SOCIÉTÉ Nouvelles Economies

Le blog, vos commentaires, évolutions…(2ème partie)

Je continue de répondre à vos commentaires, suite à mes notes du 27/08 et du 6/09. Abordons le choix des thèmes et le contenu des notes. a) Les sujets et les thèmes : Les demandes sont multiples et quelquefois contradictoires. Les uns préfèreraient que je recentre mes propres notes sur les aspects plus concrets de mon métier. Certains (Trenges) trouvent que « la variété des sujets nuit à la richesse des débats ». D’autres, enfin, sont en phase avec ce qu’ils appellent mon « éclectisme ». Pas facile de faire plaisir à tout le monde. Il faut comprendre aussi que, moi, « je fonctionne » selon un mode qui m’est propre : - En tant que chef d’entreprise, je suis évidemment sollicité sur des questions concernant mon métier ou son impact sociétal. Mes notes reflètent ce « cœur de cible » de préoccupations. Mais mon domaine d’activité est très très vaste. De la vente des carburants à celle des ordinateurs, des négociations avec les agriculteurs jusqu’au soutien à l’édition, des lois Royer/Raffarin à la pub TV, des produits OGM au risque de listéria, des foires aux vins…aux voyages et aux bijoux… mon plan de travail génère une profusion d’interrogations et d’observations qui rendent légitimes (j’ai pas dit forcément expertes !) toutes ces réflexions présentées ici. - Mais si je ne suis pas trop mauvais dans l’exercice de mon métier, et si, avec ma modeste contribution, mon enseigne caracole dans le groupe de tête de la distribution européenne, c’est aussi parce que j’y mets beaucoup de ma personne. Je ne crois pas au cloisonnement des fonctions sociales. Et cet éclectisme dont vous parliez n’est autre qu’une illustration des passions, de la curiosité, et de la vision culturelle dont j’essaie de nourrir mes analyses et mon plan d’action. Certains (des mauvaises langues !) n’y ont vu et n’y verront toujours qu’une habile opération de récupération marketing. Pourtant, telle est ma nature. - Sans être « touche à tout », le littéraire que je suis (de formation et de passion) s’abreuve, se ressource de lectures, de rencontres, de débats dont je m’approprie des idées pour les asservir à mon propre projet. Plutôt que dans les manuels de management que j’exècre, ou les « études de cas » telles qu’on les enseigne dans les écoles de commerce, je puise dans les débats de société tout autant que dans un roman ou une biographie, des raisonnements, des expériences, mais encore, un appétit, un enthousiasme qui renforcent énergie et soif d’action. Tout cela m’est nécessaire. Et c’est cela que j’essaie de faire partager. Alors, si vous le voulez bien, tout en évitant de me disperser, je continuerai dans cette voie… b) Concision des notes : J’ai bien reçu quelques critiques (ou suggestions) sur la trop forte longueur de quelques notes. D’accord avec ça. En fait, je me propose d’alterner. - Sur les sujets de fond, je ne peux pas faire plus court. Puisqu’il me revient de répondre des responsabilités et de l’impact social de mon métier, je dois étayer et argumenter (comme, par exemple, ma dernière note sur la fiscalité des carburants). A défaut, on m’accusera de faire « du café du commerce » ou de ne « faire que de la com » ! - Mais d’accord aussi. Sachons respirer. L’humour, la joie de vivre ou le partage d’émotions ne sauraient s’accommoder de longues tirades. Je saurai faire plus bref. A demain.

23 Commentaires

Chasseur de tête dans le secteur hightech ( http://altaide.typepad.com ), je suis confronté à ma plus modeste échelle aux mêmes questions. Bloguer uniquement sur le recrutement m'a paru rapidement trop limitatif, car effectivement donner vie à un blog c'est y mettre de la sienne de vie.
Conclusion j'y suis éclectique et parle aussi de ma passion du vin (oenologue de formation) et du Cap-Ferret.
Tiens faudra que je parle auusi de grande distribution : j'y ai travaillé 5 ans comme acheteur chez un de vos concurrents.
salut mel
salut mel et encore bravo
Alors que les prix de l'énergie s'envolent, l'enseigne E. Leclerc va proposer dans ses stations services et dans tous ses magasins des bonbonnes de gaz de 13 litres, à des tarifs « 30 % inférieurs » aux fournisseurs traditionnels.
