SOCIÉTÉ Concurrence

Oligopole : haro sur les prix du gaz bouteille

img_blog_140905_clairgaz Ante-scriptum : « J’hésitais à vous en parler. Je ne veux surtout pas transformer ce blog en tribune publicitaire. Mais après réflexion, j’ai pensé intéressant de montrer à quel point peuvent subsister des dysfonctionnements dans un marché, a priori, ouvert à la concurrence. Et "Cloitre" (quelqu'un de la maison ?) a commencé à en parler le 08/09/05. » Réunion de travail, ce matin, avec mes collaborateurs du département « énergie ». Nous lançons, ce mois-ci, une très grosse offensive sur le marché du gaz bouteille en commercialisant un produit 25 % moins cher que le prix du marché. 10 millions de Français achètent environ 50,7 millions de bouteilles de gaz (13 kg), dont 64 % en butane et 36 % avec du propane. La grande distribution en commercialise 65 % (dont 10 % Leclerc), mais elle n’est que « revendeur ». Quatre « acteurs historiques » se taillent la part du lion. img_blog_140905_gaz_pdm Ces dix dernières années, toutes les publicités vantaient les mérites de l’équipement des foyers en gaz bouteille. Mais le prix de ce produit a augmenté bien plus que toutes les autres énergies : 26 % de 2000 à début 2005, contre 3 % pour l’électricité sur la même période. Résultat : en France, le prix du gaz conditionné est le plus élevé d’Europe. Exemple : ce printemps, les foyers belges achetaient leurs bonbonnes 44 % moins cher que dans l’hexagone (17,68 € contre 25,54 €). Par quel artifice est-on arrivé à cette aberration ? Comme je vous le disais, le marché est libre et, théoriquement, ouvert à d’autres opérateurs. Mais il fonctionne comme un cartel dont les acteurs ne cherchent pas à se « piquer des clients ». De fait, les parts de marché restent stables. Et puis, avez-vous remarqué : en zone rurale, comme dans beaucoup de petites villes, les revendeurs proposent plusieurs marques. Mais les panneaux publicitaires affichent un seul prix…le même pour tous les produits. Qu’est-ce qui empêche les consommateurs d’acheter des bouteilles moins cher ? Outre la quasi uniformité des prix de vente, c’est le système de consigne qui rend la clientèle pratiquement captive. Tout consommateur qui s’équipe doit commencer par verser une sorte de dépôt de garantie (20 à 30 €). Mais chaque fabricant a « typé » ses bouteilles. Aucun accord d’échange entre fournisseurs ! Un client ne peut donc changer de marque qu’à condition d’investir dans une nouvelle consignation (avec toutes les tracasseries qui vont avec, puisque les marques exigent la restitution de la première facture souvent égarée). Comment avons-nous procédé ? Il fallait passer l’obstacle des problèmes logistiques : stockage et capacité d’emplissage. Ces moyens existent en France. Mais évidemment, ils sont réservés aux opérateurs existants. Nous avons donc fait fabriquer nos bouteilles au Portugal (chez un fabricant qui approvisionne une grosse partie du marché européen). Elles sont expédiées à Gand (Belgique) dans un centre remplisseur (auquel seront aussi envoyées les bouteilles vides pour être reconditionnées). Nous avons ouvert 8 plates-formes de stockage intermédiaire en France. Et 14 camions de distribution, spécialement équipés, approvisionnent les points de vente. Pour recruter les clients intéressés par cette offre, il fallait aussi résoudre le problème de la consigne. Nous ne pouvions pas récupérer les bouteilles à l’effigie des autres marques (qu’en aurait-on fait ?). Le premier achat devait donc inclure un prix de bouteille et de consigne inférieur au prix d’achat habituel. D’où le tableau suivant. img_blog_140905_gaz_prix Avec ce système, dès le deuxième achat, Clairgaz (la créativité de la marque ne vous aura pas échappé, sic !) est vendu 25 % moins cher. Pour être complet, signalons qu’Auchan s’est, lui aussi, attaqué à ce marché dans la région du Nord. Nul doute qu’en réaction, il va étendre son offre sur toute la France. Sur le marché du gaz comme sur celui du carburant, personne ne peut désormais contester que l’arrivée des hypers joue le rôle d’un activateur de concurrence.

