Plan de relance commerce
ÉCONOMIE Actus / Débats

Plan de relance : le commerce encore ignoré par l'Etat

L'Etat devrait avoir une vision "stratégique" du commerce. Je suis complètement d'accord avec le propos de Jacques Creyssel dans l'hebdomadaire LSA du 08/10.

On est étonné de voir combien le discours politique, au gouvernement comme au Parlement, s'est raccroché depuis quelques années aux visions purement industrialistes et agrariennes des années 50 ! La fonction commerciale est pourtant le vecteur clé de la valorisation des productions, ne serait-ce qu'en les rendant accessibles aux différents marchés auxquels elles sont destinés.

Quand on lit les discours politiques, le commerce devient "une contrainte" pour la production agricole, une contre-puissance pour les ministères industriels, une variable dans l'aménagement du territoire ou une catégorie juste mobilisable en cas de Covid.

A l'heure où s'élabore le plan de relance, vous chercherez en vain les feuilles de route des différents ministres du commerce pour guider les entreprises dans les nécessaires transitions écologiques et digitales.

Ce n'est pas un coup de gueule de ma part : nos entreprises ont depuis longtemps intégré qu'elles étaient "à mission". La surenchère d'initiatives portant sur l'environnement, la qualité alimentaire, ou la relocalisation témoigne qu'à défaut d'être considéré par l'Etat, notre secteur a su démontrer son utilité sociale.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.