Nouveau pavé dans la mare du trublion de la distribution : après l'essence, les bijouterie or, la parapharmacie, etc..., Leclerc s'attaque à la vente de gaz en bonbonnes (13 kg) qui restait un marché peu bataillé et captif, car verrouillé par un système de consignes plutôt contraignant. Leclerc qui a testé le marché dans plusieurs de ses magasins depuis quelques mois vient de décider d'étendre l'expérience à l'ensemble de la France au vu des résultats très prometteurs.
Les bouteilles de butane de 13 kilos à marque Clairgaz sont proposées à des prix 30 % inférieurs aux tarifs du marché, assure l'enseigne, avec une tarification de la consigne à 5 euros. « Clairgaz sera vendue 22,95 E TTC au premier achat (comprenant le coût de la recharge mais aussi celui de la consigne) et 17,95 E aux achats suivants. Ce qui revient à réaliser une économie de 7.66 E par recharge », précise Leclerc.
« Cette initiative va permettre de rééquilibrer un marché jusqu'ici contrôlé par quatre opérateurs historiques qui ont laissé les prix s'envoler de 74 % en 10 ans, indique encore l'enseigne : des prix parmi les plus élevés de l'Union Européenne avec des écarts qui peuvent aller jusqu'à 40 % par rapport à des pays comme la Belgique. Clairgaz s'attaque à un marché d'environ 30 millions de recharges avec des objectifs ambitieux : gagner 20 % de parts de marché dès la première année, et 65 % en cinq ans.
Une autre enseigne de grande distribution, Auchan, a déjà lancé ce service, mais en le cantonnant à certains magasins de la région nord
Cher MEL,
Merci pour le rendez vous et au plaisir de vous rencontrer.
Je suis parfaitement la réflexion de MEL sur l'intérêt d'une pensée ouverte sur le Monde, même en tant que chef d'entreprise pour une analyse pertinente de sujets plus matériels et mercantiles.
Idem pour l'expérience sur le terrain, après la théorie universitaire et quelques piqûres de rappel de temps en temps (nouvelles technologies, sciences, géostratégie...), en s'imprégnant de la richesse des entretiens et rencontres deci delà.
Donnez-nous un peu plus d'humour et d'ironie de temps en temps, et je serai comblé !!!
Bonjour à tous,
Mon avis sur les blogs est l'intérêt pour l'échange. Le contenu de vos reflexions est important, cher MEL. Cependant, le débat n'est interessant que lorsque vous répondez au interrogations ainsi qu'aux attaques des participants.
C'est seulement dans ces cas là que nous avançons dans la compréhension de votre positionnement.
Cordialement.
Cher Monsieur Leclerc,
Ceci ne concerne pas directement votre blog mais une étude que nous faisons en moment sur la vente à perte dans l'UE.
Mon nom est Patrice Muller, et je suis le Partner reponsable du bureau de Londres de London Economics, un cabinet-conseil spécialisé en analyse économique. Notre site internet www.londecon.co.uk donne des informations détaillées sur London Economics, y compris une liste d’études effectuées récemment pour divers clients.
En ce moment je dirige une étude pour la Commission Européenne DG Marché Interne sur le régime légal de la vente à perte dans les 25 Etats Membres de l’UE et l’impact potentiel de la grande variété de régimes légaux sur le fonctionnement du marché interne.
L’étude examine de façon plus détaillée les secteurs suivant de la distribution : aliments, habits, électonique grande consommation, et bricolage, et se concentre sur certains pays : Allemagne, France, République Tchèque, Royaume Uni et Suède.
Nous avons complété la phase de collecte d’information sur les régimes légaux dans l’UE et, avec l’appui de PwC, nous avons aussi effectué une enquête auprès de fournisseurs. Maintenant, nous aimerions aussi obtenir le point de vue de distributeurs d’un des cinq pays cible et présents dans plus d’un pays de l’UE.
A cet égard, il nous a semblé intéressant d’obtenir votre point de vue. Plus particulièrement, nous aimerions pouvoir passer à travers un certain nombre de questions. Ceci pourrait se faire soit en face-à-face, soit par téléphone et ne devrait pas prendre plus de 40 minutes, à moins que vous ne veuillez soulever d’autres points.
