Fête des mères
SOCIÉTÉ Bloc-notes

Bonne fête à toutes les mères... et à la mienne !

"Ma mère s’appelle Edouard !", ça aurait pu être le titre d’un film sur mes parents (Godard aurait envisagé de réaliser un tel projet avec Lino Ventura dans le rôle de mon père Edouard).

On parle beaucoup d’Edouard, jusqu’au fronton de tous les magasins E.Leclerc. Ce que l’on sait moins, c’est que ma mère Hélène ne fut pas que son épouse.  Dès le début de "l’expérience Leclerc", c’est elle qui tint boutique, s’occupant des achats, des embauches, de l’exploitation.

 

Mon père parcourait la France pour faire des émules ; elle dirigeait le premier magasin, prenait spécialement des cours de comptabilité, et assurait ainsi la crédibilité du projet. Par la suite, et pendant 40 ans, elle fut la gardienne du temple, puis celle des humeurs de son mari et de son fils. ?

Elle m’a beaucoup aidé pour créer la Fondation d’arts à Landerneau (on la voit ici complice avec Franck, le fils d’Antoine Riboud, venu nous rendre visite dans le Finistère)... Alors que tout le temps la famille était dispersée, c’est la fête des mères qui nous rassemblait. Impensable d’oublier, c’est toujours vrai, alors "Bonne fête Hélène". ❤️

2 Commentaires

Grâce à la lecture de votre blog hier soir, j'ai pu in extremis et encore dans les temps fêter à qui de droit cette belle fête. Vous m'avez sauvé la mise en matière de soupe à la grimace pour les semaines à venir, je voulais juste vous en remercier.
LD
Antoine Riboud, fondateur de Danone. ?Les 2 Vaches, qui vient d'ailleurs d'obtenir la certification B-Corp après des heures d'audit vers un modèle plus transparent entre producteur et consommateur.
Merci Danone! Et merci MEL pour cet article sur l'expérience Leclerc,

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.