Hypermarchés part de marché
ÉCONOMIE Echos de la distribution

Normal : les Français plébiscitent les magasins les moins chers !

La publication des parts de marché (Kantar World Panel) de chaque enseigne pour cette fin d'année est très révélatrice de l'impact des politiques commerciales.

Regardez bien : les seules enseignes qui progressent sont les enseignes les moins chères. Soit parce qu'elles ont investi en promos (Intermarché), soit parce qu'elles pratiquent les meilleurs prix. Quelle claque pour ceux qui dans les ministères, à Bercy, rue de Varenne, ou dans certaines associations socio-professionnelles ont passé leur temps en 2018 à vouloir faire croire que les Français étaient prêts à acheter plus cher pour telle ou telle cause.

Oui, je l'affirme ici, revaloriser les produits agricoles est une priorité. Et je publierai la liste de nos initiatives ! Mais aller taper dans la poche des consommateurs par les taxes ou par des prix élevés, c'était vraiment prendre les Français pour des niais.

Les blocages de ronds points par les GJ ont pu affecter les chiffres de certaines enseignes. Mais franchement, les mauvaises performances des principales enseignes intégrées trouvent leur source en interne ou dans leur manque d’agressivité commerciale. Que ces enseignes soient à l'origine de la hausse des prix qu'on nous impose au 1er février, c'est un comble et même une sacrée arnaque (confraternellement dit ! 😉)!

En tous cas, j'annonce qu‘hier tétanisés par une pression corporatiste organisée contre eux, nos adhérents ont repris leur liberté et vont assumer en 2019 une politique résolument consumériste.

J’en profite pour féliciter toutes les équipes responsables des marchés et du marketing (adhérents et salariés), en région et au national, qui nous ont convaincu de sortir de la torpeur en cette fin d’année et qui ont préparé les opérations commerciales qui valent à l’enseigne cette performance. Merci mes amis ! Oui, qu’on se le dise, en haut lieu comme dans les chaumières : en 2019, E.Leclerc is back ! 👌

2 Commentaires

Bonjour Michel-Edouard Leclerc, quelle claque en effet!
Et pour ne pas avoir la pudeur que vous emblez avoir, Olivier Dauvers a publié un papier il y a quelques jours qui met en évidence comment Nestlé (membre de l'Ania) et Auchan (membre FCD) torpillent allégrement les dispositions de la loi Alimentation sur les promos en créant un Gencode spécifique qui permet d'aller au-delà des 34% prévus. A se tordre de rire quand on sait comment ces ceux syndicats là ont avancé main dans la main pour noyauter les EGA et tenir la plume du législateur et que leurs éminents membres torpillent le résultat à la première occase. La raison en est simple : le consommateur.
Pas besoin de vous faire la leçon sur ce dossier. C'était un petit clin d'œil.
Vive les produits sains et pas trop chers.
You're fishing for compliments…
Leclerc is back?!?! Personne n'avait cru que vous n'étiez pas là. Sérieusement.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.