Interview Creyssel Les Echos
ÉCONOMIE Enjeux de la distribution

Oui à un pacte pour le commerce !

Dans Les Echos ce matin, Jacques Creyssel (FCD) interpelle les pouvoirs publics pour lancer un "pacte pour le commerce" français.

Gros contributeur pour l’emploi depuis 50 ans, ce secteur est aujourd’hui très fortement impacté par la révolution digitale et la concurrence "de nombreuses plateformes venues d’ailleurs". 

On sait la facilité avec laquelle les pouvoirs publics aiment manier le bâton à l’égard des enseignes, habituellement jetées en pâtures à l’opinion à l’heure du Salon de l’agriculture, porte de Versailles. Histoire sans doute de faire oublier une politique agricole en panne !

Histoire aussi qu’à défaut d’avoir une vision, l’Etat pouvait se parer du rôle du gendarme. En rappelant la contribution du commerce aux évolutions sociales (pouvoir d’achat, emploi, vecteur de la marque France, etc), Jacques Creyssel a raison de rappeler qu’une autre politique est possible.

Les mauvaises langues pourraient objecter que sa prise de parole intervient à l’heure où les groupes intégrés sont en crise. Ce serait une erreur de regarder les choses ainsi. Avec mon soutien et en portant la voix des indépendants, je veux dire avec lui que les salariés et les dirigeants du commerce français méritent d’être accompagnés et leurs revendications appuyées à l’heure où les concurrents étrangers bénéficient de distorsions fiscales de plus en plus incompréhensibles.

2 Commentaires

Oui, c'est une bonne idée...mais on sent quand même une entreprise de recherche de crédit de la FCD qui s'est largement plantée au moment de la loi EGALIM et son idée de "ruissellement vers les agriculteurs"...
une bonne idée apportée par la mauvaise personne, c'est souvent contre-productif! A suivre donc...
Oui à une remise à plat de la fiscalité du commerce. Le terme "confiscatoire" de l'article est en effet totalement adapté.bg

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.