Naturellement, vous aurez l’occasion de revoir la partie de l’étude vous concernant avant que l’étude ne soit finalisée.
Etant donné qu'il n'est pas possible joindre de documents, je peux pas vous envoyer a) une copie d’une lettre de la Commission Européenne certifiant que nous faisons l’étude pour les services de la DG du Marché Interne et b) la liste des questions que nous aimerions poser.
Je vous ferai parvenir ces documents lors d’un prochain courriel.
J’ose espérer que vous accepterez de participer à cette étude et espère avoir bientôt de vos nouvelles.
Cordialement,
Patrice Muller
Partner
London Economics
11-15 Betterton Street
London
WC2H 9BP
Tel: +44 20 7866 8181
Fax: +44 20 7446 8499
Etes-vous au courant:
en Allemagne: de gros fournisseurs de la grande distribution (Procter, en tête) seraient prêts à s'introduire dans le hard-discount
A quand les boutiques en centre ville ou l'on ne trouverai que des produits MDD (donc faible choix) mais prix bas?
Le Leclerc ou j'ai travaillé à comparer les prix avec le ALDI qui s'est ouvert en face.
A produits équivalents, Leclerc était moins cher car les Hard-Discounters n'hésitent pas à proposer des plaquettes de beure de 230g. Effectivement, après avoir comparé ce qui était comprarable, le prix du caddies "standard" de la ménagère y était moins cher.
Monsieur Leclerc, vous l'avez menacé, n'hésitez pas et foncé dans cette voie...
Bonjour Monsieur Leclerc,
Peut-être ai-je posté mon précédent message au mauvais endroit? Je souhaitais simplement vous dire que si j'ai suivi ma scolarité à Viry ds le même établissement que vous, mon frère lui a été en classe avec vous durant plusieurs années.
Je suis persuadé qu'il serait heureux de renouer contact avec une des personnes avec lequel....il a commis ses plus grandes bêtises d'ados.
Merci d'avance de votre réponse.
Jean Marie Vilain
vilainjm@yahoo.fr
Re Vilain Jean marie (12/09/05)
Bonjour, et bienvenue sur ce blog. Voilà qui nous ramène très loin en arrière, dans la préhistoire de notre enfance.
Bien sûr, je serai très heureux de renouer contact. Précédemment déjà, Jean-Marie Lecocq reprenait langue, sur ce blog, avec moi. Tous les chevaux finissent par retrouver la même écurie… Voici mon adresse : ACDLec, 52 rue Camille Desmoulins, 92451 Issy les Moulineaux
Re Jean-Vincent (10/09/05)
Bonjour Jean-Vincent, notre priorité immédiate va consister à accroître l’attractivité de nos hypers, forts de la flexibilité que va nous donner la nouvelle loi. Et nous complèterons nos gammes en boostant encore plus nos marques Premiers Prix, qui sont actuellement très très performantes.
Nous ne délaissons pas vraiment notre projet hard-discount. Simplement, il est moins d’actualité. Plusieurs dizaines de mes adhérents sont prêts. Les premières ouvertures sont programmées pour la fin de cette année. Donc, sur tous les tableaux, on fonce… Merci de vos encouragements.
Re cloitre (10/09/05)
Oui, en Allemagne… Mais aussi en France (cf ma note du 28/02/05 "Les grandes marques dans le hard-discount").
Re Patrice Muller (9/09/05)
Pas de problème. Je suis disponible. Pouvez-vous me faire parvenir vos questions et vos documents d’accréditation à l’adresse suivante : ACDLec, 52 rue Camille Desmoulins, 92451 Issy les Moulineaux.
Re Jean-Vincent (9/09/05)
D’accord avec vous. C’est l’intérêt de ce blog. J’avoue être parfois en retard pour répondre aux commentaires. Mais je crois que j’y réponds toujours, quelles que soient les critiques.
Simplement, quelquefois, ils demandent de longs développements. Alors, je préfère concentrer plusieurs commentaires sur un même thème, et y répondre par une note globale. Economie de temps et d’énergie, maximum d’efficacité.
