Foire aux vins E.Leclerc
ÉCONOMIE La vie des magasins

Les foires aux vins ont-elles encore un avenir ?

Bientôt les Foires aux vins d’automne !

La Revue du Vin de France rend compte des préparatifs ! Au moment de l’interview ,je ne pouvais pas dévoiler le dispositif E.Leclerc pour l’édition 2018 (un concurrent malin de aurait pu profiter d’une indiscrétion... So...).

45 ans après la première foire aux vins dans le centre E.Leclerc de St Pol-de-Léon, Leclerc fait la course en tête ! Mais une question revient comme un marronnier du genre à propos des foires aux vins : le modèle n’est-il pas en train de s’essouffler ?

Ben non ! Je crois qu’il n’y a pas de modèle (sauf à considérer que c’est un modèle gagnant-gagnant entre producteurs, distributeurs et consommateurs ?). Les foires aux Vins restent un rendez-vous annuel très prisé ! Mais il faut reconnaître qu’au fil des années, le dispositif a tellement évolué... 

Entre l’offre très bordelaise, masculine et dédiée aux amateurs éclairés des débuts et ce qui est proposé aujourd’hui, le chemin parcouru est impressionnant. L’offre s’est élargie (plus de régions), approfondie (plus de vins et de styles de vins de chaque région), démocratisée (une offre accessible pour toutes les bourses), diversifiée (accessoires, cave d’appartements, verrerie, éditions...), incarnée (recours à l’expertise de sommeliers et d’œnologues reconnus), "évènementalisée" (soirées d’inauguration, magasins éphémères, ateliers pédagogiques, dégustations...), digitalisée (apps, pré-commandes, sites dédiés…), individualisée aussi, en permettant à la passion de nos adhérents et leurs cavistes, de faire de cette période un moment d’éclat' et de partage... 

Tant que la vitalité de la production rencontrera celle d’un commerce ouvert à elle, on peut parier que leurs réinventions permanentes offriront aux foires aux vins un bel avenir.

3 Commentaires

Bonjour cher MEL, en effet, et j'attends ce moment avec impatience. Ca n'est pas pour vous flatter, mais vos magasins arrivent toujours à dénicher des pépites qu'il est parfois même difficile de se procurer chez les cavistes ou à la propriété car parfois dans ces dernières il n'y a pas d'allocations pour les particuliers. C'est inégale c'est vrai selon les magasins, mais c'est souvent très très bien achalandé. Plus que quelques semaines à tenir.
Vous pourriez peut-être préciser les dates?
Tout cela donne soif...qu'il faudra étancher avec modération.
AAE
Bon rappel MEL!
Je vais acheter ce numéro de la RVF. Mais il faudra faire la chasse aux prospectus de magasins, magasins par magasin, car c'est souvent là, chez l'un et pas chez les autres que se trouvent des trésors plus difficile à proposer dans les catalogues nationaux.
Le plus souvent, chez vous, ça peut être sauvage et on se demande comment certains chefs de rayon font pour dénicher ce qu'ils proposent. La passion sans doute, et la confiance de ceux qui leurs vendent également.
Vivement que ça commence et bon après-midi à vous.
Ben oui il y a mille façon désormais d’envisager une foire au vin...y compris celle de la coupler à une « cuvée littéraire »... ce qui se propose ici a Blois...où nourritures terrestres et spirituelles se combinent en de rejouissants mélanges ...au cours de soirées où l’on découvre ce qui fait le nectar de la rentrée littéraire ! Et s’il est recommandé de boire avec modération, sachez qu’il est conseillé de lire avec passion...et même jusqu’a plus soif !

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.