ÉCONOMIE Communication

Le blog, la publicité, les relations avec la presse, et moi et moi

Avant-hier soir, mercredi 5 septembre, sur Europe1, dans l’émission « des clics et des claques », Bérengère Bonte, David Abiker et Guy Birenbaum m’ont gentiment passé à la moulinette. Intéressante question sur le rôle des nouveaux médias pour les entreprises : avantages et inconvénients sur leur présence dans les réseaux sociaux, difficile distinction entre flux d’informations et annonces mercantiles, caractère intrusif des mails et fausse personnalisation, etc... L’occasion pour moi de réaffirmer quelques engagements auxquels je tiens beaucoup. La Com, la publicité  Je suis dans la Distribution depuis 35 ans (eh oui déjà !). J’ai mis longtemps à me faire à l’idée qu’on interprétera toujours mes propos …. comme de la pub, et uniquement de la pub. C’est incontournable, c’est inhérent à l’image des métiers du commerce. Un journaliste ne posera que rarement cette question à un écrivain, à un réalisateur de cinéma ou à un chanteur qui viendront pourtant promouvoir leur œuvre ou leur production. Souvent, il y a parmi eux de super-vendeurs, mais ils ne sont pas considérés comme des marchands, quand bien même ils nous incitent à acheter leurs livres, leurs disques, leurs films. « Eux ne font pas de pub », ils « disent leur actualité » (sic). Chacun vend sa salade. Alors j’ai depuis toujours pris le parti de ne pas m’en défendre.   Je ne m’affiche jamais dans la publicité commerciale.  Par respect pour les consommateurs, je ne pratique pas la confusion des genres. Et toutes les sociétés du Groupe qui sont « annonceurs » respectent ce « deal » avec moi. Rarement vous retrouverez mon image sur une publicité commerciale des Centres E. Leclerc. Je ne serai jamais l’homme-sandwich de notre enseigne. Je ne serai ni l’Afflelou, ni le Benetton de service.  Non que je dédaigne le processus, mais je romprais cette espèce de pacte tacite qui me lie au consommateur. Je réserve mes interventions pour le débat d’idées et lorsque je suis rattrapé par l’actualité. Bien sûr, dans mes interviews, je m’appuie sur nos réussites (et quelquefois je m’y appesantis). J’essaie de ne jamais réduire le discours aux seules préoccupations marchandes.  La frontière est évidemment ténue entre commercial et institutionnel. Lorsque l’on débat à la télé de la cherté du médicament, du manque de concurrence sur les carburants dans certaines villes, ou des pressions tarifaires industrielles, je nourris indirectement l’image positive des Centres E. Leclerc, comme le font d’ailleurs tous les autres chefs d’entreprise qui sont interrogés sur leur boîte ou sur leur secteur d’activité. Mais cette pub-là, elle est « par-dessus le marché ». Elle n’est pas un objectif en soi. La publicité promeut, la communication m’engage. Je ne participe pas aux actions de pub mais j’assume la Com. Cette médiatisation personnelle  m’engage. Et derrière moi, elle engage l’ensemble des collaborateurs des Centres E. Leclerc. Quand j’ai annoncé à la Matinale de R.T.L. (lundi 27 août) qu’on allait vendre l’essence à prix coûtant pendant un mois, c’est évidemment de la bonne pub pour les Centres E. Leclerc (parce que c’est une belle opération), mais c’est surtout un engagement qui garantit au consommateur que, si l’un des nôtres faillit, les médias lui tomberont sur le paletot ou sur le mien ! Le blog, la libre opinion, les interviews. Mon blog est un journal, un lieu, dans lequel je veux prendre le temps de développer des arguments, d’expliquer le pourquoi d’une position, ou le comment d’une initiative.  Comme le savent et le vérifient mes fidèles lecteurs, j’écris moi-même mes notes, hors pressions commerciales et publicitaires. Je veux garder cette autonomie, au risque souvent de ne pouvoir m’y astreindre, vu mon emploi du temps. Il y a chaque mois un peu plus de 25.000 «visiteurs uniques» qui le fréquentent. Ça me responsabilise, ça m’oblige. Jamais mes notes ne viennent concurrencer les initiatives prises par les médias eux-mêmes. Mon blog ne leur fait pas concurrence. Il ne se substitue pas aux conférences de presse, aux communiqués et ne m’empêche pas de répondre prioritairement aux demandes d’interviews. Le blog est pour développer, compléter, argumenter, réfléchir…  Voilà. Leclerc fait beaucoup de communication : de la pub commerciale (promotions, prix produits), de la communication institutionnelle (prises de position sur l’écologie, la consommation responsable, le « zéro papier », le « zéro prospectus », etc…). A ce stade, je n’apparais pas. Mais pour le reste, pour ce qui est de garantir le lien entre l’entreprise et notre environnement, entre l’enseigne et ses consommateurs, j’assume la représentation, le débat d’idées, les explications de textes, etc…  Au fond, tout cela n’est pas si complexe. Ma différence, c’est que peu d’autres chefs d’entreprise assument ce rôle qui certes est risqué (les médias sont « piégeux ») mais si gratifiant aussi, tant le public attend de nous qu’on sorte des stéréotypes, des discours corporatistes, des plaidoyers pro domo et veut entendre qu’on s’intéresse aussi aux gens, aux personnes, au peuple.

