Inflation France
ÉCONOMIE Consommation

Au secours, l'inflation revient !

L’inflation est de retour.

La hausse des prix en France est remontée à 2% sur un an. C’est la hausse du prix du pétrole qui tire l’indice à la hausse mais c’est aussi la faute à la fiscalité sur les carburants, le tabac, les boissons sucrées, etc.

Je prédis que la question du pouvoir d’achat va se réinviter dans le débat politique. Tout le monde a pu constater la légèreté avec laquelle ministres et hommes politiques ont traité le régime des promotions et des prix au stade de la distribution. On voit combien certains fonctionnaires ou élus ne font pas leurs courses au quotidien.

C’est pourtant le rythme de la consommation qui fait la croissance économique française. J’affirme que celle-ci est en panne et qu’un relèvement du niveau des prix, même marginal, devient une menace pour nos entreprises…et même pour la paix sociale.

L’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE) chiffre à -0,2% la baisse du pouvoir d’achat des français au 1er trimestre. Ca fait 3 ans que cet indicateur n’augmente plus alors que la France avait bénéficié de la baisse de sa facture gazière et pétrolière. Face à tous ceux qui ont cherché à diaboliser les prix bas, et sans refuser un débat politique sur des modalités d’une police des prix, je confirme que si des prix trop bas sont néfastes, des prix élevés tuent la consommation et l’emploi.

Le prix des courses en France, depuis la fin de la Loi Galland (les marges arrières !!!), est à peine revenu dans la moyenne européenne. Il ne faut pas déraper. Il faut entendre les craintes des organisations de consommateurs qui ne veulent pas que le consommateur devienne la variable d’ajustement des conflits corporatistes.

3 Commentaires

Bonjour cher Mel, il devient de plus en plus clair que l'objectif des gouvernements de plus en plus libéraux est de reprendre en taxes et en prix ce que le patronat est obligé de donner en rémunération contre le travail fourni par le salarié... Esclavage moderne, une certaine forme de liberté en plus. Pour la baisse de l'impôt on ne peut compter sur personne et pour la baisse des prix on ne peut compter que sur vous. C'est déjà pas mal mais c'est un peu tristoune comme projection d'avenir... Alors ne nous lâchez pas.
PE
On en a marre de ces hausses de prix, de taxes, d'impôts, de la densité de mensonges des politiques de tous bords, on en a marre! Est-ce clair pour quelqu'un?
C'est une variable des marchés, c'est un danger de spéculation sur l'activité ! L'activité de la GMS fonctionne comment ! MEL Expert doit une priorité pas uniquement concurrentielle, c'est légalement la confidentialité. Si le pouvoir d'achat des citoyen est important celui du client aussi tout le monde n'est pas Français cela n'empêche pas d'être en accord sur l'essentiel. Mais les flux complexes de société créé l'activité sui doit se faire de la meilleure façon et justement en tenant compte des variables sociétales dont les conflits d'intérêts, véritable danger public ! Non il ne peut y avoir une croissance favorable si elle est accaparée par la nuisance qui se répercutes avec ses graves conséquences, manque d'investissements, manques de structures conformes et adaptées, consommation étriquée ... et conflits d'intérêts ! l régulation de d'activité est une obligation contre l'insécurité et la décadence, l'envergure des entreprises sont conséquente de plus quand système U et Carrefour s'allient mais sur quel modèle et qu'elle valeurs autant dire attendre une nouvelle marque si c'est identique que précédemment autant en amont qu'en aval de la GMS ... .

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.