Il existe donc bien le projet d’obliger les distributeurs les moins chers à remonter leurs prix.
ÉCONOMIE Actus / Débats

Qui profitera vraiment de l'inflation ?

Gagné ! Les partisans de la vie chère sortent du bois !

Il existe donc bien le projet d’obliger les distributeurs les moins chers à remonter leurs prix.

Jacques Creyssel de la FCD (Carrefour, Casino…) le confirme dans le magazine professionnel LSA. Serge Papin n’en a jamais fait mystère et l’ANIA (industries agro-alimentaires) vient de l’insérer dans ses propositions.

Je maintiens mes deux questions.

1/ Nous aussi on veut aider les agriculteurs, on a fait des propositions, mais en quoi la hausse de l’Ariel, du Ricoré et de la Volvic va permettre de mieux rémunérer les agriculteurs français ? On parlerait du porc ou du lait, ça pourrait faire sens, ça pourrait faire débat. Mais faire payer les grandes marques multinationales de 5 à 15% plus cher aux consommateurs français...ce sont d’autres qui se sucrent, c’est sûr !

2/ De combien la hausse ? Marrant de voir l’hypocrisie de ces partisans du retour à l’inflation. De Serge Papin (Systeme U) à l’ANIA on parle de « hausse acceptable par le consommateur » (inférieure à 1%), de panier augmenté de 30€ à 100€. Admettez déjà que c’est un aveu. Oui le projet existe bien et ils ont fait semblant de le minimiser.

Mais si j’en crois mes adhérents (et aussi ceux des U et Intermarché avec lesquels je prends souvent le train), on parle bien d’une hausse de 5 à 15 points sur 10 à 15.000 références en hyper, et 35 à 40% des ventes en supermarché.

Si je suis démenti, tant mieux pour les consommateurs et je ferai amende honorable.

Mais pour les observateurs professionnels il ne fait plus aucun doute, les Etats généraux de l’alimentation cachent le retour à cette fameuse Loi Galland, aux juteuses marges arrière, et à des prix français en moyenne 8 à 10% supérieurs à la moyenne européenne.

Je cherche encore en quoi ça améliorera le revenu des paysans français...

9 Commentaires

Les paysans faut voir, mais si les prix augmentent, les recettes de TVA également, non? Alors oui, Bercy va se goinfrer, ou isoler le delta pour alimenter (sans jeux de mots) un fonds pour le revenu des agriculteurs?
Cher Mel, vous n'avez pas l'esprit assez compliqué! Si le Nescafé augmente de 15%, les gens vont en acheter moins et boire de la chicorée, ce substitut de café, dont la culture est faite dans le Nord de la France. Encore faut-il ne pas augmenter AUSSI la chicorée de 15%... Sinon, en effet, je ne vois pas! Ils font quoi pour la chicorée l'ANIA et la FCD? Ca augmente ou pas?
Bonjour dans un climat difficile ou nous ne savons pas encore les consequences des futures decisions politiques petit retraite je m inquiete vous avez tout a fais raison de nousmettrent en alerte .pret a mettre plus chere pour des produits regionaux qui limites la pollution moins de transport et aide nos agriculteurs si evidemment on nos en donne la preuve par une explication simple ou un logo specifique qui nous indique que ce produitest moins gourmand en energie transport par exemple
On peut aussi imaginer qu'en margeant davantage sur l'Ariel ou la Volvic, la distribution dégage de quoi augmenter les prix payés aux agriculteurs. C'est-à-dire plus de marge sur la Volvic et moins sur les produits agricoles : indirectement, le consommateur vient au secours des producteurs....
Simple péréquation : on a connu des usines à gaz beaucoup plus compliquées...
On peut dire que vous avez mis les pieds dans le plat avec vos déclarations ! Mon beau frère est éleveur de cochons et peine à boucler ses fins de mois. Alors oui pour payer plus cher des produits français ! Mais c'est vrai que vos questions sur l'Ariel ça interroge quand même ! C'est quoi le lien avec l'agriculture?
Bonjour MEL.
Bien d'accord avec vous sur le ridicule des augmentations acceptables pour le consommateur... Pour cela il suffit de reprendre les derniers chiffres de l'évolution du CA et des PDM des grandes enseignes de distribution.
Le creusement de l'écart et de l'avance de E.Leclerc, avec sa stratégie de prix bas, et l'effondrement de Auchan qui avait particulièrement levé le pied en matière de promo... est la meilleure des réponses.
L'écotaxe ou l'inflation artificielle !

Chaque euro prélevé lors du transport va engendrer 2, 4, ... 8 euros d'inflation sur ces marchandises ...
c'est a dire sur quasiment tous les produits ... transportés avant et après transformation ...
et l'état prends 20 % sur tout ce qui bouge !
les recettes de tva seront largement supérieures aux recettes de l'écotaxe !
M.E.L, je suis d'accord avec votre analyse. Pour aider les éleveurs et l'agriculture en général, il suffit que la GMS récupère x centimes du kg ou litre et les restituent aux agriculteurs. Le consommateur librement consent à cette "taxe" pour aider et sauver le monde agricole. Je crois savoir que cela se fait dans certains Leclerc ou SuperU, à confirmer. Ainsi ce petit effort est fait par le consommateur et peut être ponctuellement soutenu par la GMS, les industriels et artisans. Cela évitera de faire disparaître toute une filière.
Bonjour, suite à cette article et vos réactions qu'elles seraient les solutions les plus appropriées selon vous? Les consommateurs sont une force sur laquelle vous pouvez compter. Sans aucun doute solidaires des agriculteurs français et peu enclin à payer plus cher des produits de consommation. Ils peuvent vous suivre si vos propositions sont efficaces pour tout le monde. Merci.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.