François Gabard Macif
SOCIÉTÉ Bloc-notes

François Gabart : une belle leçon de management

"Le quinquennat sportif" de Gabart est terriblement impressionnant.

En 5 ans, il aligne record sur record : il avait déjà enquillé la performance d’un Vendée Globe à 29 ans (avec un final exceptionnel et émouvant avec Armel le Cléac’h), la Route du Rhum en 2014, la Jacques Vabre 2015 avec Pascal Bidégorry, devant Coville et Nélias ; une transat anglaise en 2016 ! Et ce magnifique tour du monde 2017 en solo ! Chapeau M. Gabart, je vous admire. 😄

Les grands exploits sportifs valent bien les sagas d’entreprise. J’aime y chercher des leçons, des méthodes, des convictions et m’en nourrir. Constatez avec moi ce décalage, entre toutes les incantations naïvement assénées dans les grand-messes d’une génération start-up dopée au levée de fonds - et déjà prête à revendre - et le parcours au mérite d’un sportif ou d’un entrepreneur "de fond".

Certes, il faut beaucoup d’argent et de technologie pour s’assurer une place dans la légende : il est loin le temps d’un Tabarly victorieux à New York sur un ketch en bois et sans winch. Oui, pour gagner comme Le Cléac’h ou Gabard, il faut de l’effort autant que des idées, des bras autant que de tête, mais l’ambition et la vision de ces gars-là leur permettent de s’approprier ce qu’il faut de techno et la discipliner.

Regardez la belle photo de Macif, le trimaran de Gabart : son skipper est à la proue, petit sur l’étroit fuselage, mais c’est bien ce gaillard qui maitrise la monture.

François Gabard Macif

Les modèles ne sont pas comparables, mais pour mes collaborateurs et moi qui vivons chaque moment de l’entreprise comme un nouveau défi, en mode régate ou traversée au long cours, les valeurs et la détermination de ces hommes qui chevauchent des monstres d’innovation et de technologie sont d’abord faites d’ambitions, d’efforts, d’entraînement et surtout de constance.

Certaines victoires sont belles, mais faites d’opportunités. Pour moi, les belles réussites sont quand même, me semble-t-il, celles qui inscrivent leurs réalisations dans un schéma durable. Le schéma d’une vie passionnée. 😄

3 Commentaires

Oui, un bel héros des temps modernes avec un physique de "boy next door", le copain que l'on rêve d'avoir! Une sacrée réussite, à saluer et vous avec raison de le faire et de nous permettre ainsi de nous y associer!
Bonnes fêtes de fin d'année à tous.
Bonjour Michel-Edouard Leclerc, avec votre parcours à la tête d'un réseau d'indépendants assez tumultueux, vous avez un beau parcours de courses en équipage... Et nul doute que la mer très formée qui a porté les récents Etats Généraux de l'vous a fait vous sentir à votre aise. Après le coup de tabac, le beau temps?
Jacques
Vous avez raison, un magnifique athlète, hyper complet, intelligent, humble, dont le courage, la persévérance et le goût de l'effort sont à méditer, quelque soit notre âge... Et si je peux me permettre, Penduick 6 est bien un ketch, mais en alu et avec de très très gros winchs et quelques moulins à café. Tout est une question de numéro ;-)

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.