crise
SOCIÉTÉ Actus / Débats

Affaire Milumel et Picot (Lactalis) : point à date

Comme je m'y suis engagé, je poursuis la diffusion d'information sur cette affaire. J'ai participé à toutes les cellules de crise, dont une encore ce matin. Je vous le fais direct :

1. L'élément nouveau du week-end c'est l'internationalisation du dossier. L'information qui m'est remontée est qu'il n'y a pas eu de ventes de produits défectueux dans nos magasins à l'étranger (Pologne, Espagne, Portugal, Slovénie).

2. En France. Ce matin, on me confirme qu'un échange a été établi avec 95% des clients qui avaient acheté des boîtes.

A date, le ministère de la santé confirme qu'il n'y a pas eu d'hospitalisations nouvelles depuis le 2 décembre. Du côté de nos échanges avec les familles, on ne nous en signale pas non plus.

Pour les 5% restants, mails et courriers ont été envoyés, les banquiers alertés, et on poursuit la relance téléphonique voire les visites à domicile.

Suite à la campagne d'information, un certain nombre de clients ont ramené des boîtes (pas toujours achetées dans notre enseigne). C'était le but de notre alerte.

Il faut maintenant rapprocher les identités car celui qui a acheté un produit n'est pas forcément celui qui le rapporte, sans compter les familles qui étaient de passage pour les vacances et qui déposent la boîte dans un autre magasin. 

J'ai bon espoir que vue la mobilisation des magasins, des banquiers et de l'opinion publique, on arrive à bout de cette quête cette semaine.

Ce matin j'ai réuni tous les membres de notre groupement, ainsi que les responsables opérationnels, pour faire avec eux un point de situation et j'ai suggéré à chaque niveau de responsabilité, des premières mesures correctives et des propositions d'amélioration dont je vous reparlerai.

Trois difficultés :

  • le blocage en caisse des codes-barres des produits visés ralentit en revanche la consolidation des statistiques de retours. Elle se fait désormais manuellement, ce qui prolonge les délais de rapprochement des fichiers.
  • Beaucoup de clients ne font pas toujours le lien entre l'affaire Lactalis et les produits "Milumel" ou "Picot". Certains nous demandent s'ils doivent ramener des produits Lactel. On sent une certaine confusion, entretenue par le bruit médiatique  et les réseaux sociaux très focalisés sur l'entreprise Lactalis, plutôt que sur les marques mises en cause.
  • Il y a enfin un trouble chez les consommateurs qui trouvent encore en rayon des bouteilles de lait "Milumel" qui ne sont pas frappées par les rappels et retraits car elles ne sont pas produites sur le site en question. C'est donc compliqué et confusant. Je comprends que beaucoup de magasins (chez nous comme chez nos concurrents) aient fait le choix de retirer tous les produits de la marque, pour plus de lisibilité et écarter le moindre doute.

7 Commentaires

Chose promise, chose due!
Votre point est très clair. Ca donne confiance.
Merci
AC
Bonjour monsieur Leclerc, chapeau pour la transparence. Vous reprenez aussi les produits achetés chez vos concurrents! Là aussi, chapeau. On aimerait qu'ils en fassent de même, mais peut-être est-ce le cas, même si je les trouve plutôt en deça en matière d'informations. Bon courage pour la suite en espérant que cette affaire se termine rapidement et au mieux pour les enfants touchés.
Félicitations pour votre communication, elle devrait faire référence.

Puis-je me permettre une petite suggestion : le fait que vous référenciez un produit dans vos magasins, cela devrait devenir un label de qualité (un contrat de confiance entre vous et le consommateur) un peu comme en Angleterre le label "fournisseur de la Reine", mais là, le roi se serait vos consommateurs. Je sais cela demanderait de votre organisation des contrôles avant agrément, mais cela serait un grand plus par rapport aux autres distributeurs pour des consommateurs de plus désorientés. - Guy Couturier
le roi se serait vos consommateurs !!!!!!! mr svp pouvez-vous écrire sans faute
Bonsoir,

Afin d'aider les gens dans le choix des produits lactés et d'éviter la confusion, bien légitime, peut-être serait il possible d'informer les consommateurs sur les produits "sains" et les autres. Cela pourrait rassurer les consommateurs. Les gens en ont besoin, je pense. Merci pour la transparence dans cette affaire.

Cordialement
Vous allez devoir mettre le paquet pour redonner confiance en vos clients. Mes enfants sont grands maintenant mais j'aurais été inquiète si j'avais eu des nourrissons.
Bonjour
On parle des produits infantiles contaminés mais qu en est il des fabrications comme le chaussée aux moines, le beurre. Connaît on l origine de la defaillance chez Lactalis ...
Cordialement

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.