SOCIÉTÉ Législation / Fiscalité

Hélène Leclerc récompensée, Noël en berne, coût de l’insécurité législative et nouvel exploit d’E.Leclerc devant Carrefour… Les échos de la distribution

L’insécurité législative coûte…

Je suis un garçon constant. Je répète souvent sur ce blog que l’insécurité législative coûte cher aux entreprises. Confirmation est une nouvelle fois faite avec le rocambolesque épisode sur la TVA du livre.

C’est un entrefilet dans Livres Hebdo (N° 930 – 16 novembre 2012) qui le rappelle. Au 1er janvier 2012, le taux de TVA sur les livres était passé de 5,5% à 7%. Nouveau gouvernement, nouvelle décision. Le taux repassera à 5,5% au 1er janvier 2013, puis à 5% au 1er janvier 2014.

Au total, ce sont donc 3 changements de TVA qui auront eu lieu en moins de 24 mois. Cela entraîne 3 interventions de prestataires informatiques dans chaque point de vente. La somme (1.800€) coûtera très cher aux petites librairies indépendantes dénonce Gérard Desprez (Librairie « Le bateau blanc » à Brignoles). Même si ces dépenses seront moins dures à assumer pour nos Espaces culturels comme pour les GSS, je ne peux qu’acquiescer. C’est vraiment du n’importe quoi !

Hélène Leclerc, honorée par un Trophée LSA

Quand business et famille se mélangent, j’hésite toujours à en faire état. Mais évidemment, le patron des Centres E. Leclerc ne peut pas passer sous silence le Trophée d’honneur 2012 décerné par LSA à Hélène Leclerc le 12 décembre dernier.

D’abord, je félicite les membres du Jury de LSA. Même si la distribution n’emploie pas que des machistes, il faut bien le reconnaître, on est loin de la Parité (avec un grand P !), y a du boulot pour y arriver. Mettre les femmes à l’honneur, voilà une belle initiative. Dans notre Mouvement, beaucoup furent sensibles à cet hommage dans lequel chacune s’est finalement un peu retrouvée.

Le fils était fier de sa mère, et c’est avec beaucoup d’émotion que je l’ai écoutée, en compagnie de Dominique Reiniche, présidente Europe de The Coca-Cola Company, raconter quelques souvenirs de notre histoire.

En fait, même si les adhérents de la SCARMOR lui ont appris à manier l’ordinateur, je ne suis pas sûr qu’elle lira ce billet. Mais moi-même je ne serais pas un bon fils si je ne lui disais ici : félicitations Madame Leclerc et bravo Maman !

Alors ce Noël, il s’annonce comment ?

Les médias me questionnent, j’ai l’impression de me répéter...Oui, les ventes de Noël 2012 vont être scrutées avec attention.

Depuis le 3e trimestre 2012 et au-delà des performances propres à chaque enseigne, tous les distributeurs constatent le ralentissement de la consommation. Les parts de marché sont prises les unes sur les autres.

Au 15 décembre, personne n’avait atteint les mêmes niveaux de vente que l’année précédente. On sent bien que les courses vont se faire à la dernière minute. Et même, jusqu’au 1er janvier…pour profiter des braderies annoncées par certains distributeurs.

Il sera intéressant d’observer également l’évolution des ventes par internet. Tout le monde en fait des gorges chaudes. Mais je ne crois pas à l’Eldorado.

La tendance est à la modération, tant pour les jouets que pour l’ensemble du non-alimentaire. Les Français ne sont manifestement pas confiants pour 2013. Ils ont bien compris que pour le pouvoir d’achat c’est râpé. D’ailleurs, je n’entends plus un consultant oser dire qu’ « il n’y a pas que les prix ».

Parts de marché E.Leclerc : le drive, la modernisation, mais les prix !

Pour la deuxième fois cette année, notre enseigne dépasse Carrefour. E.Leclerc atteint ainsi le niveau historique de 19,1% de parts de marché au début de décembre (chiffres de Kantar Worldpanel).

C’est évidemment une satisfaction pour nos équipes à quelques heures de congés bien mérités. Bien-sûr, une part non-négligeable de notre croissance est due aux drives, comme l’expliquent les experts interrogés pour commenter nos résultats. Mais je le redis ici, le drive comme les sites internet ou les appli mobiles, ce sont des vecteurs de croissance. Mais Auchan ouvre autant de drives, et maintenant Carrefour…sans que leur part de marché ne décolle. So ?

C’est bien la stratégie de prix bas d’E.Leclerc qui est une nouvelle fois gagnante dans toute cette affaire. Nos concurrents semblent enfin réagir. Après les incursions d’Intermarché de Lidl et d’Auchan dans la pub comparative, c’est Carrefour qui s’y met.

La pub comparative (on en reparlera) c’est bon pour l’image-prix. A condition que ça corresponde vraiment à une réalité du prix bas. Quand j’ai lancé les centres E. Leclerc dans cette politique, nos adhérents ont accepté une sacrée prise de risques sur les marges. On verra si les actionnaires de Carrefour se contenteront de s’aligner sur les nôtres. Après tout pourquoi pas, le consommateur y gagnera !

Je vous souhaite à tous un beau réveillon et un joyeux Noël.

3 Commentaires

Salut Mel!

Bonnes fêtes de fin d'années également. Alors 2013? Comment sentez vous la nouvelle année qui arrive? La continuité ou le changement? L'isolement ou le rassemblement? Que peut-on faire pour améliorer notre vie l'année prochaine?
Bonjour,
Michel-Edouard LECLERC approuve DEPARDIEU semble t-il.
Personnellement je ne juge pas DEPARDIEU.
Par contre je ne pense que la grande majorité des employés (ées) des Centres LECLEC envisage de s'exiler fiscalement avec
les très faibles salaires versés.
Mais du côté des propriétaires il faudrait
peut-être aller voir.
René HEDE
Bonjour MEL,

Mon premier message a été filtré par la modération, je retente donc!
La croissance de votre CA passe par l'ouverture de nouveaux drive c'est sûr, ce service n'est pas proposé dans le nord de Rennes.

Si vous envisagez d'en ouvrir un pourquoi pas le faire à Betton:
un entrepôt est désaffecté à l'entrée de la ville à ces coordonnées GPS 48.173037,-1.641002 (rue de Rennes)

C'est un emplacement de choix pour cette ville de plus de 10000 habitants!

En espérant que vous lirez ce billet, si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter.

Loic

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.