Presentation Powerpoint Stop
SOCIÉTÉ Bloc-notes

Splendeurs et misères des présentations PowerPoint

Maudits PowerPoints !

Certes, dénoncer leur omniprésence dans l’entreprise est une facilité de tribune aussi communément répandue que le recours à ces satanées "slides". Et pourtant, c'est vrai qu'on en a ras-le-bol de ces interminables présentations.

Mes collaborateurs savent que je ne supporte plus (ce qui ne les empêche pas de tenter de temps en temps de m'en passer une brassée ! 😄).

Les "présentations" ont leur utilité quand il s'agit de commenter un graphique, un tableau ou un schéma. Mais c’est devenu un prétexte pour ne plus afficher clairement l’opinion de l’intervenant. A force d’objectiver une idée ou une opinion dans un slide, on aseptise, on banalise, on se débarrasse. Moi je décroche !

Olivier Babeau demande dans une tribune (Les Echos) : "Quel économiste saura quantifier le coût financier et psychologique de ces milliers d’heures perdues à préparer chaque planche ?". Réponse : "un gâchis de dingue" !

Au bureau, je demande que chacun exprime ses opinions, les assument, les défendent. Jamais plus de 10 planches. Ca crispe ? Jeff Bezos et Xavier Niel ne tolèrent que des mémos écrits. Soyons tendance.

7 Commentaires

Quoi de pire que de commencer une réunion et qu'un collaborateur ouvre un ppt qui affiche 48 pages... :DD
Ohhhhh que cela semble juste

Un business plan pour une levée de fonds = 8 à 10 vues (les annexes sont ailleurs / A chacun son job ;-) )

Les présentations dynamiques et les software (genre Canvas - pour l'un des plus simples et connus assez grand public) rendent assez (entends-je "Très" ?) obsolètes les pwt et autres outils de présentation (qui ne restent que des outils !!)
Mais l'essentiel n'est-il pas dans la qualité du tri de l'info.... pour qu'il y ai 1) point à date 2) Perspective 3) Options 4) Choix
Trop d'info tue l'info mais l'analyse de l'info d'aujourd'hui... c'est le profit de demain.
Remarquez : il est question ici d'information (pas de blabla type journalistique ou d'argutie de tête chercheuse) ... ni com, ni pub.Il est question de perspective (demain vs hier et aujourd'hui), il est surtout question de compréhension, de choix et de décisions.
Souvent, il n'est point besoin d'en faire un plat et le blabla institutionnalisé et thermoformé effectivement asseptise, chlhroforme
En résumé : Le fond et la source plus que la forme et la couleur.

NB : Le post it (3 x 4 cm), ca fait gagner temps et energie
NB bis : il est quelques écrits et études intéressants sur la culture des "mêmes". A mettre entre toutes les mains.... dès 6 ans. Et, si cela peut éviter pas mal de "gâchis de dingue". Let's go !
Powerpoint peut être utile encore faut-il savoir l'utiliser, pas seulement techniquement mais humainement... Je pense que certaines personnes choisissent de se cacher derrière un interminable ppt pour masquer leur absence de points solides. De là à l'interdire totalement et se passer d'un outil assez pratique je ne sais pas...
Bonjour MEL, je partage assez...mais le mal est plutôt français, plutôt que strictement PowerPoint.
Les anglo-saxons disent souvent : "get to the point, stik to the point". Ainsi on est moins dans les mises en entonnoir très écrites (pas toujours bien) des pres' à la française. Davantage, dans "voilà ce que je préconise sur tel sujet, pour quelles raisons et pourquoi c'est bon pour la boutique". Quelques bullet points par slide et le reste est oral. C'est pas mal ainsi : ça prend moins de temps à écrire, oblige à être solide sur ses assertions et laisse la place à la discussion...et à un CR nécessaire sur les décisions prises (et qui feront l'objet d'un suivi).
C'est vrai -et pour en avoir écrit un paquet, que ça saoule un peu! Y compris à faire, mais à regarder, just a bore!
Ca peut rester un bon doc préparatoire...mais j'aime assez le retour à la note type "executive summary".
Je vous suis.
moi je ne sais pas utiliser Powerpoint comme sa le problème est réglé 😂 😂 😂 😂 😂
Pour un groupement qui excelle dans la communication publicitaire, c’est étonnant qu’une partie des collaborateurs ne sachent pas se servir de ce support de communication d’autant plus que nombre d’entre eux sortent d’une formation commerce. D’autre part ce ne sont pas forcément les plus jeunes qui ne maîtrisent pas l’outil informatique, que propose le galec en terme de formation continue sur la conduite de réunion 😉

Dix planches c’est peut-être beaucoup, si la quantité de graphique le justifie OK, mais surtout pas de longues phrases de ‘discours’ qui chargent inutilement l’écran et rendent indigeste la présentation orale. Le slideshow doit juste revenir en quelques mots sur les idées directrices de l’intervenant qui sont détaillées à l’orale.
Enfin pour ceux qui passent à l’oral devant l’auteur de cette tribune, agrémentez vos présentations d’une photo de type ‘tempête à la pointe saint-Mathieu’ ou ‘lumière de la nuit à la pointe du raz’ dans un coin de planche. Et une photo ‘complète miroir’ sur la dernière planche lors de la phase de remerciement et d’appel à question avant d’aller manger si vous ne voulez pas rallonger la réunion d’un quart d’heure de question ou plus, et être complètement brouillée avec une partie de l’auditoire 😜

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.