Coronavirus aide soignants
ÉCONOMIE Engagements

Coronavirus : les enseignes s'activent pour aider personnel médical et clients fragiles

Sympa que les médias français, relayent les bonnes initiatives des magasins qui se décarcassent pour satisfaire prioritairement tout le personnel médical et plus globalement les clients les plus fragiles.

Pas mal d’enseignes s'activent : Carrefour Market, Intermarché, Système U, Auchan... Chez E.Leclerc à Osny Pontoise, à Albi, à Vannes, à Rambouillet, à Saint-Nazaire, Tarbes, Pau, Ribécourt, Beaune, Saint-Louis, etc (et aussi en Espagne !), on trouve des services rapides, des horaires aménagés, des paniers spéciaux qui ont été appréciés des clients et une foule de petites attentions pour les soignants (accueil en magasin, livraison des petits-déjeuners à l'hôpital...).

C’est un motif de fierté. Toutes les enseignes Carrefour, Lidl, Picard, Cora, Casino, Auchan, Aldi et les trois groupements d’indépendants ont décidé d’un commun accord l’établissement d’horaires réservés et d’un parcours prioritaire pour les soignants : sur présentation d’un simple justificatif professionnel, ces personnes "engagées" ne devraient pas avoir à attendre ni à l’entrée du magasin, ni à la caisse, etc.

6 Commentaires

C'est comme ça qu'il faut faire : s'entraider!
La première ligne aide la première ligne. Le corps médical est soutenu par les commerçants. Si on ne peut nourrir les soignants, si on en peut plus nourrir la population, plus besoin de soignants : c'est plié!
Donc entraide responsable (gestes barrières) et solidarité!
Bjr MEL,
En ces temps d'éparpillements, de replis sur soi ou dans des micro-communautés, de défiance à l'égard de leaders qui le montrent bien peu, ces exemples d'entraide, de solidarité, d'humanité sont vraiment porteurs d'espoir.
Bravo à tous ceux qui font face dans cette tragédie.
Bonjour ^^

Pas de créneau pour nos aînés à Strasbourg (2 hypers) et c'est tant mieux parce que rassembler les plus vulnérables au même endroit au même moment m'a toujours semblé un non sens sanitaire. Mais un accès prioritaire à l'entrée et en caisse pour les personnels soignants, les + de 60 ans et les PMR. Merci pour eux et bravo aux équipes de ces hypers.

N'oublions pas non plus votre personnel (dont certains travaillent de nuit pour le réappro des rayons) et ensemble adoptons un geste barrière anti-morosité. Un bonjour et un merci au personnel filtrant les entrées. La même chose en caisse, et croyez moi, ils nous le rendent au centuple !
Je ne sais pas où m'adresser ni où écrire ... Alors je poste ici, en espérant être lue par un responsable !
Oui, à la solidarité, oui, aux initiatives humanistes. Évidemment !
Mais non, non et non, à la discrimination des familles mono-parentales, déjà lourdement éprouvées par un confinement souvent difficile, et dont les enfants sont interdits, même au Drive !
Non, non et non, aux paniers de 100 litres de lait comme je l'ai vu charger dans le coffre de mon voisin de Drive mardi dernier (alors que moi, raisonnable, responsable, j'avais mes courses habituelles même après 2 semaines sans avoir pu accéder au Drive : moralité, il me manquait plein de produits, ce qui m'a obligée à aller dans le Leclerc, chose que je voulais absolument éviter !)
Non également aux caddies laissés en libre service sans désinfectants ...
Alors si vous voulez vraiment avoir une attitude responsable, mettez des créneaux en place pour les familles monoparentales, et par pitié, bloquez les commandes extravagantes qui créent la pénurie par pur égoïsme et peurs irrationnelles (et stupides) !
bonjour
juste une idée comme çà qui me semble pas trop bète et pas trop difficile à mettre en oeuvre. Bien sur le chiffre d'affaire s'en ressentira mais on sauvera des vies.
voici mon message
et si les hyper ou super marchés fermaient les rayons non alimentaires et de droguerie ? le personnel serait moins nombreux et les clients ne seraient pas tenter par d'autres courses....et donc passeraient moins de temps sur place...

