E.Leclerc Energie Solaire
SOCIÉTÉ Actus / Débats

E.Leclerc accélère sur l'énergie solaire

Je signerai ce soir au nom du Mouvement E.Leclerc, le plan national sur l'énergie solaire porté par Sébastien Lecornu, Secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

D'ici 2025, E.Leclerc s'engage à déployer quelque 50 ha de panneaux photovoltaïques sur les parkings des magasins. Cela représente concrètement plus de 200 magasins et je suis fier que nos adhérents prennent leur part dans la lutte contre le réchauffement climatique en développant les énergies renouvelables.

Un engagement dans la logique des actions d'E.Leclerc

L'investissement d'E.Leclerc dans le photovoltaïque ne date pas de la signature de ce plan. L'histoire a commencé en 2008 dans l'Hérault, à Saint-Aunès. L'investissement était considérable (5 à 7 millions d'euros) et Jean-Louis Borloo (ministre de l'Environnement à l'époque) avait su nous aider à porter le projet.

Depuis lors, Saint-Aunès a fait des petits, comme à Sablé (Sarthe) et plus récemment en Nouvelle-Aquitaine avec Pineuilh, Mimizan, Mios et Langon qui se sont inscrits dans le plan régional. Le Nord n'est pas en reste puisqu'à Arras (Hauts-de-France) les toits des entrepôts logistiques régionaux abritent aussi des panneaux solaires produisant une électricité rebasculée sur les réseaux d'Enedis.

Donner un cadre stable aux investisseurs

Charge maintenant au Ministre Lecornu de garantir à E.Leclerc mais plus globalement à tous les investisseurs dans les ENR, un cadre économique et législatif stabilisé pour au moins une décennie. En effet, en la matière, j'ai connu trop de "Stop and Go" pour ne pas devenir méfiant et désormais un peu exigeant avec la parole publique.

Les investissements envisagés sont lourds, on parle de plusieurs centaines de millions d'euros. Les amortissements sont longs, variant de 10 à 15 ans. Si l'on veut que l'initiative se développe, les pouvoirs publics doivent rassurer et garantir un horizon.

Trancher des contradictions législatives

Le ministre devra aussi réfléchir à l'articulation des textes de lois qui parfois peuvent se contredire ou du moins se neutraliser.

Si l'on est favorable au développement des ombrières sur les grands parkings des supermarchés alors il faut s'interroger sur les dispositions de la loi ALUR qui obligent désormais les magasins à construire des parkings en silo… car dans ce cas de figure, les services d'incendie refusent la pose de panneaux photovoltaïques sur les toits de ces parkings, jugeant les interventions trop risquées en cas d'incendie au sommet.

6 Commentaires

Michel-Edouard Leclerc, vous posez de bonnes questions et il n'est pas certain que la puissance publique ait la réponse, qu'il s'agisse des contradictions apparentes ou de la durée de son action politique sur tel ou tel point. Mais vous savez sans doute cela, nous vivons dans un pays qui n'évalue pas ses politiques publiques. Cela évite sans doute d'avoir à les tenir dans le temps...
Mais le plus important n'est pas cela. Le plus important est ce que vous faites avec les entreprises de votre groupement. Et aide et continuité de l'action publique ou pas, pour la planète et les gens qui y vivent, c'est ultra nécessaire de le faire, ultra bien. Merci pour cela.
L'énergie solaire est l'énergie d'aujourd'hui. Pas besoin d'attendre demain, vous l'avez parfaitement compris avec ces démarches concrètes. Si tous vos magasins (et ceux de vos concurrents aussi) le font, ça va ressembler à qq chose. Et plus on s'éloignera du pétrole, de ceux qui le raffinent, et pire encore, ceux qui le produisent, mieux on se portera. Vive le solaire!!!
Gildas
Bonjour Michel-Edouard Leclerc

Vous devriez vous intéresser également à la méthanisation,car c'est un procédé qui permet de recycler les déchets agricoles et alimentaires pour produire du bio-méthane.
Notre société GP4E a un brevet pour transformer les digestats de cette méthanisation en engrais "renouvelables" et supprimer tout plan d'épandage et toute pollution.
La méthanisation offre également un complément de revenu aux agriculteurs et un partenariat entre le monde agricole et les Centres Leclerc serait une formidable opportunité .

Nous sommes à votre disposition pour en parler.
Quand on voit se que réalise Elon Musk aujourd hui, je pense qu il serait préférable de le consulter pour capter l energie de la vie, le soleil.
Cdt.
Bonjour Michel-Edouard Leclerc,

Si vous souhaitez être innovant, proposez aux voisins de vos centrales d'y investir, ou d'acheter l'énergie que vous ne pourrez pas consommer sur place.
En effet, les énergies décentralisées sont une formidable opportunité de donner aux citoyens/à vos clients l'occasion de devenir eux-mêmes acteurs de la révolution énergétique, en créant des dynamiques locales autour de projets concrets.

Une révolution, c'est un mouvement porté par la base, non?
bonjour Michel,
je suis fier et heureux d'avoir été l'initiateur de cette belle réalisation de 2008 à St Aunes, qui a été rendue possible par ton intervention auprès de Jean-Louis Borloo..
depuis 2009, j'ai continué l'aventure du solaire en créant avec 2 associés DEFISOLAR et Defisolar Services, et nous réalisons dès à présent de nouvelles installations sur des parkings Socamil, et avons des projets Lecasud, Scalandes, et Scaso... en AUTOCONSOMMATION....
nos 85 autres réalisations depuis 2009, étaient des installations de revente classique à EDF...
j'espère avoir prochainement l'occasion d'en discuter avec toi,
amitiés
Georges

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.