Carrefour Intermarché promotions
ÉCONOMIE Actus / Débats

Promotions : selon qu'on s'appelle Intermarché ou Carrefour ?

On se rappelle le barnum qu’avait engendré la promotion d’Intermarché sur le Nutella et les Pampers.

Bien sûr, il y avait la question de savoir si c'était une revente à perte. Mais l'indignation venait de ce que certains voyaient surtout une provocation. Beaucoup de coups de menton de la part du politique, qui a rappelé qu'un projet de loi encadrera les promotions.

Quand on sait la part des promos dans les ventes du textile, des voyages, des locations de voiture ou des réservations de ski, le débat risque de durer ! Je suis bien curieux de savoir si les ministres qui se sont exprimés avec virulence contre Intermarché vont s’en prendre maintenant à Carrefour.

C’était drôle, hier soir, d’entendre les réactions de défi des voyageurs amusés qui s’attroupaient à la sortie du TGV pour me regarder prendre cette photo de la dernière pub de Carrefour. C’est que - n’est-ce pas - les actionnaires de Carrefour ne sont pas les petits patrons provinciaux d’Intermarché ! Le cours de bourse de Carrefour alimente les produits de placement de nombreuses institutions de la place financière de Paris ! ?

A suivre donc, mais je fais le pari que les tartuffes d’hier, de Bercy ou de la rue de Varenne ne dégaineront pas leur épée contre l’excellent Alexandre Bompard, justement missionné pour faire remonter le cours.

Carrefour promotion Pampers

4 Commentaires

On devrait donc savoir assez vite si l'énarchie de Bercy fait partie du dispositif mis en place pour "sauver le soldat Bompard..."
Cher MEL, en effet, ça ne manque pas de sel. Sans compter la française des jeux qui pourrait penser que les codes visuels (graphique, trèfle etc... et couleurs) sont furieusement du parasitisme...
Cela dit, Carrefour était plutôt un habitué du tapis-vert que du combat commercial frontal, c'est une vraie nouveauté, mais ça ne va pas être simple pour Carrefour de tenir la position de la FCD-ILEC-ANIA-FNSEA (halte aux promos) et celle du boutefeu promotionnel qui suce la roue d'Intermarché...sauf si c'est un message envoyé au politique sur le thème "si vous ne légiférerez pas, on ne pourra pas se laisser faire et voilà ce qui va se passer..."
Mais vous avez raison, les réactions de la DGCCRF et de Bruno Lemaire vont être intéressantes à suivre...
C'est absurde qu'effectivement pour les vêtements, voyages et autres thématiques on soit en promo tout l'année hors période de soldes et qu'il y ait une si grande controverse pour la promo Pampers ou Nutella. Le fait que des clients aillent jusqu'à se taper dessus et s'invectiver pour récupérer le graal à l'huile de palme est un autre débat ! :)

Par contre j'ai entendu le patron de Nestlé france se plaindre d'Intermarché pour du Perrier également bradé à bas prix. Là c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité non ?!
Cher MEL, je lis depuis quelques mois régulièrement votre blog. Sorti d'une ESC, j'ai pendant mes études travaillé dans un Intermarché et l'engouement de la promotion sur le Nutella que j'ai pu constaté, montre bien que le pouvoir d'achat reste majeur. Les indépendants Leclerc et Intermarché qui historiquement (E.Leclerc/JP. Le Roch) se sont battus pour le pouvoir d'achat n'ont pas les mêmes moyens financiers que les groupes intégrés... mais ils réussissent (ça alors ?) Et c'est aujourd'hui la belle progression des indépendants en PDM qui peut en témoigner. Il est dommage que Système U par la voix de Serge Papin, ait tapé contre Intermarché : les promotions sont toujours une attente du consommateur. Carrefour fera-t-il mieux ? Pas sur .. le "mois Carrefour" avait déjà bien du mal face aux "Supers pouvoirs d'achat"
Bien à vous - AT

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.