Bonjour

@Dhollande MC
Au cas où vous ne le sauriez pas, l'enseigne E.Leclerc est un groupement de commerçants INDEPENDANTS. Même si des initiatives locales peuvent être encouragées sur le plan national, chaque adhérent est libre de piocher les mesures qui l'intéressent, rejeter celles qui ne l'intéressent pas ou qui sont inapplicables ou non pertinentes chez lui.
Vous décrivez des pratiques qui me choquent (interdire les enfants ? Et pourquoi pas interdire aussi les personnes âgées pour mieux les protéger ?) mais à mon avis le meilleur endroit pour vous "plaindre" (entre guillemets) serait l'accueil de votre magasin. Ou mieux encore un coup de fil au magasin, exposez brièvement la situation et demandez le nom d'un responsable.
Pour les caddies, je serai tenté de dire que c'est du ressort du client de s'assurer de la propreté de son caddie tout comme de nombreuses personnes le font avant de s'assoir sur un banc public ou dans des toilettes publiques. Et surtout retirer le libre service est difficile dans la plupart des magasins. Le caddie doit quand même pouvoir servir à aller jusqu'à son véhicule pour ceux qui en ont un. Si on supprime le libre service, on ramène le caddie où ? S'il faut le ramener trop loin, on revient au temps des années 70 où les caddies trainaient partout sur le parking et dans les rues.

@leon benoliel
Bonne idée sur le papier mais :
- Le temps consacré à autre chose qu'à acheter des pâtes ou du papier toilette est relativement restreint et le personnel ne semble pas éprouver de difficulté à réappro ces rayons alors qu'il est omniprésent dans les rayons alimentaires. Et surtout le temps passé dans le magasin ne semble pas être gênant vu l'affluence réduite. Eviter l'heure d'ouverture et éviter de venir tous les jours serait bien plus utile en termes de sécurité sanitaire.
- Certains drives ne proposent plus certains produits alors qu'ils sont présents en magasin. Pas de communication là-dessus mais j'imagine que c'est une solution à l'engorgement du site et l'explosion des commandes. Et là j'irai dans le sens d'un commentaire précédent. Instaurer des quotas sur certains produits (2x6L de lait par exemple) et surtout une limite à une commande par semaine pourrait être une solution à certains abus.
- Comment feraient les élèves ou les télétravailleurs si on leur fermait le rayon papeterie, ou celui des accessoires informatiques ?
Je vous donne trois arguments et vais terminer par un exemple concret avec mon propre vécu :

Début mars, une des deux ampoules de ma hotte grille et je la remplace aussitôt avec mon ampoule de réserve.
Le 18 au soir c'est celle de mon coin cuisine qui lâche. Pas de pot quand même de griller deux ampoules en un seul mois alors que normalement c'est 1 à 2 par an. Mais pas de problème, en personne prévoyante j'avais là aussi une ampoule de réserve.
Ca se gâte le 20 au matin, où l'ampoule fraichement changée grille de nouveau. Et le soir c'est celle de la salle de bains.
Du 20 au 27, en plus du confinement j'ai eu droit au couvre feu.
Le 27 je sors pour la première fois et alors que pour bon nombre de français la première nécessité c'est se gaver de pâtes et pouvoir se torcher le postérieur, ma première nécessité à moi c'était d'y revoir clair parce que vous vous doutez bien que si je suis assez prévoyant pour avoir des ampoules en stock, je pourrais fort bien tenir quelque temps sans acheter la moindre nourriture.
Ma mésaventure (parce que pour l'instant rien ne permet de soupçonner une défaillance électrique même si griller 4 ampoules en 15 jours me paraît incroyable) m'aura au moins enseigné une chose. Quand on est prévoyant, on a des bougies chez soi. Du coup ma prochaine nécessité sera peut être des bougies et certainement une nouvelle ampoule de réserve. Hormis pour ma hotte, je n'ai racheté que le strict nécessaire et privilégié l'alimentaire moins nécessaire mais plus utile sur le moyen terme.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.