148 Commentaires

Baisse des prix, baisse des prix; On n'entend que cela dans tous les médias; on ne lit que cela sur votre blog.
C'est sans doute louable; cependant, je ne crois pas que, dans l'ensemble, nos prix aient beaucoup à envier à ceux de nos voisins européens.
Si vous parliez plutôt hausse des rémunérations? La problématique de la baisse du pouvoir d'achat ne présente pas une seule dimension, mais deux, tout comme la loi de l'offre et de la demande, non ? Il y a le prix du panier de la ménagère d'une part; et ses appointements d'autre part. J'ai le sentiment que cette deuxième proposition est soit oubliée, soit traitée sur le thème du syndicalisme primaire : hausse généralisée, et autres utopies ineptes de la même eau.
Il faut marcher sur ses deux jambes comme disait Mao (un autre grand capitaliste...). Votre combat, ou plutôt votre lobbying, devrait peut-être davantage se situer sur les deux fronts.
Salarié d'un grand groupe, je puis travailler dur, je suis certain que cela ne modifiera que marginalement ma rémunération. Il faut travailler à la motivation des salariés ! Offrons l'espoir de gagner plus, plutôt que celui de voir le prix du gaz baisser d'un euro ou deux ...
Goustan
Bravo ME Leclerc pour votre action sur le commerce des produits de consommation courante, combat éthique et souvent soucieux du développement durable.
Et si vous vous investissiez maintenant dans le marché de l'intermédiation financière avec une démarche solidaire ?
Un succès fulgurant attend votre Groupe qui dispose d'une image forte.
et le client qui "passe" clairgaz, ne devient il pas captif de cette nouvelle marque ?
je suppose que cette bouteille typée leclerc ne sera pas reprise vide dans un autre circuit...vous me répondrez que le prix "consigne comprise" est compétitif, mais quid du développement durable et de l'économie des bouteilles vides ?
quid également du prix de vente sur la durée ?
quid des consommateurs dans une région non désservie par vos magasins, en extrapolant la disparition des autres opérateurs (à cause de votre offensive prix).
on retrouve la problématique des espaces ruraux incapables de trouver une station service ouverte pour le carburant, voire la disparition des épiceries dans les villages...
il y a quelques années, je me souvient que nous (enfin vous, enfin leclerc quoi) avions voulu contourner camping gaz sur sa cartouche c200 (la cartouche 200grs vendue internationalement pour les lumogaz et autres réchauds que tous les scouts comme moi ont connus), en commercialisant une cartouche de gaz à marque distributeur, sans grand impact sur le marché.
je souhaite grande réussite à ce projet, au service des familles au pouvoir d'achat faible : la bouteille de gaz 13kg est utilisée par les ménages ruraux ou à moyens limités...
voici un vrai projet social.
mais la encore, soyons prudents, et imaginons la vie concréte des vrais gens au milieu de l'indre ou de la corrèze.
Je suis toujours dubitatif sur ce problème de "baisse des prix".
J'ai toujours l'impression qu'il s'agit plus d'écraser la concurrence que de défendre un pouvoir d'achat...
Ayant vu votre intéressante pub sur la bouteille Clairgaz dans un de vos propectus,
j'ai noté en bas de page :
"pour connaitre la liste des magasins participants, appelez : ALLO LECLERC
au 0 810 870 870"...
Ce que je viens de faire à l'instant (15/09 à 18H55)...
J'ai plutôt été "mal reçu" par un "téléconseiller"
qui m'a dit qu'il n'avait pas l'info
et que je devais téléphoner au magasin qui m'intéressait pour le savoir !
Là-dessus, il m'a raccroché au nez, devant mon insistance !
Pub mensongère de Leclerc ou erreur/faute du service;
en tout cas perte de temps et d'argent pour moi,
pour le moment...
La Clairgaz commence mal avec moi !
Re jpg (15/09/05)
Désolé pour l’accueil, jpg. Sans jeu de mots (ou avec), vous êtes tombé sur un bien mauvais numéro. Merci pour l’info. Evidemment, ce n’est pas normal. Je vais aller y voir de près. C’est d’autant plus idiot que le groupe met le paquet sur ce lancement.
