E.Leclerc succès
ÉCONOMIE Echos de la distribution

Pourquoi E.Leclerc réalise une croissance historique

Profitant de l’opération "carburants à prix coûtant" pendant les 10 week-ends de l’été, Le Figaro revient sur les performances historiques de l’enseigne E.Leclerc, et ce alors que Carrefour, Auchan et Casino marquent le pas !

Il y a l’explication par les prix bas, bien sûr, et la constance de l’enseigne sur cet objectif. Mais c’est le modèle du groupement d’entreprise familiale qui retient l’attention d’Olivia Detroyat : des entrepreneurs indépendants qui ont réinvestis plus d’un milliard en trois ans pour rénover les hypers, diversifier l’offre, monter en gamme, en qualité et s’adapter au digital, notamment en multipliant les drives et la livraison "Leclerc chez moi".

Je suis fier de nos équipes. Et les Français ne sont pas que des consommateurs : ils veulent aussi qu’on crée des emplois au pays (3.000 en 2018), qu’on achète français, local... et avec beaucoup de services.

Parfois, on fait des erreurs, mais on se bouge et on essaye d’apporter des solutions. 😉

3 Commentaires

Très, très, TRES joli coup!
Bonjour Michel-Edouard (vous permettez que je vous appelle par votre prénom???), à chaque grand tournant dans les modes de gestion ou les modes de consommation on a déclaré les indépendant mourants, Leclerc en tête!
Internationalisation, capacité à s'allier, achats internationaux, digitalisation (avec tout ce que ce mot comporte en front et en back office), renouvellement, etc etc... Vous avez fait tout cela, à votre manière, comme vos cousins d'Intermarché qui se portent bien aussi, mais avec un résulta tangible dans chaque domaine et hyper efficace.
Ca force le respect.
Bravo à vous et à toutes les équipes.

Bon, là je vais me "baquer", parce qu'il fait très très chaud!!!
Peut être que la recette de l'hyper qui fonctionne c'est aussi "l'hyper à la Leclerc". Des hypermarchés certes mais de tailles bien plus modestes que les immenses Géants/Carrefour/Auchan. Les hypermarchés E.Leclerc demeurent des magasins de distributions de produits de grandes consommations (alimentaire, entretien de la maison et à la marge de l'habillement, un peu d'équipement de la maison, bricolage, ...). Les concepts supplées les hypers en fonction des besoins locaux, en effet quel besoin d'un rayon Jardinage imposant avec la proximité d'un magasin Point Vert par contre en l'absence de magasin de bricolage un brico leclerc à tout son sens. La force de E.Leclerc se sont des indépendants qui connaissent leur territoire et qui travaille en intelligence avec le tissu économique local. Le positionnement "provincial" est également une force. Acheter un aspirateur chez E.Leclerc quand le But ou le Darty le plus proche est à 30 kilomètres c'est logique. Acheter sa gazinière chez Carrefour alors quand dans la galerie commerciale de celui-ci il y a un Darty c'est moins automatique.

Bref, la recette de E.Lelerc c'est plus du bon sens et du pragmatisme qu'une curiosité.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.