainte, ils gardent le moral alors qu’ils ont vécu l’enfer pendant le 1er confinement et qu’ils continuent à nous servir.
Bonjour ! Pourquoi ne montrer que vous avez toujours un train d avance, en cette période de confinement, proposer aux petit commerce, style libraire, vendeur de vêtements et fleuristes un espace de vente dans vos magasins, bonne journée

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.