Action magasins
ÉCONOMIE Echos de la distribution

Le magasin physique au service de la promesse commerciale

Omniprésence du digital ? Modèle Amazon ? Fin des magasins physiques ? Dieu sait si ces titres alimentent les chroniques de la distribution européennes. Mais il me semble qu’à l’heure où toutes les grandes enseignes "de l’ancien monde" prennent leur parti d’une évolution vers le multicanal, on néglige l’arrivée sur nos marchés de nouvelles enseignes qui savent aussi renouveler le modèle classique du magasin.

J’ai moi-même dit ici ma fascination pour la capacité avec laquelle des enseignes comme Lidl, Monoprix, Franprix ou les Galeries Lafayette ont su se renouveler. Autre exemple : les magasins Action dont Les Echos du 18/11/2019 annoncent l’ouverture de 1.250 nouveaux points de vente d’ici à 4 ans en Europe avec une perspective de CA de 9 milliards d'euros en 2023.

De tels exemples doivent nous inciter à ne pas retomber dans l’ornière des analyses stéréotypées sur la valeur des fonds de commerce ou de l’immobilier quand ils sont au service de belles promesses commerciales. Les analystes boursiers n’en semblent pas convaincus. Mais je peux vous dire que si les adhérents E.Leclerc investissent résolument dans le digital, le renouvellement ou l’arrivée de ces nouvelles enseignes constitue un sujet de légitime préoccupation tout autant qu’un argument pour continuer à investir en magasins.

2 Commentaires

En total accord avec vous sur la convergence des vecteurs de vente.
Amazon s'est offert Whole Foods, Alibaba des centres commerciaux...et les enseignes tradi comme la vôtre investissent à fond sur le digital. Bienvenue à ACTION!!!
Et bonnes fêtes de foin d'année à vous.
ED
Bonjour monsieur Leclerc, ce qui nous intéresse, ce sont de bons produits avec de bons prix.
Laissez donc les plumitifs et les boursicoteurs gloser...ça les occupe! Et continuez de nous faire DES BONS PRIX dans vos magasins.
Bonne matinée à vous.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.