Pouvoir d'achat danger
ÉCONOMIE Pouvoir d'achat

Votre pouvoir d'achat en danger !

Pouvoir d'achat : avec l'annonce des hausses substantielles de prix dans certains secteurs (gaz, carburants, loyers, transports...) et les annonces de répercussion des hausses des matières premières, des emballages et des effets du gel printanier dans l'alimentaire, la question du retour de l'inflation a fait l'objet d'importantes publications ces deux derniers jours.

On voit bien que la question du pouvoir d'achat des ménages redevient une question centrale en cette rentrée.

Les données et les affirmations sont souvent contradictoires puisque tantôt on parle de statistiques globales, tantôt des évolutions de revenus par catégories sociales.

Une importante étude, publiée par France Stratégie, essaie d'expliquer le "décrochage" entre le pouvoir d'achat perçu par chacun des Français et le pouvoir d'achat mesuré, par exemple par l'INSEE

En fait, les Français résonnent moins en données absolues qu'en faisant référence à leur capacité de dépenser. Or, les dépenses liées au logement, au remboursement d'un emprunt, aux transports ne sont pas négociables.

On appelle ça des dépenses pré-engagées. Il se trouve que ces dépenses contraintes, sur presque 20 ans, ont considérablement augmenté. Leur part dans les dépenses des ménages sont passées de 27% dans les années 2000 à plus de 32% aujourd'hui.

Donc même si le revenus de certaines catégories ont augmenté, leur capacité de dépenser (pour se faire plaisir, manger mieux, prendre des vacances, etc) a diminué.

Cette évolution est encore plus marquée pour les Français pauvres ou à revenus modestes.

Sans nier les efforts qui ont été fournis pour maintenir le pouvoir d'achat et la croissance pendant cette période Covid, cette inégalité de pouvoir d'achat justifie que les professionnels restent attentifs au prix et que les pouvoirs publics ciblent prioritairement, pour les aider, les catégories les plus modestes.

Ce sera, n'en doutons pas, un sujet majeur pour les candidats à la prochaine présidentielle... Et, croyez-moi, défendre votre pouvoir d'achat est l'objectif central de mes collègues des centres E.Leclerc.

________

Photo : Une du journal l'Opinion.

 

1 Commentaires

n est-pas un moyen, en augmentant des dépenses incontournables , de rembourser une partie du quoi qu' il en coute, sans toucher aux impots a part, mécaniquement, la TVA?

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.