Medias et politiques : deux pouvoirs - qui s'affrontent
SOCIÉTÉ Politique

Medias et politiques : Pas d’amélioration prévue sur ce front

Les rapports entre les médias et la politique ont toujours été ambigus. Deux pouvoirs s’affrontent, eux-mêmes cernés et contestés par la libre parole sur Internet. Je n’anticipe pas d’amélioration sur ce front :-)

La réaction des rédactions à la reprise en main de la communication gouvernementale a pourtant quelque chose de puéril. Comment pouvait-il en être autrement ? Hier encore, la presse se gaussait d’un Hollande, fébrile dans les révélations confidentielles, y compris les secrets d’Etat, pour nourrir le livre de deux journalistes. Et les éditorialistes ne mesuraient pas leur ironie pour relayer les incessants couacs et lapsus gouvernementaux. Sans parler de covers outrancièrement racoleuses. Macron, c’est sûr, n’a pas envie de subir le même sort que Sarkozy en une de Marianne ou du Point ! Vous vous rappelez ? "Sarko, le boulet", "Le voyou de la République", "La honte". Et Hollande aussi : "Pèpère est-il à la hauteur ?", "Est-il si nul ?".

Qu’un nouveau Président ou une nouvelle administration en tire des conclusions, cherche à réguler les robinets de l’info, à défaut de pouvoir museler la presse, quoi de plus normal ? Quand on est en mode combat, la transparence n’est pas une vertu. Et même en mode spectacle, l’acteur doit ménager ses effets et pouvoir dérouler son scénario.

Oui, à l’heure du tweet, une parole rare et bien gérée, ça n’a rien d’antidémoctratique. C’est juste faire preuve de réalisme, non ?

1 Commentaires

Si peut-être!
Aidé par le politique, le bon sens serait en train de marquer quelques points... Pujadas : dictatorial, EXIT avant d'être rassis! Leymergie : dictatorial tout à fait rassis, EXIT! Hanouna ! dictatorial pestilentiel en bonne voie d'EXIT!
Il serait quand même dommage qu'un vent de renouvellement souffle sur le politique, la politique et les politiques, sans que les courtisans cathodiques qui fleurissent dans leur sillage comme une vilaine fleur sur un tas de fumier ne voient leurs rangs s'éclaircir.

Alors si, peut-être du nouveau...mais vous avez raison, les bourre-pifs vont voler!
A suivre

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.