Re Aurélien (14/9/05)
Non, Aurélien. On ne peut pas caricaturer comme ça. Après le passage à l’euro, et même si ça n’avait rien à voir avec ce dernier, toutes les organisations de consommateurs ont dénoncé les hausses de prix, et fustiger les professionnels de nombreux secteurs.
La préoccupation du pouvoir d’achat est devenue centrale dans la demande populaire. Ca passe par des demandes d’augmentations de salaires ou l’accroissement de transferts sociaux (allocations familiales, rentrée des classes, bourses étudiantes, etc). En ce qui nous concerne, cette interpellation nourrit une exigence croissante de prix bas… Et quel que soit le degré de concurrence sur le marché.
Re pierre (14/09/05)
Le succès est total, pierre. 21000 bouteilles commercialisées en dix jours ! Alors même que la campagne publicitaire ne fait que commencer. L’objectif est de couvrir très rapidement 10 à 12% de part de marché. Y compris en zone rurale puisque notre taux de pénétration est maintenant très fort. Le prix n’est pas un prix promotionnel. On peut tenir longtemps la différence avec nos concurrents.
Evidemment, l’idéal serait l’interchangeabilité des bouteilles pour pouvoir généraliser les consignes. Banco ! Mais, les quatre opérateurs historiques semblent vouloir maintenir cette segmentation. On verra.
Re Michel Bernand-Mantel (14/09/05)
C’est un marché que je connais mal. Mais surtout, nous n’y avons aucune compétence. Voilà pourquoi…
Re Goustan (14/09/05)
Aucun ostracisme de ma part, Goustan. Je ne cesse de le dire. Il y trois facteurs d’amélioration du pouvoir d’achat : l’augmentation des rémunérations, celles des transferts sociaux, et la baisse du prix des achats. Mon propos est uniquement celui-ci : avec un taux de chômage de 10%, il existe une telle pression sur le marché des rémunérations que l’espérance d’augmentation substantielle des salaires est minime (en général). Ce n’est évidemment pas un souhait, c’est un constat cruel mais réaliste.
Vu l’état des déficits publics, vous conviendrez aussi qu’il ne faut pas espérer beaucoup d’allègements fiscaux ou d’augmentations d’allocations.
Reste donc, au niveau macroéconomique, une action sur les prix. C’est sur ce sujet, qu’au-delà des débats internes aux Centres E. Leclerc (salaires, participation), nous sommes constamment interpellés par les consommateurs. Voilà pourquoi j’en parle, (et j’agis) cher Goustan. Sans exclusive de participer à d’autres débats ou initiatives.
Tous les autres sujets (salaires, participation, motivation, formation permanente et évolution des qualifications, etc) sont autant de domaines sur lesquels je veux aussi agir. Je retiens de votre remarque que vous aimeriez que nous en parlions plus souvent. OK. Bien reçu.
Bonjour , ce systeme peut probablement s'étendre au carburant GPL ? Ce serait un vrai plus pour tous.
La Baisse des prix n'est pas forcément une bonne idée:
faire fabriquer des bouteilles de gaz au portugal,puis les faire remplir en Belgique...est-ce la meilleure manière de maintenir nos emplois ?
Faire "chanter" les fournisseurs pour obtenir des remises arrières et ainsi mettre en péril certaines PME ( certaines ont du mettre la clée sous la porte)
La défense du pouvoir d'achat...tu parles !!!
Y'a des gens qui ont été viré à cause de votre politique d'achat et de pressions auprès de vos fournisseurs
Monsieur Leclerc,
En tant que professionnel vous seriez prié de restituer les informations dans leur intégralité, sinon j'appelle cela de la manipulation.
1) Le prix de l'electricité en France est controlé par l'état et vous le savez très bien. En clair, cela veut dire que EDF ne peut pas augmenter son tarif comme bon lui semble. Donc si l'électricité n'a augmenté que de 3 % c'est simplement par un blocage systématique du gouvernenement à toute hausse.
