SOCIÉTÉ Industrie / Agriculture

Fruits et légumes, quelles marges chez E. Leclerc ?

img_blog_050907_fruits Il se dit tout et n’importe quoi. Et plus c’est gros, plus ça passe, tel ce Sénateur (Mr Ferrand) qui, devant d’autres élus UMP cet été, n’hésitait pas à parler de marges de 600 % ( !!!). Dans le contexte difficile d’une réforme de la PAC à laquelle on les a mal préparés, les problèmes commerciaux que rencontrent les agriculteurs en ce moment justifient qu’on arrête d’entretenir les mauvaises polémiques. J’appelle le syndicalisme agricole à ne pas renouer encore une fois avec les vieux démons qui consistent, comme chaque année depuis 30 ans, à désigner la distribution comme son bouc émissaire. Souhaitant rectifier une série de déclarations vraiment mensongères sur les marges des hypers, je livre à ceux que cela intéresse les éléments du compte d’exploitation d’un rayon fruits et légumes d’un centre E. Leclerc de la région parisienne. Le premier tableau présente le compte d’exploitation global du rayon fruits et légumes : on pourra constater que la marge commerciale est inférieure à 25 %. Charges déduites (21,4 %), le résultat courant avant impôts est de 2,95 %. Bien sûr, entre ce type de magasin urbain et un magasin en province, il peut y avoir des écarts liés au coût de transport ou aux charges salariales. Il n’empêche, ce tableau est tout à fait représentatif des marges moyennes pratiquées sous notre enseigne. Ensuite, je publie, ici, le détail du compte d’exploitation pour des produits très représentatifs. Il s’agit là de relevés journaliers. Le chef de rayon doit tenir compte de la variation des cours à chaque renouvellement de son approvisionnement. Il ne peut pas toujours en répercuter les hausses vu la pression de la concurrence. Et le jeu des alignements fait que les marges peuvent être positives ou négatives. On retiendra de cette présentation qu’il peut parfois arriver que la marge commerciale journalière atteigne jusqu’à 40 % sur un article, mais c’est rare. Elle peut aussi, sur d’autres produits, être négative, jusqu’à moins 20 % (cas d’une augmentation de cours ne pouvant être répercutée). Quels que soient les cas de figure, la somme de ces variations se solde par une moyenne qui n’excède pratiquement jamais la marge de 25 % dans un centre E. Leclerc. Et le résultat courant avant impôts et participation oscille autour de 3 %. C’est bien, c’est positif, ça rapporte de l’argent. Mais franchement, il n’y a pas de quoi crier au feu. Pourrait-on vendre moins cher encore ? Probablement. Mais on voit bien que vu le niveau de marge nette, les gains de productivité en magasin ne permettent pas de chute spectaculaire. C’est éventuellement en amont, dans la logistique qu’on peut encore trouver des gains de marge. 1) Compte d’exploitation fruits et légumes au 31/08/07 blog_050907_tableau_01 2) Décomposition du prix de vente consommateurs pour quelques catégories remarquables de fruits ou de légumes (août 2007) img_blog_050907_tableau_02

