Michel-Edouard Leclerc invité de l'émission "Les Grandes Gueules" sur RMC et RMC Story
ÉCONOMIE Consommation

Les incertitudes sur le pouvoir d’achat pèsent sur les français

Pas de meilleur observatoire qu’un magasin pour constater au quotidien que depuis quelques mois ça rame du côté de la consommation, et pas que chez nous !

C’est vrai, les gens pensent "au coup d’après" et ont du mal à se projeter en matière de consommation familiale : ParcoursUp, chômage des jeunes, revenu stagnant, charges en hausse (loyers, transports) et prix qui remontent.

"Convoqué" au Grand Oral des Grandes Gueules sur RMC, c’était le principal sujet des préoccupations d’Olivier Truchot et d’Alain Marschall entouré d’un instit’ curieux (Sylvain), d’un étudiant combatif (Maxime) et d’une avocate concernée (Marie-Anne).

Alors lorsqu’ils me disent "croissance en berne… absence de perspectives claires en matières de croissance… dérapage des dépenses publiques… hausse de certaines fiscalité...", je réponds que même s’il il faut donner crédit au gouvernement de la baisse de la taxe d’habitation à venir et de certaines cotisations, le compte n’y est pas ! Et en tout cas, il est difficile à estimer.

Déficit de com’ du gouvernement, c’est sûr ! Déficit d’empathie, aussi. Personne n’a envie d’être raboté, c’est normal. En tout cas les consommateurs ont commencé à puiser dans le compte épargne.

 

3 Commentaires

Bonjour MEL, pas de doute vous faites le job! Mais tout cela ne me rassure guère et cette contraction du pouvoir d'achat telle que vous la décrivez est exactement ce que je ressens. Et je vous avoue que ce prélèvement à la source ne me dit rien qui vaille...
J'aime bien votre formule du genre : quand on me fait une critique, je prends et je m'améliore mais c'est aussi l'occasion d'expliquer ce que je fais bien. Je trouve cela très pragmatique et très optimiste. Efficace quoi. Inspirant même.
Mais vraiment, ces perspectives pas claires en provenance du gouvernement sont assez angoissante.
oh oh oh, monsieur Michel-Edouard Leclerc, vous allez vous faire traiter "d'ancien-monde" par Benjamin Griveaux à dire qu'il est dans le déficit de communication et d'empathie. Je vous rappelle que puisqu'il est parfait, la moindre critique est inopportune et c'est avec assez de condescendance et de commisération qu'elle est écartée d'un revers de main...
Mais vous avez parfaitement compris ce qui se passe, et cette équipe a déjà usé jusqu'à le corde le crédit électoral qu'elle avait eu la chance de constituer car il coïncidait avec un crédit de croissance économique sur lequel visiblement elle n'a pas prise.
Oui, je fais partie de ces consommatrices inquiètes.
L'instituteur présent sur le plateau est un de vos clients satisfaits dit-il, je suis également une cliente satisfaite de mon Leclerc d'Auxerre. Satisfaite tant que vous tenez sur les prix. Alors tenez bon.
Bonne soirée
Agathe (de Monéteau)
Le sel de la Terre permet la gabelle, pas l'inverse


Les perspectives ? Wait & See... mais rien de vraiment neuf depuis l'Ancien Régime

Que dire des risques de dérapages des prix s'il revient en tête (par exemple, tout petit exemple) que le cours du pétrole est au niveau de 07/2006 ou 09/2007 ou avant le pic de 07/2008... avec un prix à la pompe... en 2018 au plus haut !!!!



Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.