Rock & Folk rock au féminin
CULTURE Actus - Débats

Rock au féminin : un hors-série de Rock & Folk à ne pas manquer !

J’aime la musique, toutes sortes de musiques, mais d’abord le rock ! Ce n’est pas pour moi l’expression d’une nostalgie, ce sont des voix, des révoltes, des émotions et du rythme. Et j’aime cette histoire du rock qui donne à voir et à entendre de grandes figures de la musique, de la poésie et de l’engagement politique aussi !

Chez E.Leclerc, j’ai la chance de pouvoir accéder à toutes sortes de publications qu’une équipe spécialisée des Espaces Culturels dépose sur mon bureau (pour parfaire mon éducation, évidemment ?).

Alors, pour cette semaine de demi-break, j’ai emporté ce numéro hors-série "22 V’la les filles" de Rock & Folk ! Une galerie de portraits de 22 artistes femmes, qui ne doivent rien aux hommes... ? Les figures emblématiques du rock ont souvent été associées aux images d’une masculinité exubérante, d’une virilité sur-testostéronée. Avec son envers du décor : des backstages aux relents de solitude, des filles ramenées au rang de groupies, des trips incertains, alcools, acides, poudres… C’est un bel hommage (et ça n’est que justice) d’avoir remis en scène le parcours exceptionnel des grandes dames du rock.

La rédaction de R&F rappelle à juste titre que par leur talent, elles ont fait exploser les codes genrés de la mythologie du rock. Eh oui, avant Gene Vincent et Elvis Presley, Sister Rosetta Tharpe brandissait sa guitare électrique en pratiquant le moulinet ! ? Et, alors que j’étais encore en culotte courte, Wanda Jackson ouvrait la voie (sic) pour Rosie Flores, Joan Jett puis Cyndi Lauper !

Passant d’un registre à l’autre, de la folk au rock, au pop ou à la soul, PJ Harvey, Joan Baez, Marianne Faithfull, Kate Bush et Amy Winehouse ont imposé leur personnalité ! Des égéries s’émancipent (Nico), d’autres inspirent (Patti Smith), d’autres parfois en perdent la vie (Janis Joplin).

Beaucoup émergent d’un groupe, en prenne le leadership : Grace Slick (Jefferson Airplane), Kim Deal (The Pixies puis The Breeders), Debbie Harry (Blondie), Poison Ivy (The Cramps), Chrissie Hynde (The Pretenders), Courtney Love (Hole)... Et, omniprésente sur les ondes : "sexy Tina", volcanique Tina, Tina Turner bien sûr !

Merci à l’équipe de R&F de nous avoir offert ce super hors-série qu'on trouve encore en kiosques. Et je dédie spécialement ce post à mes maitres en musique moderne : Julien Heissler (qui fut le roi du rock chez Virgin à Barbès) ; et sa femme, Oussey Diallo, princesse dans la vie et reine de la musique chez E.Leclerc.

2 Commentaires

Salut mel, je cours l'acheter! Il en est de la musique comme du vin, sans les femmes pour les faire, quelle tristesse!!! ;-)
Merci pour le signalement. Et puis vous avez bon goût...
Bonne journée à tous en musique
Rock & Folk!!!! Revue iconique de mon adolescence dans les années 70. Le journal a survécu et il a toujours cet esprit "rock", j'adore!
Et ce numéro est vraiment bien. Il faut dire que les têtes d'affiche ne sont pas n'importe qui non plus.
Ah, ça donne envie d'écouter de la zique, à donf'!!!
On a là l'embarras du (très bon) choix pour animer le réveillon de la St Sylvestre. C'est géant.
La bonne journée MEL.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.