14 Commentaires

la vérité enfin merci
ras le bol d'entendre que les gms font de la mauvaise qualité, il s'agit de la même que sur les marchés
pour ma part, en tant que chef de rayon F&L, j'achète tout ce que je peux aux petits maraichers du coin...qui sont bien content de me vendre leur came plutot qu'à une coopérative! quand parlera t'on enfin des marges des coopératives??
les paysans sont malheureusement dans un système moitié communiste, ils veulent vendre ce qu'ils produisent et non pas produire ce qu'ils pourraient vendre, avec tout ce qui s'ensuit...
PS: avant j'étais acheteur sur le min de rungis, et je peut vous dire que beaucou^p de marchandises que l'ion retrouve sur les étals des marchés vienne du MIN, alors faut arrêter avec ces arguments du genre: "c'est meilleur sur les marchés qu'en grande surface"
Salut,
Bon, en tant que consommatrice, si j'achète 1 kg de golden, 1 kg de nectarines, 1 kg d'abricots, 1 kg de carottes, 1 kg de courgettes et 1 melon, je dépense 11,8071 €.
En calculant les bénéfices de la GD, on arrive à - 0,2698 € à cause des abricots, du melon et des courgettes où la marge est négative dans le cas d'une augmentation de cours où la hausse ne peut pas être répercutée. En un mot, Leclerc, sur ce panier, ne fait pas de bénéfice mais amorti. Pas trop encourageant cette histoire là. Heureusement qu'il y a d'autres fruits et légumes, sinon, on ne s'en sort pas.
Et les cours sont prévus comment cette année en moyenne ? Parce qu'avec le mauvais temps...
Tchao M.E.L.
Bonjour,
J'achète parfois des fruits et des légumes chez-vous, et le plus souvent au marché près de chez-moi (j'habite Paris).
Au marché je les paie nettement plus cher que chez-vous.
Avantage : c'est plus près, plus pratique en semaine, et les fruits sont un peu plus mûrs. Inconvénient : le prix, jusqu'à 3 fois le vôtre...
En résumé : si on pense que E Leclerc et les autres font des profits faramineux, c'est sans doute que les marchands du marché d'à coté font des profits parfaitement indécents...
Bien à vous,
Sylvain, Paris.
plié de rire, pas de démarque apparente, a moins que ce ne soit les charges exceptionelle peut etre:-)! et des produits de grandes consomations basiques quasiment en promotion permanente, nous n'avons pas de casse ni de produit ecxeptionel c'est assez curieux, un tableau excell synthetique démontrant que chez Leclerc il n'y a ni avoir ni casse, bon le clown qui te transmets ses donnée tu lui demandes des explications parceque la ya comme un probleme
bon, nous n'avons pas le prix d'achat, des lors tu peux raconter ce que tu veux, ensuite tu fais abstraction de la mercuriale et tu n'inclus pas le deuxieme produit du rayons les agrumes
la golden est un produit de cavalerie et la courgette aussi,le bergeron c'est deguelasse normal tu n'as qu'a achater du rouge du roussillon seulement voila beaucoup de casse car c'est un produit fragile, la carotte tu ne nous precises pas si c'est de la fane ou de la sachet promo,le melon c'est aussi aproximatif
quand au blaireau de chef de rayon il saura qu'une cooperative n'est pas la pour faire des marges et avant de parler de communisme,renseigne toi, enfin que la marge moyenne des importateurs:cooperatives ect.. est entre 8 et 10% et Rungis n'est pas la source principale d'appovisionnement de la GD
ils sont tous aussi nuls tes chefs de rayons ?
donc est ce que la marge est plombée parce que ton chef de rayon a balancer la moitié des bergerons qu'il a acheté et qu'il na pas pu faire d'avoir parce qu'il a trop commander
ta baisse des prix ne commencerait pas par une meilleure gestion du rayon avant de taper sur la logistique?
bon j'ai apprécie le bonhome sur France 5 t'as de la guele c'est bien
a un de ces 4
j'ajoute que ta golden est une AC ou une hemisphere sud , et peux tu m'expliquer comment on a encore du bergeron fin aout au cas ou l'extrait de ce compte d'exploitation deficitaire en serait en daté, sur le lien cité tu as toute l'explication de la campagne, note que des fin juillet l'annonce est faite de la mauvaise tenue du fruit( semaine 31)
scuse c'est 2006! mais le raisonement est bon
was censured, yo dans le mille
néanmoins a ta disposition :-DDDDD!
bon pas de commentaire sur filohard un brin prétentieux (cuistre plus probablement) il vit peut être au milieu des bergerons çà lui monte à ma t^te
relis bien je n ai pas dit qur rungis etait la soure prinipale de la gd
et la coppérative désolé pour toi filochard mais il faut bien qu'elle paye ses fraits de structure...
Enfin je vois que ces paysans sont toujours aussi stupides, ils ont manifestés e matin devant l'Inter de vitré...au fait, si les magasins vendent trop her, pourquoi veulent t ils toujours interdire la pub en fel?
