Exposition Beb Deum Paris
CULTURE Actus - Débats

Exposition Deb Deum le long des quais de la Seine, à Paris

Beb Deum, vous connaissez ? Je suis sûr que vous avez déjà vu quelques unes de ses œuvres. Tiens, vous faites comme moi : vous longez les quais de la Seine pour faire un peu de marche à pied, vous sortez à Austerlitz pour reprendre le taxi qui vous ramènera au bureau… Et vous tombez dessus.

Pendant quelques jours encore, l’expo Mondial-TM affiche les visages, les corps, les personnages créés par Bertrand Demey, alias Beb Deum (que mon enregistreur s’évertue à me faire joliment écrire "Bébé des Hommes").

On aime ces visages, on déteste celui-là ! Voyez-vous, le racisme, l’eugénisme, l’empathie, ça marche sur les robots aussi. Un scénario futuriste, mais pas tant que ça ! Beb Deum affiche en miroir, sur les murs de la gare et aux alentours, nos corps tatoués, "golemisés", customisés ! Un chemin tout tracé pour notre engeance cosmopolitisée qui se voudrait plus identifiée, individualisée parce qu’elle aura des apparences acidulées, esthétisées. Alors que, justement, elle sera prisonnière des pièges de la marchandisation consentie ! Mais on y est déjà, pas vrai ?

J’adore cet artiste qui a été capable de se remettre en question plusieurs fois. Beb Deum a apprit le dessin avec Georges Pichard à l’Ecole Duperré, traîné ses guêtres à Métal Hurlant et aux Humanoïdes Associés, fricoté avec l’intarissable Jean-Pierre Dionnet alors scénariste. Il a été l’un des premiers artistes français à travailler sur ordinateur et, quittant les cases de la BD, il a créé des images fortes pour Thierry Mugler, Givenchy, Kodak, Orangina, Sony. Les médias (Libération, Télérama...) illustrent souvent leur Une de ses créations digitalographiques.

Pour moi il reste l’auteur incroyable de Bürocratica (1989) et de "La théorie des dominos" (1997). On va se revoir !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.