Concernant le prix du gaz en belgique, désolé mais c'est le même principe, le prix de la bouteille de gaz est controlé par l'état..
Je vous suggère donc Mr Leclerc de regarder les prix de la bouteille de gaz en Allemagne, Italie, Hollande etc...des pays ou l'état ne contrôle pas les prix.
Allons Monsieur Leclerc, il faut à un moment parler franchement aux Français, car ce que je viens d'écrire vous le savez pertinement.
2) Monsieur Leclerc, qui fait le prix de la bouteille de gaz ? Je crois que c'est vous non qui fixez le prix de vente consommateur ? Aussi pouvez vous m'indiquer le prix minimum que légalement vous pourriez afficher ? Je suis sur que nous allons être loin des 25,75 € TTC que vous annoncez !!!
La défense du pouvoir d'achat ce fait à deux non ?
Les fabricants et vous ? Pouvez vous nous indiquez à nous pauvres consommateurs de combien vous avez réduit votre marge sur la bouteille de gaz depuis les années 2000, pour permettre aux consommateurs d'accéder au produit sans détérioration de pouvoir d'acaht ?
3) La consigne : Le système de consigne permet d'inciter le consommateur à ramener un emballage vide afin de limiter les abandons d'emballages pouvant à nouveaux être réutilisés. Souvenez vous les bouteilles de lait de nos grands mères ...
Imaginez l'énergie, la matière première necessaire pour fabriquer une bouteille de gaz ...La consigne est simplement là pour inciter le consommateur à ramener la bouteille.
4) Vous claironnez un prix attractif , oui mais dans 500 points de vente. Je suis sur que la SNCF pourrait elle aussi réduire considérablement ses tarifs en fermant 90 % des lignes ferrovières pour ne garder que les plus rentables.Je dispose d'un distributeur bouteille dans mon village dans l'aveyron et le centre Leclerc le plus proche se trouve à 45 mn de mon domicile, le prix de ma bouteille de gaz est de moins de 25 €.
J'attend bien entendu de votre part des éléments de réponses ...
J'avais déjà écrit pour me renseigner sur les disponibilités de cette "fameuse" bouteille...
1) merci de m'avoir répondu ici,
je confirme bien avoir été très mal reçu par la "hot-line"
2) j'ai été cherché/acheté une Claigaz...
NICKEL !
Bref, continuez !!!
Et laissez parler les râleurs sur ci et ça.
Je trouve que vous avez vraiment ouvert là une brèche; pourvu que ça tienne car les "autres" ne vont certainement pas apprécier.
De plus, astucieux le mode de "portage" de la bouteille : pas de calotte à dévisser; il faut dire que celà existait déjà ailleurs (pays)...
Je suis complètement POUR cette action CLAIRGAZ,
et pourtant je ne suis pas un "assujetti"
à Leclerc...
La preuve : j'aimerais bien m'exprimer sur, par exemple, un sujet/bavure : certains de vos garages qui agissent comme "pousse à la consommation/dépense". J'ai 2 exemples récents précis qui m'ont énervé/estomaqué/révolté;
peut-on en parler qqpart dans ce blog extrêmement intéressant ?
qui m'ont
Magnifique, ine bouteille moins chere. Cependant je suis un particulier distributeur de bouteille de gaz das mon village, je commercialise depuis plusieurs années les bouteilles d'une des grandes marques que vous attaquez.Mon sentiment est que malgré un prix supèrieur à 25 euros, je ne vole pas mes clients. Je rend service et arrondi mes fins de mois avec cette activité.Je connais tout le monde et il m'arrive bien souvent de dépanner des personnes agées de mon village le dimanche.
Ma crainte est simple, j'ai peur que pour aligner leurs prix sur le votre, les gros propaniers ne soient obligés de fermer des commerces comme le mien. Certes ce n'est pas le revenu que cela représente pour moi le problème, mais je vois mal certaines de mes clientes prendre leurs voitures pour aller chercher cette bouteille chez vous. Ici la camionette du boulanger et du boucher passe chaque jour. Pour les médicaments on s'arrange avec l'adjointe au maire qui rapporte de la ville les médicaments des personnes agées. On se serre les coudes face à la fermeture des petits commeces et de la poste. Alors SVP épargnez nous la bouteille de gaz...
