Campagne pour les producteurs de veaux
ÉCONOMIE Consommation

Campagne pour les producteurs de veaux

C’est Madame Lambert (FNSEA) qui me l’a rappelé samedi dernier : le veau de Pentecôte est une tradition non pas religieuse, mais professionnelle ! Il doit être vendu entre Pâques et Pentecôte, car comme le dit l’adage "après la Pentecôte le veau perd la cote". 😊

Comme à tour de rôle sur les grandes catégories de produits français agricoles, les E.Leclerc ont lancé cette semaine une campagne de promotions avec réduction de 20% (sous forme de "Ticket E.Leclerc Solidaire avec les filières" financé par chaque magasin). Ce sont plus de 400 tonnes qui seront ainsi commercialisées. D’autres initiatives auront lieu avant la Pentecôte.

Oui, dans ces temps de crise, il faut faire jouer à fond la solidarité professionnelle !

5 Commentaires

Bonne idée!
J'ai la chance d'être à la campagne, et une côte de veau au BBQ sera bienvenu pour samedi.
Bonjour Monsieur Leclerc, toutes ces initiatives vont dans le bon sens.
Espérons que ces solidarités, toutes les solidarités qui sont nées durant la crise, perdureront après.
Bonne journée à vous.
JPB
Je ne suis pas certains que la majorité des français soit sensible à l’opération, mais comme moi beaucoup sont sensible à l’effet d’aubaine 😉 alors j’achèterai plus.
En espérant que l’opération soit suivie par tous les centres Leclerc ce qui n’était pas forcément le cas les semaines passées pour les autres OP 😕 Et bien relayée en magasin pour inciter les clients à se tourner d’avantage vers l’origine 🇫🇷 que vers le provenance union 🇪🇺
Achetee hier une cote de veau epaisse avec l os cuite rosee a la plancha avec courgettes en lamelle un regal a midi et dans la semaine les paupiettes m attendent. Mais demain je serai oblige de revenir a l accueil pour le ticket Leclerc decompté a 10% au lieu de 20%. Probleme pas de catalogue papier a produire a cause du covid. En general ce genre d erreur ne pose pas probleme pour corriger.
Bonsoir Monsieur Michel-Edouard Leclerc, vous n’êtes pas sans savoir que les producteurs (laitiers, de viande, fruits et légumes) sont contraints de vendre en dessous de leur prix de revient.
Que faites-vous pour qu’ils puissent vous vendre leur production au dessus de leur prix de revient ?
Comment envisagez-vous l’après Covid 19 pour prioriser la distribution des produits locaux ?
Suggestions :
. Ne pourriez-vous pas vous mettre d’accord avec vos confrères sur un prix plancher ?
. Ne pourriez-vous pas dédier un espace aux producteurs locaux en définissant avec eux un prix de vente et un % de marge pour vous ?

Ce que je suis convaincu : Quand on veux, on peut !

Si vous lisez ce message Monsieur Michel-Edouard Leclerc, ce serait un premier pas.
Si vous mettez en place une politique juste de distribution pour les producteurs, ce sera une réussite et pourquoi pas le nouveau modèle souhaité par vos clients 😀

Cordialement

Jérôme Vandewalle
jvandewalle@me.com

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.