Pollution taxe carbone
SOCIÉTÉ Bloc-notes

Une fiscalité réaffectée plutôt qu’une écologie punitive !

La taxe carbone : des impôts en plus ou une fiscalité réaffectée ? Je suis contre une augmentation globale des taxes, mais pour des impôts réorientés vers une politique de dépense publique plus écologique !

Je m’inspire de la lecture du passionnant débat publié par L’Obs (8.08.2019). Christian Gollier, économiste, préconise le renchérissement de toutes les activités qui émettent du Co2, par la hausse des prix ou par la taxe. L’idée est d’inciter à des comportements plus vertueux. Un autre économiste, Antonin Pottier, prône une action de l’Etat plus directive, d’apparence moins punitive mais plus radicale (aménagement du territoire, énergies alternatives, etc).

Vu l’urgence écologique, je pense que l’Etat doit taxer les services polluants, mais pour éviter trop d’impôts, il doit surtout réaffecter le budget existant vers des équipements alternatifs.

Je ne suis pour la taxe carbone que si on supprime d’autres impôts. D’abord pour tenir compte des inégalités de pouvoir d’achat. Ensuite pour limiter les prélèvements globaux parmi les plus lourds d’Europe. 😱 Mais surtout pour obliger l’Etat lui-même à changer de modèle. Si par l’impôt actuel on continue à financer l’économie de l’ancien monde, la nouvelle taxe carbone ne sera jamais qu’une taxe de plus.

3 Commentaires

Salut Michel-Edouard, je n'ai pas lu l'Obs, mais je vais le faire. Tu mets le doigt sur LE truc : l'urgence c'est l'écologie, et pour que l'enjeu ne rebute pas, il faut que l'autorité publique change de paradigme et oriente l'ensemble des fiscalités vers cet objectif collectif : sans en alourdir le poids déjà considérable, intolérable même.
Je vais acheter le mag (enfin vendredi).
Bonne soirée
Plus d'écologie et moins de taxes!
Bonjour MEL, La taxe carbone est une connerie j'ose dire de plus et le travail du politique n'est pas de créer des taxes!....Quelle taxe carbone pour un tir de feux d'artifices? L'état est le premier pollueur le 14 juillet incontestablement avec ça! Nous n'avons pas à payer les feux d'artifices avec la taxe carbone! LOL! Celui de la Tour Eiffel a coûté la modique somme de 750 000 euros dont 400 000 euros de poudre! Ils ont certainement compensé en allant planter des arbres en Ethiopie pendant que les parisiens sont obligés de respirer ça... La taxe tue la taxe. Stop à la ponction et oui à la mutation. Il faut quand même considérer le fait que le Grand Paris a décidé de concentrer 40 000 emplois supplémentaires à Roissy Charles Degaulle. Cette concentration va encore demander l'usage de trains et de voitures supplémentaires ... Alors que des villes proches de Paris et de Roissy équipées en habitants cherchent des entreprises pour faire vivre les centres villes et diminuer le temps de transports de leurs administrés. Ras le bol d'avoir un double discours qui ne tient pas la route et qui cherche à culpabiliser pour mieux pomper! Je propose un système d'équilibre qui donne l'obligation aux villes de créer des emplois sédentaires en fonction du nombre d'habitants. Il est inconcevable de continuer à gaspiller du temps et du pétrole et de l'électricité en continuant de favoriser un système qui crée la dépendance à la mobilité et donc à la consommation à outrance de l'énergie. Alors que Fukushima pose aujourd'hui de gros problèmes, la France aliment ses centrales nucléaires avec du MOX pour faire des économies... Cette situation ne peut continuer ainsi.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.