Macron lobbies
ÉCONOMIE Pouvoir d'achat

Loi Agriculture et Alimentation : un lobby peut en cacher un autre

Qui peut croire cela : un relèvement de prix jusqu'à 10%, début décembre, du prix des Fanta, Nutella, Nescafé, Vittel, Evian ou Coca-Cola, au seul profit des agriculteurs français ? Alors qu’on ne produit ni café ni chocolat en France ! Qui a pu ainsi manipuler les députés LREM ?

La réponse est dans cet article publié dans le dernier Challenges : "Macronie, le vrai pouvoir des lobbies". "Une sorte d’alliance contre-nature réunissant la FNSEA, les industriels de l’agroalimentaire et les distributeurs a obtenu que le projet de loi relève de 10% le prix minimal des prix alimentaires.

En fait, ce cartel officieux s’était agité avant même les EGA. Le consultant Mathieu Laine, qui fut un soutien d’Emmanuel Macron durant la campagne, avait été missionné par Carrefour, Danone et le groupe Avril, dirigé alors par Xavier Beulin, président de la FNSEA, pour pousser la mesure auprès de candidats, puis d’Audrey Bourolleau (à l’Elysée) après les élections".

Aucun député, aucun ministre n’a été capable d’expliquer comment, par quel mécanisme, ces hausses en rayon vont "ruisseler vers les éleveurs" ! A quel point nos parlementaires savent-ils qu’ils ont été manipulés pour faire augmenter les marges et la côte boursière de ces grosses sociétés qui n’ont pris évidemment aucun engagement de reversement ? Name and Shame, menace le député Moreau ! Vraiment ?

5 Commentaires

Ah mais je comprends tout!
Avec le gain sur la consommation de carburants dû à la baisse de 10 km/h sur les routes, chacun va pouvoir payer ces hausses incompréhensibles sur les produits de tous les jours. Sauf que que les taxes pétrole explosent, alors ça n'est pas ça.
Juste le pillage du portefeuille des consommateurs qui s'accentuent encore. Quelle honte! Le président du pouvoir d'achat des riches et des parlementaires à la botte dans cette douma française. Oui, la honte...
Moreau "name and shame". On se pince.. Un jour c'est blanc, un jour c'est noir. Mais qui va écouter ce politicard empaillé qui d'Edgar Faure n'aura retenu que la girouette. Mais pour qui roule au juste le député Moreau?
Bonjour MEL, donc si je comprends bien, on baisse ou on fait semblant de baisser quelques impôts ici pour augmenter quelques taxes là et finir par faire payer par oukase notre nourriture encore un peu plus chère dans les supermarchés.
Echec sur l'emploi, absence de baisse de la dépense public, baisse du pouvoir d'achat, c'est certain, ils peuvent la ramener... Dans un peu plus de 3 ans ils sont dehors, alors ils se remplissent les poches auprès de ceux qui veulent bien glisser les enveloppes. Une république bananière...
Le ministre Macron sait depuis décembre 2016 grâce au rapport commandé à Marie-Laure Allain et Claire Chambolle que la hausse du SRP ne marche pas alors pourquoi devenu président la propose-t-il à Rungis ?
Cette hausse du SRP risque d'être contre-productive pour le revenu des paysans car elle va induire une inflation des prix alimentaires et donc une chute de la consommation des ménages tant le pouvoir d'achat est mis à mal par le matraquage fiscal, la hausse des taxes en tout genre...

https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/RapportComplet-LME-19-dec-def.pdf … …
A côté de chez moi il y a un panneau d'affichage "libre expression" - où trouver une idée d'affiche montrant "simplement" la manipulation des esprits que compte faire le pouvoir macronien après ces états généraux avec le tour de passe passe sur les étiquettes au détriment du pouvoir d'achat des français et en contradiction avec ses promesses ou non-promesses de campagnes (hausse de la CSG sur les retraites, 80km/h.....) que les zenmarches brandissent à chaque fois lorsqu'on les conteste avec la formule magique "le président a dit....." !!

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.