Leclerc s'engage pour les éleveurs laitiers
ÉCONOMIE Développement durable

Leclerc s'engage pour les éleveurs laitiers

Je suis convaincu que les Assises de l'alimentation peuvent fournir le cadre d'un reset collectif du modèle français de consommation, devenu trop standardisé. C'est le bon tempo.

Il faut relever tous les exigences de qualité, les entreprises doivent inscrire leur offre dans l'élan de la Cop 21 et des exigences nutritionnelles nouvelles.

Tout le monde a à y gagner, et c'est ce mouvement concerté qui créera l'argumentaire permettant une meilleure rémunération aux producteurs.

Alors, comme c'est un discours nouveau de notre part, il faut donner des preuves concrètes. En voici une.

 

Dans le Ouest-France du jour (02/07/2017) : 

Leclerc s'engage pour les éleveurs laitiers - interview dans Ouest France

 

 

(Crédit image à la Une : par Patrick Nouhailler, sur Flickr, licence CC)

1 Commentaires

Soyez-en le prophète cher Mel. Le gouvernement réuni en séminaire à Nancy semble vouloir innover en matière de travail d'équipe, concertation, convergence, transversalité et mode projet. C'était pourtant mal partie avec le ministres Travert et Hulot il y a une dizaine de jours sur un point qui illustre tout à fait les enjeux de ces assises de l'alimentation. A minima sont concernés écologie, santé et agriculture. Si le Minagri ne pourrit pas le dossier en offrant des victimes expiatoires à ses corporations, alors oui ça peut donner quelque chose!
On saura vite maintenant... Sinon comme d'hab' désormais, c'est le privé qui fera le job.
Merci à vous pour les éleveurs.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.