Amazon pétition Noel
ÉCONOMIE Enjeux de la distribution

Amazon : le bouc émissaire de la période Covid ?

Faut-il faire d'Amazon le bouc-émissaire de la période Covid ? Moi, c'est pas mon truc.

Amazon, c'est un concurrent (53% des Français y font des achats), ce sont aussi des salariés et des milliers de fournisseurs. Dans l'histoire économique, le pionnier qui réussit est souvent l'Amazon de quelqu'un !

Et puis cette histoire de pétition, ça me fait sourire. Et si les signataires (écrivains, cinéastes, politiques…) commençaient déjà par demander le retrait de leurs œuvres en vente sur le site d'Amazon ? Chiche ! 😉

Soyons clairs, je suis solidaire des autres commerçants qui demandent qu'Amazon soit soumis aux mêmes obligations fiscales, sociales ou environnementales. Mais jouer les uns contre les autres, comme en d'autres temps les VTC contre les taxis, ou aujourd'hui les commerçants "essentiels" contre les "non-essentiels", ça n'aboutit généralement à rien. Vivement que tout le monde puisse rouvrir !

7 Commentaires

Et oui Monsieur le PDG de Leclerc ! Peut être cette situation est plus facile pour vous ! Vous avez une affaire florissante qui je pense n'est quand même pas trop en difficultés. Tant mieux d'ailleurs celà nous fait trés plaisir ! D'avoir une famille française qui a réussi dans ce domaine ! Mais je pense malheureusement que les petits commerces sont en très grandes difficultés.....Je trouve cela très dommage.
Pour nous, habitant pour des raisons familiales la France, l’Allemagne, et la Grèce, une seule constante, Amazon...
Pour le courant, les petites surfaces font bien leur travail. Pour le reste, j’avoue que leur service est parfait, et rassure presque, dans un monde de ruptures...

Des dimensions inhabituelles pour notre monde normé.

Bravo le circuit court de votre magasin de Bretagne !

Amicalement, Christophe Mayaud
Cher MEL,
En bon connaisseur du commerce, vous savez sans doute qu'un éditeur (et encore moins un auteur) ne peut pas interdire à tel libraire, tel autre, à Leclerc, à la Fnac ou à Amazon, de vendre un livre : ce serait un refus de vente caractérisé... Dommage que vous repreniez des arguments démago de ce type, même pour un clin d'oeil.
Mon mari et moi pensons qu'on aurait du mettre en place d'une façon ou une autre une ouverture alternée entre les supermarchés et les petits commerces (soit par journée ou de manière horaires)
L'objectif du gouvernement était de limiter les déplacements et non le nombre de pers dans les magasins.
Je suis cliente chez Leclerc et surtout par le Drive. Votre magasin respecte globalement les règles demandées.
Mais ce n'est pas le cas de tous.
Mon mari travaille dans un enseigne de bricolage (Bricomarché à Louviers) qui n'a jamais autant de chiffres d'affaires .
Surtout en raison du mauvais comportement de certains clients. Les personnes viennent tous les jours faire des achats comme pour se promener. Ils sont près à acheter n'importe quoi, à n'importe quel prix, alors que d'ordinaire ils trouvaient les articles trop chers et un manque d e respect pour le personnel etc...
Et les propriétaires en profitent un max, sous effectif du personnel malgré une augmentation importante des clients
Aucun contrôle de jauge. Pendant le premier confinement, le chiffres d'affaires d'une journée en semaine correspondait à celui d'un samedi. Et bien évidemment aucune prime supplémentaire...
Alors il faudrait plus de contrôle dans les grandes surfaces.
J'espère que vous lirez mon message et passerez peut-être le message.
Cordialement.





Faire une pétition ne sert a rien puisque 53 % des Français achètent chez Amazon. Les politiques feraient mieux de s'occuper plutôt des conditions de ventes et des taxes et impôts que devrait régler Amazon en France
Chacun devrait relire la fable (ou satire) d'un certain Claude-Frédéric Bastiat, qui a participé en son temps au débat socio-économique. (Disponible sur Persée / Politique étrangère, 1994, 59-4, p1121-1124).
Il s'agit d'une pétition aussi adressé aux membres de la Chambre des députés... pour défendre qui ou quoi ? fabricants de chandelles, lampes, suif, réverbères, éteignoirs, mouchettes, producteur de suifs, huile résine, alcool et plus généralement tout ce qui concerne l'éclairage.
Ce qu'il convient d'abattre ? .... Pas Edison et son filament, pas plus l'électricité.... Non, cela n'existait pas encore. Il faut être ambitieux. C'est du Soleil dont il s'agit !!!

Beaucoup d'eau à coulé depuis lors et pourtant il reste que l'obscurantisme peut-être pire que l'aveuglement

Amazon - comme tant d'autres - respecte les obligations fiscales, sociales ou environnementales que les législations nationales en vigueur lui imposent. Cette idée de bouc-émissaire en devient ridicule... et même choquant.... et presque déprimant.

Qu'en sera t'il du discours de ces gardiens de bergerie lsq la boite sera sur le marché de l'assurance après avoir pratiqué la santé ?

En attendant, plutôt q'un retour à 160 ans en arrière, qu'on nous donne (vous donne) un peu de lumière et à ce moment de l'azertyzage, ai une grande pensée pour le monde de la restauration


NB : fait sans prosélytisme, ni apologisme... mais sans aucun doute plus porté vers l'Amazone que le Styx, vers le Clair plutôt que l'Obscure

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.