t'inquiete Thomas on est fait pour s'entendre, je voudrais faire rentré dans ta tete qu'une cooperative est une structure qui te permets d'avoir une ligne de vente annuelle, et non du sporadique comme peut l'etre un producteur local independant qui sont au passage tres rares, au demeurant l'exigeance de la gd demande des conditionnements qu'un particulier ne peut se payer, enfin ces coop assurent les traçabilité et les procedures de rappels,
d'autre part une loi europeene fixe le cadre des structures agricoles bon je ne vais pas m'etendre.
les frais sont la nature même de toute mise en commun de materiel performant, l'extrait de la feuille excell du rayon en est l'exemple même
Bon, on va supposer que tu est un cador et que tu vas négotier la campagne Leclerc en golden pour l'année prochaine 3500 tonnes en calibre 70/75 bord verger, comme t'es un super négotiateur, tu as le meilleur prix du marché, seulement te voila avec 3500 tonnes de cames sur les bras, pas de froid, pas d'atmospheres controlées, pas de chaine de calibrage, pas de personnels de maintenance et de calibrage, pas de manutentionaires, pas de transporteurs, pas de preparateurs de commandes, tu peux jeter tes 3500 tonnes au meilleur prix obtenu, je ne suis pas agriculteurs :-DDD!simplement leur oeil.
salut a toi Thomas, avec qui si cela se trouve je bosse tous les jours, sauf qu'ici je peux t'en mettre plein la tete sous l'oeil de ton boss qui ne doit rien capter.
fais moi plaisir revois ta position sur les coop arrete de les traiter de communistes, tu serais surpris, et considere les agriculteurs comme tes partenaires et non comme des paysans
salutations
ah encore une chose ecoute ce que dis ton boss sur France 5 si l'emission est encore dispo
Lorsque l'on parle du pouvoir d'achat, des salaires, encore faut-il connaître le mode de fonctionnement d'un centre Leclerc et ses méthodes de rémunérations. Je m'explique, un cadre ayant un contrat de travail au forfait sans références horaires (lassification VII.1) qui se retrouve avec un bulletin de salaire à 35h avec un contingent d'heures supplémentaires, que ses congés sont calculés au 30ième (on travaille 7jours sur 7 ?) Monsieur Leclerc, il est temps que vous repreniez le contrôle de votre nom, vous me paraissiez si humain, presque sympathique, mais là, j'ai tout juste trouvé un capitaine d'industrie très attaché au profit, et je ne parle pas des simples employés ni des contrats de travail très "borderline", nous sommes parfois dans l'illégalité absolue.
Monsieur, reprenez vos enseignes en main, rappelez leur votre éthique et vos valeurs, et ce, pour le bien de tous.
Merci d'avoir pris le temps de me lire, j'espère voir un changement dans ces méthodes que je ne peux que qualifiées de "méthodes de filou", pas vu pas pris ?
oui décidémment filo.. tu es tres prétentieux
pourquoi veux tu absolument que je revois ma opie sur les coop?
ce n'est qu'un élément parmi d'autre, je dis simplement qu'on ne peut pas résumer le problème des paysans à l'abus des gms; je dis qu'ils existe aussi des hoses à revoir du côté du fonctionnement des coop^, entre autres...
et surtout les coop sont taillés pour vendre aux centrales, alors il faut savoir ce qu'on veut...
dsl mais il y a de moins en moins de vrais maraichers qui travaillent plusieurs produits, et ce n'est pas que de leur faute d'ailleurs...
et au fait filo, on s'en moque mais je ne travaille pas chez leclerc..
je maitiens cela dit: il y a beaucoup d'abrutis chez les paysans..(comme chez les journalistes ou les chefs de rayon surement ;)
"je dis simplement qu'on ne peut pas résumer le problème des paysans à l'abus des gms; je dis qu'ils existe aussi des hoses à revoir du côté du fonctionnement des coop^, entre autres..."
ça c'est sur mais cela n'a plus rien avoir avec le message initial
"dsl mais il y a de moins en moins de vrais maraichers qui travaillent plusieurs produits, et ce n'est pas que de leur faute d'ailleurs...""
ça confirme ma théorie sur la ligne de vente
une question combien d'ha cultivables pour approvisinner la GMS?
dans un souci de qualité, de traçabilité et d'agriculture raisonnée.
passe les abrutis, ils sont obsoletes et n'apportent aucune solution
je souhaites que tu revoies ta copie parce qu'une coopératives c'est simplement un regroupement de d'agriculteurs, apres que des éléments prennent en otage la gms... ce n'est pas mon probleme...
;-DDD!
sur ce au plaisir de te relire
Mel est vraiment le tapie du caddie

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.