Tissaia E.Leclerc
ÉCONOMIE Consommation

Tissaia : l'histoire d'une success-story !

C'est officiel, ça fait plaisir à Inès Vandamme notre super bienveillante influenceuse et c'est une belle reconnaissance pour nos 150 acheteurs stylistes et passionné(e)s de tissus : E.Leclerc est devenu le premier distributeur de textiles en France (6,5%) devant Kiabi (3,7%) et Carrefour (3,4%).

Bien sûr, on ne parle pas là de vêtements de luxe ou de marques hyper-spécialisées. Notre offre couvre les besoins familiaux, scolaires et sportifs, avec comme marque leader Tissaia qui s'est fait une sacrée place dans la notoriété des marques textiles. Et, au total, un volume d'affaires de 1,3 milliard: jupes, pulls, chaussant, dessus, par-dessus et dessous... 🙌😄 Pas mal pour des anciens épiciers !

A l'origine de l'histoire des centres E.Leclerc, mes parents jugeaient important de se différencier des collègues alimentaires en présentant une gamme accessible de linges de maison, de vêtements pour enfants et un peu de chaussures.

Une initiative très réussie des groupes Monoprix et Prisunic avait crée un réel engouement pour ce marché grand public. Passionnées, autour de ma mère Hélène Leclerc, des dizaines de femmes adhérentes de notre mouvement ont d'abord tenté d'obtenir le droit de vendre des grandes marques moins chères.

Mais même si Daniel Hechter avait concédé livrer quelques pulls, vestes et pantalons, les fabricants ont préféré investir dans les chaines spécialisées en faisant fabriquer en Asie.

Du coup, les Leclerc ont lancé leur marque : Tissaia est devenu un vrai repère des achats familiaux et a même eu un joli succès dans la mode.

C'est 40% des ventes aujourd'hui et ce secteur textile permet à l'enseigne de se diversifier énormément en province par rapport à Lidl, Aldi, Netto, Intermarché qui surenchérissent en ce moment sur le réveillon. Bon, nous aussi, mais pour faire un cadeau au copain ou à madame : un petit bijou du Manège, un joli pull ou un parfum "Une heure pour soi", on va chez E.Leclerc. 👍

On doit cette performance textile à l'obstination d'une centaine d'adhérentes et de collaboratrices qui, animées par Fabienne Poilbout, s'appellent Dolly, Marianne, Christèle, Sadia, Olivia, Marie, Sarah, Quentin et Valérie.

NB : à l'occasion, j'invite à aller visiter la formidable exposition présentée aux Arts Déco à Paris pour découvrir le rôle immensément préconisateur des collections Monoprix, à une époque où la distribution ne se satisfaisait pas de faire du benchmark. 🙌🙌🙌. A nous d'innover aujourd'hui ! 👌

1 Commentaires

Bientôt tissaia.leclerc pour trouver l'ensemble de la gamme ?

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.