Re stephane C (20/9/05)
Pour le moment, les centres E. Leclerc ne disposent pas de source autonome d’approvisionnement en GPL. Ce sont les grossistes qui approvisionnent principalement nos adhérents. Mais le produit est encore très peu demandé (ce sont surtout les flottes captives qui possèdent des voitures mixtes. Elles ont leurs propres stations). Les quelques accidents récents (explosions) ont rendu les consommateurs très méfiants.
Re François (30/9/05)
Je ne comprends pas votre position.
1- Que ce soit l’Etat qui fixe ou non les prix, dans la Communauté Européenne, c’est le gaz français qui est le plus cher.
2- Quatre opérateurs historiques en France… et un seul prix ! C’est un fait avéré.
3- La consigne ? Mais je n’ai rien contre. Je la pratique d’ailleurs sur les sacs plastiques. Ou même les palettes. Chaque jour, nous manipulons des dizaines de milliers de palettes, dont la plupart sont normalisées et consignées. Ce sont les producteurs de gaz qui en l’espèce revendiquent, dans les contrats, « l’exclusivité » de leur propre bonbonne.
4- Je ne prétends pas à monopole, ni à l’exclusivité. Une bonbonne à 25€ en zone rurale ? Pourquoi pas, vu les coûts d’approvisionnement. Mais pourquoi donc ne trouve-t-on pas moins cher en ville. Ca c’est le problème.
Re romu (29/9/05)
Il n’y a pas de « marges arrière » sur le gaz.
Concernant les prix, laissez-moi vous retourner le raisonnement. Dites-moi en quoi « vendre plus cher et marger plus » est créateur d’emplois ? Je ne crois pas que l’objectif de Total ou des revendeurs de gaz soient principalement de créer des emplois, et que ce soit l’argument principal pour justifier leurs prix élevés. Ne soyons pas naïfs !
Re JPG (30/9/05)
Merci pour votre mot. N’hésitez pas à parler des garages. Mettez votre commentaire dans « quartier libre ». Je suis à votre écoute.
Quand est-ce que Leclerc va lancer la petite bouteille gaz?
bravo leclerc
c'est des gens comme cela qu'il faut .....
Y'en a marre de tous ces voleurs qui nous font payer au prix fort ........
BRAVO Mr Leclerc
Je faisais déjà mes courses chaques semaines chez vous,maintenant je vais m'équiper avec les bouteilles gaz aussi,chez vous bien entendu,surtout après l'annonce d'une augmentation de 13%,de qui on se fout????
Encore bravo...
Re jean (18/10/05), re amanda moreton (11/10/05)
Merci, Jean, de vos encouragements.
Amanda, nous réfléchissons, en effet, à l’idée d’une petite bouteille de gaz. A bientôt.

Monsieur Leclerc bonjour,
Je trouve quand même la démarche aisé et je rejoin de ce fait François.
Allimenter avec 14 camions vos stations en bordure de périphérique n' a de comparaison aucune à allimenter la FRANCE PROFONDE dans des petits villages retranchés en assurant un service de proximité, une installation de la bouteille parfois, un conseil sur la ventilation de la pièce.............
Si nous portions tout à la "déshumanisation" comme vous le dite, il est facile de diminuer les coûts et de vendre de ce fait moins cher. Sans compter que l'acheteur demeurera FRANCAIS, l'Hôtesse de caisse aussi mais pas l'Emplisseur ni le Fabricant de bouteille.
Remettons les choses dans le contexte et dites nous réellement le PR d' une bouteille, car si vous désirez à tout prix défendre ce pouvoir d' achat qui vous est si cher vous pouvez encore abaisser votre prix.
Bien cordialement.
j'ai acheté une clairgaz et ni ma plaque de cuisson ni mon appareil de chauffage ne fonctionne avec celle-ci
Allons, ne mélangeons pas tout. Les 13 % d'augmentation concerne le gaz naturel, c'est à dire GDF.Je sais que Monsieur Leclerc aime bien tout mélanger mais tout de même...
Petite aparté, le gaz naturel est une énergie très économique et à un prix qui ne réflète pas un prix marché (hausse du prix du pétrole etc..).
