Pouvoir d'achat inflation France
ÉCONOMIE Pouvoir d'achat

Menace sur le pouvoir d’achat ?

La question fait son retour dans le débat public et c’est légitime.

D’abord parce qu’il y a bien — comme je l’avais annoncé — une reprise de l’inflation, ensuite parce que les annonces gouvernementales laissent augurer d’une ponction supérieure aux gains.

Le gouvernement  Philippe a certes pris des mesures favorables au pouvoir d’achat : baisses de la taxe d’habitation ou de certaines cotisations salariales, ou encore le "reste à charge zéro" sur certaines dépenses de santé. L’annonce de la suppression du forfait social sur l’intéressement et la participation est aussi une bonne nouvelle. 

Mais il y a aussi de mauvaises annonces. Après le couac des APL, la faible revalorisation de plusieurs allocations va toucher des familles ou des jeunes. Les retraités seront les plus affectés. Les revenus du travail ne sont pas beaucoup plus valorisés.

Le gouvernement ne semble pas prendre la mesure du scepticisme. J’ai même entendu certains ministres récuser la pertinence du concept de pouvoir d’achat. Personne n’a exposé une vue d’ensemble et à force d’annonces morcelées, chacun se sent lésé…

C’est prouvé, la question du pouvoir d’achat n’est pas seulement une affaire comptable. La perception et le vécu de chacun forgent la conviction.

5 Commentaires

Je vous suis. Je vais même encore plus loin.
L'alourdissement des taxes et autres impôts fait que comptablement j'ai moins d'agent disponible. Et je vous assure en effet que je n'ai pas l'impression d'avoir vu mon pouvoir d'achat augmenter ces derniers mois. Mais peut-être ai-je un problème de perception de la réalité vécue et de l'évolution de mon compte en banque?
Peut-être ce gouvernement va-t'il légaliser le cannabis? Et en favoriser la consommation? Pour soigner mon problème de perception...
Et vous MEL, ne vous avisez pas de nous lâcher sur les prix dans vos magasins. Merci par avance.
Pour les chasseurs, ce sera un mieux de 200€ par an à partir de 2019... ;-) Pour les autres???
La dernière phrase est très juste. Trop jeune pour avoir connu cette période, les plus anciens nous parlent toujours des périodes d'inflation qui même si elle grignotait "comptablement" le pouvoir d'achat donnait l'impression de voir ses revenus augmenter grâce à des augmentation de 4/5% des salaires (alors que les prix augmentaient de 5/6%). Ainsi, ils étaient pousser à consommer car l'argent non dépensé se dépréciait à rythme soutenu.

La mise en place de la nouvelle loi 'EGA' au cours du 1er trimestre 2019 et la baisse annoncée de la pression promotionnelle et concomitamment une baisse significative du pouvoir d'achat dès le 1er janvier avec la mise en place du prélèvement à la source (en effet, ne sont pris en compte que les revenus -salaires/retraites... et non les réductions d'impôts type aide à la personne, défisc investissements immo Pinel...). Une partie de français dont les classes moyennes va donc avancer de l'argent à l'état et ne se le fera rembourser qu'en septembre de l'année suivante !
Aussi, dès janvier 2019 la consommation en France va malheureusement s'effondrer et la croissance avec !
Pouvoir d'achat :
L'argent est un moyen ou l'argent est un but ?

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.