E.Leclerc croissance
ÉCONOMIE Echos de la distribution

Croissance historique pour le groupe E.Leclerc !

Encore une croissance historique pour E.Leclerc (22% de parts de marché, +1,1%), et toujours un même groupe de tête : E.Leclerc, LIDL et Intermarché, qui tirent la croissance de la consommation depuis le déconfinement.

A juste titre, on parle de la performance des "indépendants", et du succès du drive. Mais la diversité des formats des enseignes gagnantes m'incite plutôt à proposer un focus sur l'exemplarité de leur organisation entièrement focalisée sur la relation client.

Le point commun à cette grille de lecture qui va de E.Leclerc à LIDL, des Hypers U vendéens aux Franprix franciliens, est leur capacité à s'adapter à des ruptures de modèles. Sans vouloir tirer la couverture sur les E.Leclerc, je constate, depuis mon observatoire, que nos adhérents étaient sur le "carrelage", leurs équipes bien coachées, et l'organisation régionale/nationale en mode push, dans la logistique comme à la vente.

Les outils coopératifs fournissent les moyens et le local a assuré la sécurité sanitaire, l'élargissement de la liste des fournisseurs locaux, une autonomie publicitaire. Les marques de distributeurs ont été mises à contribution. Et derrière le comptoir, facturiers, comptables et transports ont été très réactifs.

Diagnostic confirmé pour un groupe intégré comme LIDL, dont la politique commerciale ne semble pas avoir eu besoin de répit pendant le confinement, contrairement à d'autres "intégrés" dont les équipes en magasins subissaient les "ruptures de décisions".

Finalement, quel que soit le format, la performance ne semble tenir de l'agilité des organisations au service du "local". Là réside la force !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.