Et savez vous pourquoi le gaz naturel est-il si bon marché ?
Réponse : Car le prix est régulé par l'état qui demande à GDF de ne pas répercuter sur le consommateur finale (c'est à dire nous), la hausse du coût de ses achats.Exactement comme le gaz en bouteille commercialisé en Belgique ou en Espagne.Vous savez les bouteilles dont Monsieur Leclerc fait référence....
Je propose que l'état régule les marges des hypermarchés, car je viens de m'apercevoir que le hard discount vendait les grandes marques moins chers que chez Leclerc. Dois-je en déduire que Leclerc se gave sur le dos du consommateur ? que les acheteurs de Hard Discount sont meilleurs que les acheteurs Leclerc ? ou tout simplement que le service est différent et donc un coût différent pour Leclerc ?
Je suppose que le prix est différent car l'acceuil client est meilleur chez Leclerc, la gamme de produits plus importante, et les magasins mieux présentés.
C'est ça , Monsieur Leclerc ?
Comme les bouteilles de gaz, plus chers certes mais échangeables dans les sations services, chez un quincailler, dans n'importe quelle enseigne, et surtout présent partout en France même là ou Leclerc n'ira jamais.
Hé oui la qualité de service à un coût.
Les fabricants de bouteille ne vous volent pas, ils ont des coûts et préfèrent les répercuter plutôt que de fermer tous les magasins de proximité en milieu rural.
Je vous confirme que les marges arrières existent bien sur le gaz, comme sur les autres produits de vos magasins ( prétendre le contraire serait faux)
Je n'ai jamais dit que vendre + cher et marger + était créateur d'emplois,j'ai dit que pour améliorer vos marges vous "tapez" sur les fournisseurs qui eux sont obligés de réduire les leurs.
Ce chantage a eu pour effet de mettre en péril certaines entreprises car celles qui refusent de passer à la caisse sont souvent "virées" des magasins,avec les conséquences sociales et économiques que l'on peut imaginer.
Pour conclure,vendre des bouteilles de gaz (ou d'autres produits)à prix discount pourra avoir pour effets le licenciement de plusieurs de vos consommateurs qui, ayant moins de pouvoir d'achat(je croyais que vous étiez pour sa défense),se retrouveront chez vos concurrents hard discount
Bonne réception
Re à romu (06/11/2005)
Disons les choses clairement. Marges arrière ou pas, les centres E. Leclerc n’achètent pas les bouteilles de gaz de marque à des conditions plus avantageuses que tous leurs autres concurrents, ni que les grossistes.
Lorsque nous vendons moins cher ces bouteilles, c’est bien parce que nous prenons moins de marge…
LECLERC à l'assaut des vilains monopoles ? refrain connu...
lorsque les villages de la creuse ou de l'indre n'auront plus de revendeurs de gaz, laminés par la concurrence, nous irons tous le dimanche chez nos parents et grand-parents restés au village, avec une bouteille de gaz dans le coffre de notre voiture...
au moins, ils auront le plaisir de nous voir ?
n'oublions pas que ces bouteilles représentent la seule énergie possible pour la cuisson dans ces villages (pas de gaz naturel, et rares sont les installations avec des cuisinières électriques), à moins de revenir à la cheminée ?
MEL, laissez vivre les régions qui ne sont pas "rentables" pour vous !
Dans la famille troll il y a :
le troll débutant,
le troll bête,
le troll pénible,
le troll parano,
le troll éconduit,
j'oubliais, il ne faut jamais nourrir le troll...
Re Pierre le clair,
Je suis un fidèle lecteur de ce blog. Pierre, cela fait des mois que vous polluez ce blog avec votre mauvais esprit et vos critiques systématiques à 2 balles...
Apparemment vous avez travaillé longtemps chez Leclerc puis vous avez proposé à nouveau votre candidature via ce blog. Pensez-vous réellement qu'un employeur ait, ne serait-ce que l'envie d'embaucher une personne aussi critique, négative et agressive que vous.
Vous devriez mettre votre mouchoir sur votre amour propre et essayer de tourner la page...