6 Commentaires

Salut Mel !

J’avais bien compris la répartition des territoires d’expressions entre vous et l’enseigne.

Vous avez l’audace de parler de sujets difficiles tout en amenant des explications faciles à la manière d’un maître de conférences avec en plus le vécu du chef d’entreprise pour étayer une argumentation complète. Vous avez le sens de la formule, un style agréable et un vocabulaire étendu… Il y a de quoi déstabiliser un bon nombre de journalistes et matière à se lancer dans la politique.

Les consommateurs sont aussi des électeurs et votre argumentation et vos décisions sont parfois très proches de ce qu’un homme pourrait vouloir pour l'ensemble du pays.

Refuseriez-vous un poste dans un ministère ou un siège dans une des assemblées ?
Bonjour Mr , je vous ecrit aujourd hui car je suis en colere:
Je travailles du lundi au samedi inclus et je fais toujours mes courses le dimanche matin au leclerc de Souillac, j avais reçue la pub pour les gros lots et je pensais en profiter aujourd hui
Je me suis presentee ce matin au leclerc arrivais devant la porte un panneau m annonce que "la foire aux lots "ce trouves de l autre cote de la rue , je ranges mon caddie , reprends la voiture et je vais a"la foire aux lots"......ferme le dimanche matin .....qui se termines dans deux jours .......!!!!!bien deçue
Salut Mel!
Une nouvelle étoile brille maintenant dans le ciel de Landerneau. A vous maintenant de chasser les poussières et les nuages pour qu'elle reste toujours visible et bien brillante.
Dans l' échelle de la réalisation des grands projets, que la vie d'un homme est courte!
Et vous et vous? Vous devez continuer à piloter cet outil formidable fruit du travail de votre père et des milliers de personnes qui ont participé et qui participent aujourd'hui à l'aventure. Ils ont besoin de vous.
Il n'y a pas d'âge pour mourir ni pour baisser les bras.
Une étoile de plus brille dans le ciel de Landerneau. Elle répondra secrètement à vos questions et vos doutes. La vie continue même si elle devient tout à coup différente.
Veuillez recevoir mes pensées les plus respectueuses.
Salut Mel !

J’avais bien compris la répartition des territoires d’expressions entre vous et l’enseigne.

Vous avez l’audace de parler de sujets difficiles tout en amenant des explications faciles à la manière d’un maître de conférences avec en plus le vécu du chef d’entreprise pour étayer une argumentation complète. Vous avez le sens de la formule, un style agréable et un vocabulaire étendu… Il y a de quoi déstabiliser un bon nombre de journalistes et matière à se lancer dans la politique.

Les consommateurs sont aussi des électeurs et votre argumentation et vos décisions sont parfois très proches de ce qu’un homme pourrait vouloir pour l'ensemble du pays.

Refuseriez-vous un poste dans un ministère ou un siège dans une des assemblées ?
Bonjour Mr , je vous ecrit aujourd hui car je suis en colere:
Je travailles du lundi au samedi inclus et je fais toujours mes courses le dimanche matin au leclerc de Souillac, j avais reçue la pub pour les gros lots et je pensais en profiter aujourd hui
Je me suis presentee ce matin au leclerc arrivais devant la porte un panneau m annonce que "la foire aux lots "ce trouves de l autre cote de la rue , je ranges mon caddie , reprends la voiture et je vais a"la foire aux lots"......ferme le dimanche matin .....qui se termines dans deux jours .......!!!!!bien deçue
Salut Mel!
Une nouvelle étoile brille maintenant dans le ciel de Landerneau. A vous maintenant de chasser les poussières et les nuages pour qu'elle reste toujours visible et bien brillante.
Dans l' échelle de la réalisation des grands projets, que la vie d'un homme est courte!
Et vous et vous? Vous devez continuer à piloter cet outil formidable fruit du travail de votre père et des milliers de personnes qui ont participé et qui participent aujourd'hui à l'aventure. Ils ont besoin de vous.
Il n'y a pas d'âge pour mourir ni pour baisser les bras.
Une étoile de plus brille dans le ciel de Landerneau. Elle répondra secrètement à vos questions et vos doutes. La vie continue même si elle devient tout à coup différente.
Veuillez recevoir mes pensées les plus respectueuses.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.