Télétravail
SOCIÉTÉ Actus / Débats

Télétravail : oui, dans quelles conditions ?

Tous les journaux regorgent ces derniers jours d’articles sur le télétravail. Et de fait, avec le confinement, c’est un gros coup d’accélérateur qui a été donné au "travail délocalisé".

5 millions de français s’y sont mis. Certains avec enthousiasme, d’autres obligés, et pour la plupart dans la précipitation. Ils ont emporté l’ordinateur de bureau… et voguent les conférences vidéo, les Skype, les mails, les Whatsapp et autres Zoom !

En premiers retours à chaud des collaborateurs, le télétravail a ses militants. La plupart a su trouver ses marques et même le plaisir d’une vraie indépendance. Mais certains ont senti la difficulté de se resituer dans la chaine de décision qui n’était plus incarnée, comme au bureau. Et puis essayer de se concentrer avec autour de soi les enfants et le conjoint, ça n’est pas toujours simple.

Quand on va faire le bilan, il faudra faire la part des effets négatifs du confinement et de l’apport réel du télétravail. C’est sûr qu’on va en discuter beaucoup dans nos entreprises. Et vous, l’avez-vous expérimenté ? Plutôt positif ou plutôt réservé ?

6 Commentaires

Bonsoir MEL,
Vaste sujet. En effet si l'on considère la période de télétravail "dégradé" (travailler à la maison + tout le reste dont des enfants et un mari) que l'on est encore en train de vivre, alors il faut voir!
En revanche, si l'on estime que la partie "dégradée" n'est pas faite pour durer, alors là oui, j'adore! Enfin je pourrais adorer...
Super expérience!
A renouveler/développer/sanctuariser...et ré-organiser en prévoyant des points physiques réguliers avec les équipes (qu'elles soient "hiérarchique" ou "projet"), y compris dans des lieux qui pourraient arranger tout le monde, sans être nécessairement un siège.
J'adore.
Bonsoir M. Leclerc,
Dans l'obligation de télétravailler, j'étais du clan des ceptiques. Après 2 mois, j'y trouve quand même des avantages... Le 1er, la qualité de vie car plus de trajet, il est vrai que je passe 2h30/j dans les transports en communs. Ensuite il y a beaucoup moins de"voleur de temps" ce qui rend plus efficace... Mais ces"voleurs de temps" sont aussi pour la plupart des échanges avec les collègues et ça, ça manque... Les discussions du matin à la machine à café, c'est quand même top... Les échanges d'idées en direct lorsqu'un problème surgit, etc. Tout ces p'tits moments d'échanges constructifs et plaisants qu'offre le travail"au bureau"... Télétravail oui, mais a mon sens limités à quelques jours par mois.
L'équipement aussi n'est pas adapté, la chaise du salon n'offre pas le confort d'un vrai fauteuil de bureau, rarement d'accoudoirs, pourtant nécessaire pour jouer du mulot toute la journée et éviter les TMS. Voilà mon ressenti après 2 mois de test et encore au moins un mois de plus. Je fini par un énorme MERCI a vos équipes du magasin de Saint Nazaire en cette période compliquée. Bien à vous
Bonsoir M. Leclerc,

Jusqu'au 15 mars, je faisais partie des anti télétravail.

Depuis le 16 mars, contraint, j'ai découvert ce mode de travail dans la catégorie des personnes privilégiées : PC portable récent, micro casque pour les communications téléphoniques, pieuvre bluetooth pour les réunions téléphoniques et les visioconférences.

Après une première semaine compliquée à chercher la bonne place dans mon appartement, à avoir du mal à scinder les temps pro et les temps perso, j'ai trouver mon organisation et mon rythme.

Ancien anti, je ne suis pas devenu pour autant pro télétravail. Au contraire, le lien physique avec les collègues me manque trop. Toutefois, lorsque m'on employeur m’invitera à reprendre mon activité dans ses locaux, je ne m'interdit pas de recourir de façon ponctuelle à une journée de travail à mon domicile.

C'est une vraie souplesse et de mon point de vue un vrai luxe que de pouvoir organiser son travail en jonglant entre le siège et son domicile sans nuisance pour l'organisation du service et sans dégrader la qualité de service pour mes collègues.

Cordialement
J'y suis favorable à 100% au moins quelques jours par semaine. On perd moins d temps et on se fatigue beaucoup moins dans les transports. Quand il y a un vrai travail d'équipe, c'est important de pouvoir se retrouver en équipe au moins une fois dans la semaine. Cette période a permis de se débarrasser en tous cas de mon point de vue de tout un tas de formalisme et formalités inutiles.
Le télétravail se passe très bien, Nous avions une visio quotidienne avec toute l’équipe pour évoquer le confinement, et ... les sujets professionnels. Puis d’autres visio à chaque fois que cela était nécessaire pour faire avancer les différents sujets. C’était beaucoup moins fatigant que de se déplacer sur site car je gagnais 3h par jour. Moins de stress. Les moyens de communication entre les différents intervenants ont toujours permis de joindre les collaborateurs très vite. J’espère pour ma part que quand cette crise sera finie, nous pourrons garder une part de télétravail au sein de notre activité.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.