RE julien
fidele lecteur de ce blog, vous avez remarqué que j'avais proposé un projet à MEL en juin, qu'il m'avait alors encouragé, et que, sans aucune explication et sans qu'aucune rencontre ne soit possible avec un quelconque interlocuteur, il m'a fait répondre en novembre qu'aucun projet de ce type n'était en réalité envisagé.
loi du marché ? peut etre, mais elle s'applique en ce cas avec inhumanité.
alors, le fait que j'ai travaillé pour eux pendant plus de 20 ans auparavant ne fait que renforcer ma déception.
je me permet ma hargne.
quant à votre appréciation sur le fond de mes réflexions "à deux balles" et du fait que je "pollue" de blog, permettez moi de considérer ce jugement comme personnel. mon experience au sein de ce groupe me donne, au contraire, une certaine crédibilité, n'en déplaise aux admirateurs inconditionnels.
une remarque à porter au crédit de MEL : je ne suis pas encore censuré !!!
Bonjour,
En réponse à Pierre le Clair.
Il ne faut pas confondre blog et forum.
Vos propos sur ce blog sont de la pollution de troll.
Créez votre propre blog, on verra si vous avez un auditoire, pour des écrits qui ne semblent intéresser que vous.
Marie
RE marie
je ne connais pas les nuances entre forum et blog. et je ne sais pas ce que sont des pollutions de troll.
quant à énoncer des réflexions qui n'intéresseraient que moi, permettez moi de vous répondre que seuls les visiteurs d'ici peuvent en juger de façon individuelle.
tout au long des articles énoncés ici, j'essaie d'apporter aux débats ouverts ma vision (forcément personnelle et partiale) enrichie de mon expérience au sein de ce groupe et des personnes qui le compose.
il se trouve que je suis plus enclin à modérer l'enthousiasme de MEL et sa confiance dans les méthodes appliquées au sein des magasins. Mais n'est ce pas la le véritable but de ce blog ?
s'il ne s'agit que d'une tribune "publicitaire", sans véritable contradiction, l'utilité de cet espace est discutable.
alors laissez moi réagir "avec mes tripes" aux informations distillées ici.
Bonjour,
En réponse à Pierre le Clair.
Voici la définition du troll (source Wikipedia), cette définition s'appliquant à un forum de discussion, pour un blog il faudra remplacer le terme autres participants, par auteur du blog (MEL pour le cas qui nous intéresse) :
« Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner une personne, ou un groupe de personnes, participant à un espace de discussion (de type forum), qui cherche à détourner malicieusement le sujet d'une discussion pour générer des conflits en incitant à la polémique et en provoquant les autres participants. Par métonymie, on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou étant excessivement provocateur.
Le terme troll provient de l'expression trolling (ou trawling), mot anglais désignant une méthode de pêche à la ligne ; les remarques polémiques constituant un troll étant considérées, métaphoriquement, comme des appâts destinés aux contributeurs qu'on veut hameçonner. Les personnes se rendant coupables de trolling ont été appelées, progressivement, des trolls, en allusion aux monstres laids et déplaisants de la mythologie nordique. »
RE RE marie
ainsi le troll génere des commentaires uniquement destinés à la provocation.
je ne considere pas entrer dans cette définition.
mes interventions n'ont pour but que de donner un éclairage différent à des propos quelquefois destinés à un public consommateur.
alors laisez moi utiliser cet espace à une oeuvre de "lucidité publique"
Pierre le Clair
Un paranoïaque peut-il être lucide ?
tres cher docteur K
permettez moi de contester votre diagnostic.
je ne considère pas que "l'on me veut du mal".
seulement, le fait de rester circonspet, de garder une certaine distance avec le monde que l'on cherche à nous vendre, serait à définir comme "déviant" ?
comment regarderait on alors les révolutionnaires de 1789 ? COMMENT JUGER LES BRULEURS DE VOITURES DANS LE 9.3 ?
tous des malades mentaux ?
Bonjour,
Pour ceux qui en doutaient, nous avons la confirmation d'une théorie.
