Alliances locales E.Leclerc 2019
ÉCONOMIE Engagements

Prix des "Alliances locales" 2019

"Désormais, tout le monde il est pour le local".

"Il", c’est le député, l’économiste, le militant et le consommateur. Mais si on veut transformer ce qui est sympa en un label qui rémunère les producteurs, il faut savoir investir et compléter ce vocable de proximité par des arguments de qualité.

La valorisation des savoir-faire ou des pratiques vertueuses, c’est un job nécessaire. Oui, il ne suffit pas de produire local, il faut pouvoir démontrer que le local a plus de goût, qu’il adhère à un modèle vertueux de production et qu’il peut relever par exemple le défi des critiques gastronomiques.

C’est la raison pour laquelle l’enseigne E.Leclerc organise tous les ans le palmarès des Alliances locales. Les productions de 6.526 producteurs sont sollicitées, 25 candidats (à chaque fois parrainé par un E.Leclerc local) sont sortis du lot et ont été présentés à un jury aussi bienveillant qu’exigeant.

Je remercie d’ailleurs pour leur fidélité Damien Duquesne, hyper chef 😊 et créateur du désormais célèbre site 750g ; Michel Husser chef étoilé alsacien du restaurant Le Cerf à Marlenheim ; Ruben Sarfati, autre hyper chef et ex candidat de "Top Chef". Et du côté E.leclerc, notre cheftaine Nathalie Desdomaines-Pommier (E.Leclerc Argences), Jean-François Huet (E.Leclerc Blois) et Bruno Trefouël qui a l’air d’avoir un nom breton mais qui est un normand de Dunkerque.

J’ai moi-même fait le tour de tous les produits proposés (je confesse, j’ai pris plus de 750g 😁) mais ça m’a donné du baume au cœur, comme aux 400 personnes qui ont assisté (et dégusté) à la remise des prix. Cette année, Thierry Chauveau, producteur de fromage blanc et de yaourt, Thomas Mathio, producteur de tomates et Frédéric Jaffré, éleveur de bovins ont été respectivement désignés Lauréats des Prix Alliance Locale "Durable", "Espoir" et "Terroir".

Il y a 3 ou 4 ans, des députés m’avaient gentiment titillé en m’interpellant sur la marginalité d’une telle démarche. Et bien je me sens aujourd’hui très à l’aise et bien argumenté pour défendre l’impact de ces près de 12.000 contrats "Alliance locale" que pilote pour nous l’énergique Jean-François Huet. Et, avec moi, Nicolas Rieuffel, agitateur gastronomique et animateur de cette soirée, nous voudrions remercier les députés, sénateurs (pourtant souvent critiques à notre égard) qui ont honoré ce palmarès de leur présence. Ce n’est pas toujours facile pour eux d’avoir à en justifier s’agissant d’une initiative du trublion E.Leclerc. Mais oui vraiment, il se passe un truc très positif autour de ces Alliances locales.

C’est le sens du "coup de coeur" dont le jury a gratifié Gildas Salvar, fabricant de crêpes et gâteaux bretons à Tréméven en Bretagne. Une très belle histoire humaine, celle de salariés partis à la recherche de leur ancien patron, retraité, pour sauver cette entreprise et lui redonner son aura… Si en plus de valoriser les produits, ce dialogue permet de célébrer le travail des hommes et des femmes, bons producteurs, c’est tout bon. 👍👍

2 Commentaires

Bsr MEL,
Pour le succès du travail en filière, l'échelon local est un point clé.
Ces alliances en sont une illustration vertueuse.
Le dynamisme incroyable des indépendants est une leçon aux autre formes de commerce.
Bravo à TOUS les membres de la filière, ainsi qu'aux consommateurs qui vont se régaler.
C'est bientôt l'heure de l'apéritif et toutes ces évocations donnent faim et soif.
Demain c'est vendredi et on se dit qu'exceptionnellement, un petit coup de blanc avec un morceau de fromage avant de passer à table, histoire de se mettre au diapason d'une célébration du magnifique travail de tous ces producteurs, ne serait pas une chose à écarter d'un revers de main.
D'ailleurs,...
Allez, la bonne soirée à tous et "bravo" aux lauréats!

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.