Re Eric (9/09/05)
D’accord aussi avec vous, Eric. Plus d’humour ! Je vais m’y employer.
Re Jacques Froissant (8/09/05)
L’intérêt du blog, c’est de sortir des modèles et des stéréotypes. Ne nous privons pas d’en abuser.
Monsieur
C'est la seule façon que j'ai pour vous joindre....Serait il possible d'obtenir un numéro de téléphone ou un mel où il serait possible de nous joindre? Nous, collectif d'associations organisons une journée sur le commerce équitable et ses enjeux actuels avec des intervenants de qualité. Nous souhaiterions vous inviter à intervenir dans ce cadre. J'aimerais vous expliquer plus longuement l'objet de la journée. N'hésitez pas à me contacter pour avoir davantage d'informations. cordialement
j'ai lu votre article concernant les handicapés. Je suis scandalisée, ancienne employée de l'un de vos adhérents je connais la politique de votre enseigne sur ce sujet. Il est tout à fait différent et peu ou pas de place pour quelque handicap que se soit. Les employés doivent être à 200% et tant pis pour leur santé.S'ils ne sont pas content la phrase magique est "la porte est grande ouverte"!!!
J'ai beaucoup à dire sur la grande distribution mais accepterez vous d'en entendre une partie?
J'ai l'impression que mon commentaire serait mieux là. Je vous laisse choisir...
==========================================
Bonjour,
Le flux RSS sur les articles, c'est très bien. Mais un flux RSS (ou atom) sur les commentaires d'un article nous permettrait de connaître les réponses à nos commentaires. C'est quelquechose qui existe sous dotclear par exemple.
Un flux RSS général pour les articles (c'est pour nous)
Un flux RSS général des commentaires (c'est pour vous)
Un flux RSS par catégorie pour les articles (c'est pour les personnes interessés par uniquement une partie de votre blog)
Un flux RSS par article des commentaires (c'est pour nous pour suivre les reponses à notre commentaire)
Monsieur Leclerc,
Je soumet à votre attention les faits que je viens de vivre avec deux de vos établissements.
Le 13 novembre 2006 j'ai acheté un téléviseur Techwood dans un centre de Haute Garonne.
Depuis queques jours ce téléviseur émet un sifflement anormal et récurrent.
J'ai pris contact avec un de vos établissement d'Ariège, département oû je réside maintenant. Son SAV me demande un accord de prise en charge du centre initial.
J'ai donc demandé au centre oû j'avais acheté ce téléviseur cette prise en charge. Son SAV me dit qu'étant dans la garantie constructeur il n'y avait pas de prise en charge à faire.
Après un coup de fil supplémentaire dans chacun des deux établissements, voilà la solution que l'on me propose:
Je peux amener la télé au magasin d'Ariège qui l'enverra au magasin de Haute Garonne, qui le fera livrer au constructeur pour qu'il intervienne sur l'appareil.
Délai minimum annoncé par les deux SAV 3 semaines mais plus certainement le double.
Aucune solution de prêt de téléviseur durant la période de réparation.
Je vous fais grâce de la facture carbone de l'opération.
Que pensez-vous de cette efficacité? Est ce vos standards?
Dans l'attente de vous lire, je vous remercie du temps que vous voudrez bien accorder à mon dossier.
Monsieur,
Madame LEPETIT Christine,présidente de l'association Loisirs et Comunication Publique de la loi 1901,oeuvrant pour l'écologie et l'environnement.
J'ai été trés étonnée du refus des centres commerciaux E.LECLERC de la region P.A.C.A. de ne pas adherer à la proposition que je leurs avait faite à savoir leur offrir des sacs papier bruns craft à distribuer gracieusement aux caisses de leurs magazins et cela pour supprimer les sacs plastiques et en partie les sacs payants.
Pouriez-vous m'expliquer pourquoi ce refus alors que les centres E.LECLERC se targuent d'oeuvrer pour le bien ètre et le respect de la planète et une vie moins chère.
Je vous remercie de prendre compte de mon message et vous présente mes salutations réspectueuses
Madame LEPETIT Christine
génial des sacs gratuits! quelle aubaine, si tout les Leclerc passent commande ça va chiffrer dans les combien ? la tresorerie de ton assoce de force molle va peter un boulon

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.