Dr K, Marie, Julien... vous me copierez cent fois :
" Je ne dois pas nourrir le troll ! "
bonsoir, hier a force de tirer sur les prix la corde a casséé. manque de control = des bactéries dans des steack. plusieurs commentaires font état d'un disfonctionnement de votre bouteille clair gaz . A quand un accident ? merci.
Reference Franco 28-10:je m'appele Quinshi et je suis ingenieur.
Je verifiee que LeClerc a achetee des bouteilles gas d'une Societe portugaise qui est le leader mondial dans la fabrication de bouteille gas. Je verifiee aussi que la Societe Alfa basee au Portugal manufacture des bouteilles gas pour tous les operateurs en France.
Dans les bouteilles rempli pour la premiere fois il y a quelques fois un residuel de air plus legee que le Gpl qui vaporize avant en donnant la sensation qui le gaz ne pas la. Si vous vous pacienter un peu le gpl va vaporizer. Ça arrive seulement dans la premiere foi quand de la ouverture du robinet.
Merci de votre reponse. J'espere que la petite bouteille Clairgaz sera plus charmante que les petites bouteilles de la concurrence.
J'ai vecu en Scandinavie et je me demande quand est que nous aurons en France les bouteilles gaz plus legeres que la bouteille d'acier.
Bravo MEL. Je suis très content avec votre bouteille Clairgaz. J'attend la bouteille petite pour changer la totalité de mes besoins gaz.
Merci de votre effort pour lutter contre les oligopoles.
Re à franco (28/10/2005)
Désolé, votre commentaire m’avait échappé. Si vous avez un tel problème, il faut ramener votre bouteille au magasin. Et si vous avez un problème pour vous la faire échanger, n’hésitez pas à contacter notre service Allo Consommateurs (0810 870 870).
Ayant déjà participé a cette tribune ouverte concernant CLAIRGAZ, je trouve dans un premier dommage que certaines personnes n' aient pas plus de savoir vivre afin d' éviter de surcharger ce blog qui ai censé apporter de l'eau au moulin.
Donc messieurs, dames, echangés vos courriels respectifs et discutez entre vous !
J' aurais voulu revenir à mon intervention (sans réponse de MEL), car des prix plus bas c' est sûr que c' est GENIAL, défendre notre pouvoir d' achat ROYAL.
Mais le Gaz c' est un peu comme le COMBUSTIBLE LIQUIDE, il est certain que si vous êtes un gros client de centre emplisseur vous aurez de SUPER PRIX, mais il est aussi certain que plusieurs qualité existent, en ayant fait des test j' ai pu remarquer aisément que certains sentent plus que d' autre et surtout que leur RENDEMENT CALORIFIQUE est loin d' être à l' identique.
Comme sur les carburants ou sur bien d' autres produits.
Je pense qu' il ne faur oublier nos petits commerçants de village, qui ont besoin de nous et nous qui avons besoin de eux, vous n' êtes pas qu' un simple client ou numéro.
Vous pensez bien que des groupes comme TOTALGAZ, BUTAGAZ (peut être futur REPSOL), ANTARGAZ (détenu par un grand gazier outre atlantique et ancien ELF), PRIMAGAZ (SHV)...........n' ont pas les outils ? Si j' étais vous je regarderais de plus près mes commerçants locaux.
Réponse à EOLE (06/12/2005)
Techniquement, je ne sais pas répondre à votre question sur les différences de qualité. Je demande à mes collaborateurs et je vous réponds dès que possible. Et désolé pour ce retard.
Lorsque le Gaz sent mauvais, c'est qu'il est de bonne qualité. Il doit avoir une odeur caractéristique suivant les spécifications administratives...
Non si le gaz sent mauvais ou plutôt l' oeuf pourri c' est qu' il s' agit d' un adjuvant qui est ajouté afin de déceller plus facilement une fuite.
Puis cocnernant ma question sur le rendement selon les types de gaz, je l' avais formulée afin de savoir si tout le monde suivait et je vois qu' apparemment non.
Car tous les gaz sont normalement EGAUX car correspondant à une norme française bien spécifique.
A part que les gaz des centres emplisseurs BELGES soient d' une autre qualité.
@ très bientôt
A quand la livraison des citernes propane ?
merci
A quand la livraison des citernes propane ?
merci

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.