Simon Pagenaud Indianapolis
SOCIÉTÉ Bloc-notes

Simon Pagenaud : un grand pilote issu d'une famille de passionnés !

Simon Pagenaud ! Il faut retenir le nom de ce pilote frenchy qui défraye la chronique aux USA. Je ne le connaissais pas pas avant cet été...

Je me suis toujours intéressé aux parcours des sportifs (les parcours de grands sportifs offrent souvent de belles métaphores pour illustrer les valeurs et les caractères que l’on recherche dans nos métiers). Mais à part les profils de Steve McQueen dans "Bullit" et "Le Mans", l’ancien duel Prost - Senna et le sympathique Vatanen que je rencontre parfois dans l’avion, les sports mécaniques, ce n’était pas trop mon truc. Interpellé par son patronyme, j’avais écrit ici un post sur Charles Leclerc, qui fait le buzz en se cherchant une pôle position en F1...

Et voilà qu’en pleine crise franco-américaine, je tombe sur une photo de Trump congratulant un certain Simon Pagenaud, vainqueur des mythiques 500 miles d’Indianapolis. Je lis dans le JDD que Simon, déjà 100 compétitions au compteur et 25 podiums, est un petit gars de Montmorillon ! Et qu’il a appris à conduire sur le parking du supermarché de ses parents. Et là, tilt ! Je découvre qu’il n’est autre que le fils du dynamique adhérent E.Leclerc du même lieu, en charge... du développement du réseau Leclerc de locations de voitures, en pleine expansion !

Une famille de passionnés, hein ? 😄Génétique, atavisme, mimétisme : voilà des critères que manifestement il faut intégrer dans la grille des parcours. Dans un réseau d’entrepreneurs familiaux, j’aurais du y penser. 🙀Bonne chance Simon !

4 Commentaires

Il n'y a pas tant de frenchies qui brillent sportivement aux USA qu'on puisse se permettre de ne pas les honorer à tous moments...
Bravo à lui
C'est sur que déjà à se dévaloriser en s'appelant soi même frenchie vous fait partir déjà avec un complexe d'infériorité...
Voilà des parents qui peuvent bien fiers de l’excellence de leurs enfants
Bravo à lui et à mes collègues
En mai, fait ce qu'il te plait
;-)
Comme quoi le talent associée à la renommée n'est pas une question de bruit et de just in time.
Il en faut du temps, de la persévérance.... et sans doute une bonne dose d'humilité parmi bien d'autres qualités transmises dans la durée.
"One of the most consistent and productive drivers competing in the IndyCar Series... the first Frenchman to claim the title in 99 years"

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.