Prix essence été 2020
ÉCONOMIE Consommation

Prix de l'essence : pas d'emballement en vue !

Prix des carburants : c’est vrai que c’est sacrément frustrant... pour les automobilistes.

Jamais le gasoil ou le SP95 n’ont été aussi bas que pendant la période du confinement. La plupart d’entre nous ont été dans l’incapacité de profiter de cet effet d’aubaine vue la limitation des zones de circulation.

C’était bien pour la qualité de l’air, mais la baisse n’a pas profité au pouvoir d’achat .

Reste que la levée des interdictions ranime le trafic sur le réseau routier. Je lisais dans Les Échos ce matin que la consommation de carburant n’était pas encore revenue à la normale.

Je viens de m’informer auprès de Siplec, la coopérative qui gère l’approvisionnement des 600 stations E.Leclerc. Selon nos collaborateurs, le réseau Leclerc a pratiquement retrouvé toute son activité dans les aires locales, pas encore sur les flux migratoires (autoroutes). Les prix restent bas.

A court terme, pas d’emballement en vue malgré les derniers accords de l’OPEP (les producteurs cherchent à faire monter les cours ; les prix dans les stations évoluent au gré de la valeur du stock reconstitué). Il est fort à parier que les prix dans les stations remonteront petit à petit d’ici fin juillet avec la montée prévisible du trafic lors des départs en vacances, sans atteindre les sommets précédents ! Et de toutes façons, on est en veille pour réagir. 😄

2 Commentaires

Pas sûr que tous les français pourront partir en vacances cet été. Beaucoup se sont vus imposés, pendant le confinement, les vacances et rtt 2020 lorsqu’ils n’avaient plus rien de 2019. Résultat pour beaucoup il va falloir rusé pour se garder de belle vacances entre l’été, Noël nouvel an et garder des jours pour garder les enfants à la Toussaint février ou Pâques, je ne suis pas certains qu’il y a aura de nombreux départs pour des destinations lointaines et coûteuses.
Bonjour,
A part l'essence et le gasoil, depuis quelques temps, un autre carburant que l'électricité fait parler de lui: Le Gaz Naturel Véhicule ( surtout en Bretagne mais pas seulement ). Aussi, j'ai deux questions à vous poser:
1) Après l'échec du GPL, de l'E85 et peut-être même de la voiture électrique, il est plus que probable qu'il faudra compter avec le GNV surtout quand il sera produit localement en grandes quantités d'ici quelques années. Aussi, les centres Leclerc vont-ils tout miser sur le carburant "électrique" ou déjà installer quelques pompes GNV comme cela se fait déjà dans les pays limitrophes ?
2) C'est dans le domaine utilitaire que le GNV se développe le plus actuellement. Les camions transportant les marchandises, utilisant le GNV ont un réel succès. Le groupe Leclerc va-t-il bientôt favoriser ce nouveau carburant dans ce domaine ?
Merci d'avance...

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.