Trader Joe's
ÉCONOMIE Consommation

Trader Joe's : trop de marketing tue le marketing !

Pénétrer dans un des 474 magasins Trader Joe's reste un des moments les plus agréables d’une visite de centres commerciaux aux USA !

Malgré le rachat par les supermarchés allemands Aldi, le concept, développé dans 43 états US, reste très populaire et attire les étudiants urbains et les familles modestes instruites des problèmes alimentaires. C’est sa marque de fabrique !

Les décors comme l’implantation des rayons sont toujours sympas. Notre équipe y a trouvé des idées, comme ces petites histoires partout sur les étiquettes et les écriteaux. Mais le positionnement des gammes reste contradictoire : on s’y revendique "Organic", "Local", "Natural"... Mais la moitié de l’offre c'est du snacking, avec des mentions sous forme de caution facile du "bien manger" du type : low calorie, sans graisse ajoutée, fat milk, complément alimentaire, additif et flavor naturel !

Mes homologues du Comité Stratégique Leclerc, Frederic Bonaparte (responsable Ile-de-France sud), Jean François Huet (Socamaine), Christophe Pilon (région Lyonnaise), Remy Jestin (Bretagne) estiment comme nos compagnes avec qui nous avons fait des achats que trop de marketing finit par masquer les qualités réelles de certains produits à marque de distributeur (80 % des 4.000 références comme les cafés, les jus de fruit, les vins etc).

Avec les équipes de Fabernovel qui nous guidaient, ce fut le sujet majeur de la visite aux USA : cet énorme gap entre le discours qualitatif américain sur la nourriture et... leur propre pratique. Déroutant ! 😄

2 Commentaires

Salut MEL, en effet, les américains (ces grands enfants) ne sont pas à une contradiction près!
Du moment que ça rapporte des dollars...tout ou presque est bon!
Vos observations sont plutôt précises, et il n'en reste pas moins vrai que cette enseigne est plutôt plébiscitée là où elle se trouve.
Un marketing qui tue le marketing, mais très efficace parce que très adapté à la clientèle. Les USA vus de France et réciproquement, sont une source permanente d'étonnements.
Sympa de rendre compte de votre voyage d'étude ici.
Bonjour Michel-Edouard Leclerc, pour être plus précis, c'est le family office d'un des deux fondateurs d'Aldi qui a racheté Trader's Joe à la toute fin des années 70. Et vous avez raison, quels magasins supers agréables! Lorsque je vais là-bas, j'aodre y faire des courses avec ce personnel dédié qui donne l'impression à chaque client qu'il est la personne la plus importante du monde. C'est très américain...très peu français surtout!
Pour le reste, vous avez l'oeil, celui que je n'ai pas, celui d'un spécialiste qui visite un collègue, so... Enjoy your journey.
LD

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.