Inflation 2021
ÉCONOMIE Pouvoir d'achat

Se battre contre le retour de l'inflation

La hausse des prix ? Un retour de l'inflation ?

Oui je m'inquiète, je m'agite sur les plateaux, et avec mes collègues négociateurs du groupement d'achats E.Leclerc, nous voulons modérer tout ça et faire barrage à ce qui pourrait être des opérations de spéculation.

Sur les produits agricoles français, c'est normal qu'il y ait des hausses : le gel a limité la pousse de certains fruits, de la vigne, et l'humidité a eu raison de certaines récoltes de céréales. De toutes façons, nous, distributeurs, sommes engagés à ne pas bloquer la revalorisation du revenu des agriculteurs. Idem avec les PME touchées par la hausse des matières premières. On agira avec discernement.

Mais faut regarder les chiffres en face :

- Matières premières industrielles : aluminium + 38% plastique + 21%, carton +23%, coton +19%.

- Matières premières agricoles : arabica +36%, colza +22%, blé dur +40%, etc.

- Et le pompon : transports maritimes +86% !

De tout cela il va falloir faire le tri et regarder la part de ces matières incorporées dans les produits transformés. C'est là que les métiers de la négociation ont tout leur sens. C'est juste qu'il faut empêcher que les consommateurs français soient les dindons de la désorganisation des marchés mondiaux post-Covid, et dans certains cas d'une rétention d'offre (sauf à payer plus cher).

E.Leclerc ne sera pas le tremplin de l'inflation. Oui, on refusera des hausses, mais intelligemment : on compensera, on baissera nos marges. Le but pour Leclerc, c'est de rester le moins cher et pour notre pays de ne pas entraver la reprise.

Voyez-vous, c'est très technique, mais c'est aussi ça notre métier.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.