ÉCONOMIE Communication

« Libération », la main dans le sac !

Elle doit être très jeune, Eliane Patriarca, ou alors, elle était très pressée d’achever son enquête sur les sacs plastiques distribués dans les hypermarchés.

Hier, mardi, Libération titrait « Le sac plastique s’accroche. Avec le soutien du gouvernement et des lobbys, le Sénat a repoussé le projet de taxation ». On y apprend avec intérêt la position de l’Irlande, de la Chine ou du Bangladesh. On citera quelques initiatives de nos concurrents. Mais vous chercherez en vain la référence à notre enseigne. Etonnant, d’autant que s’il est une initiative pour l’environnement qui, depuis 10 ans, est largement mise à notre crédit, c’est bien celle-là. En effet, c'est en 1995 que la première initiative de suppression des sacs de caisse au niveau national a été prise par l'enseigne E. Leclerc. A partir de cette date, seuls des cabas consignés vendus 1 franc et remplacés gratuitement lorsqu'ils étaient hors d'usage, ont été proposés à la clientèle dans les 500 magasins de l'enseigne. Cette petite révolution a profondément modifié les comportements des consommateurs. Plusieurs campagnes de communication ont été nécessaires pour accompagner ces nouveaux comportements. Successivement, les agences CLM BBDO, Alice et Australie ont orchestré des campagnes mémorables, scénarisées et pilotées par Philippe Séligmann, Dir Com complètement dévoué à la Cause. Pendant cette période, aucun autre distributeur n'a suivi l'initiative de l'enseigne E. Leclerc. Ce n'est qu'en 2003, soit huit ans plus tard, que le "Festival du vent" a lancé une initiative comparable au niveau de la Corse, et treize ans plus tard, que  la FCD a pris des engagements pour la fin 2011. Je ne suis pas partisan d’une taxation des sacs plastiques. On croule sous les taxes et la parafiscalité.  Je suis content que François Baroin, Ministre du Budget, ait reconnu que «  la grande distribution ayant sauté le pas, une taxe ne frapperait que le petit commerce ». Mais les Centres E. Leclerc n’ont pas la prétention de représenter la grande distribution, et encore moins de lui servir de caution. Donc si « le sac plastique s’accroche », ce n’est certainement pas à cause des Centres E. Leclerc. De Granville à Royan en passant par Concarneau, les adhérents E. Leclerc qui furent les pionniers de cette initiative, tenaient à le faire savoir aux lecteurs de Libé (dont je suis).

15 Commentaires

Salut Mel!

Je suis convaincu du bien fondé de la démarche concernant le sac plastic.

La prise de position est courageuse et je la salue.

Je remarque simplement que la démarche pourrait être améliorée. En effet la distribution gratuite de sac a été remplacée par un sac plastic payant. Certes on en consomme moins mais n'est il pas préférable de proposer un sac payant biodégradable?
Tout à fait d'accord avec spam !
Il est inadmissible de faire payer des sacs polluants... pourquoi ne pas utiliser des sacs en papier recyclées????
Heu le sac payant est biodégradable non ?
Je parle de celui avec les anse verte et un dessin "nature" dessus genre fibre.
Salut Gilles,

Suite à ton message j'ai regardé ce matin à l'hyper à côté de chez moi. Malheureusement le sac vendu n'est pas biodégradable en tout cas ce n'est pas inscrit dessus.
Mais le sac vous l'achetez une bonne fois pour toute...qu'une seule fois !! c'est uniquement symobolique, puisque ensuite vous l'échangez dés qu'il s'abîme GRATUITEMENT jusqu'à la fin de vos jours (le plus tard possible, je vous le souhaite :!)
Juste un petit rectificatif, Granville n'a pas de "d".
Par ailleurs félicitations pour vos initiatives très souvent à l'avant garde comme l'appareil à code barre à lecture rapide, la e-pub ( sauf peut-être les caisses rapides ).
Idée : pour supprimer les sacs, il faut supprmer la notion de transport par le particulier et développper le service transport au particulier par l'entreprise, de la VPC de proximité en qq sorte.
Bonsoir, Franprix proposait des sacs fruits et légumes biodégradables et compostables. C'est vraiment une bonne idée: on met les épluchures de légumes ou de fruits dans ce sac et hop, au compost au fond du jardin. Pourquoi les GMS E.Leclerc en tant que leader français, ne propose pas la même chose ?
Salut Mel!

Je suis convaincu du bien fondé de la démarche concernant le sac plastic.

La prise de position est courageuse et je la salue.

Je remarque simplement que la démarche pourrait être améliorée. En effet la distribution gratuite de sac a été remplacée par un sac plastic payant. Certes on en consomme moins mais n'est il pas préférable de proposer un sac payant biodégradable?
Tout à fait d'accord avec spam !
Il est inadmissible de faire payer des sacs polluants... pourquoi ne pas utiliser des sacs en papier recyclées????
Heu le sac payant est biodégradable non ?
Je parle de celui avec les anse verte et un dessin "nature" dessus genre fibre.
Salut Gilles,

Suite à ton message j'ai regardé ce matin à l'hyper à côté de chez moi. Malheureusement le sac vendu n'est pas biodégradable en tout cas ce n'est pas inscrit dessus.
Mais le sac vous l'achetez une bonne fois pour toute...qu'une seule fois !! c'est uniquement symobolique, puisque ensuite vous l'échangez dés qu'il s'abîme GRATUITEMENT jusqu'à la fin de vos jours (le plus tard possible, je vous le souhaite :!)
Juste un petit rectificatif, Granville n'a pas de "d".
Par ailleurs félicitations pour vos initiatives très souvent à l'avant garde comme l'appareil à code barre à lecture rapide, la e-pub ( sauf peut-être les caisses rapides ).
Idée : pour supprimer les sacs, il faut supprmer la notion de transport par le particulier et développper le service transport au particulier par l'entreprise, de la VPC de proximité en qq sorte.
Bonsoir, Franprix proposait des sacs fruits et légumes biodégradables et compostables. C'est vraiment une bonne idée: on met les épluchures de légumes ou de fruits dans ce sac et hop, au compost au fond du jardin. Pourquoi les GMS E.Leclerc en tant que leader français, ne propose pas la même chose ?
Encore mieux : ici en Corse, on propose avant tout des sacs en papier kraft qui peuvent donc être recyclés !
Une question cependant : dans mon Leclerc, j'ai demandé plusieurs fois à pouvoir utiliser mes propres sacs pour les fruits et légumes et on m'a toujours dit non.
Alors à quand la suppression des sacs plastiques obligatoires pour les fruits et légumes ?

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.