loi fake news censure et éducation
SOCIÉTÉ Bloc-notes

Une "fake law" pour les fake news ? L’éducation, plutôt que la censure

En relisant les débats parlementaires sur les "fake news", je suis atterré : tant de bonnes intentions, mais tellement de naïveté ! Et de contradictions non assumées... Tout cela, faute d’avoir été préparé, va partir en fumée.

Dans les Echos, ce week-end, Nicolas Barré va jusqu’à parler de "fake law" ! Et Thierry Jadot (président français de Dentsu Aegis Network), ce matin dans le JDD, plaide à juste titre pour un programme d’éducation plutôt que de passer par la loi. J’approuve !

 

Les juges ont déjà du mal à définir la diffamation, le dénigrement ou l’atteinte à la vie privée, alors aucune chance qu'en référé le recours à la loi soit efficace.

Je conçois qu’on renforce la loi actuelle pour la rendre applicable aux différentes formes juridiques des plateformes d’infos, mais il est préférable de s’adresser à l’intelligence des citoyens ! Et cela s’apprend...

Bref, il faut permettre dès l’école au futur citoyen-internaute d'exercer son esprit critique dans le traitement d’une information qu’il reçoit, avant de la diffuser lui-même. Et ça évitera de rétablir la censure en faisant dire par la loi ce qu’on doit lire ou ne pas lire sur les réseaux sociaux ! "Qui sait discerner ne se fait pas piéger" !

2 Commentaires

"Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!"
Une nouvelle fois, vous avez bien raison de le souligner cher Mel, c'est par l'éducation et non la répression que ce problème là aussi trouvera une solution.
Sans être totalement parano, ne serait-ce pas là une résurgence d'une forme de censure ou bien encore la sanctuarisation par la loi du "politiquement correcte"?
Merci d'avoir attiré notre attention sur ce sujet.
Et bon we
Bonjour Michel-Edouard Leclerc,
Je passe souvent à côté des journaux notamment le we, et grâce à vous, je sais qu'il y avait au moins un article intéressant ds le JDD aujourd'hui. Merci.
Au-delà de la boutade, ce sujet est un vrai sujet, et l'excellente illustration que vous avez choisi le pose tel qu'il est : l'apparence de vérité derrière le fait. Depuis les sophistes dénoncés par Platon, on sait les ravages du procédé. Depuis les grecs et avec eux, on sait aussi que c'est par l'étude, oh combien, que chacun pourra acquérir les meilleures armes lui permettant de démêler le vrai du faux. Jadot, Barré et vous, avez bien raison de vous émouvoir de ce projet de loi, j'oserais le dire, un peu c...

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.