Revenu universel Covid
SOCIÉTÉ Politique

Revenu universel : un patrimoine de départ pour les jeunes ?

En déstabilisant les modèles économiques, la crise du Covid interroge non seulement l'organisation du travail mais aussi le lien exclusif qui lie la rémunération à l'emploi.

Popularisée par Benoit Hamon, qui lui-même la tenait de penseurs comme André Gorz ou Ivan Illich, l'idée d'un revenu universel minimum fait son chemin.  Il faut dire qu'avec jusqu'à 10 millions de Français rémunérés, bien qu'au chômage partiel, ça rend crédible cette réflexion. Et le projet de RUA (revenu universel d'activité) qui fusionne RSA, APL et primes inscrit l'idée "dans le champ des possibles"... 

Plus réaliste peut-être, cette proposition d'un prêt sur 30 ans à tout jeune en âge d'être actif. Ce pourrait être une avance (50.000 euros ?) sur héritage qui se transformerait en capital acquis si incapacité finale de rembourser. Une bourse équitable en quelques sortes... 

Bien sûr, rien de tout ça n'est financé. Mais en débattre, sans polémique inutile, malgré la complexité, me parait nécessaire. Manière aussi d'impliquer, de motiver et de responsabiliser les jeunes dont l'horizon s'est flouté. 

Vous partagez ? 

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.