COP 25 engagements
SOCIÉTÉ Actus / Débats

COP 25 sur le climat : conférence à oublier ?

COP 25 sur le climat : "conférence à oublier", titre l’éditorialiste du Monde.

C’est sûr, le résultat est médiocre. Mais peut-il en être autrement ? De quels miracles ces grands messes hyper-médiatisées pourraient-elles accoucher ? Attendre des Etats des surenchères d’engagements ne peut que décevoir puisque le temps de l’action n’est pas celui des médias ni même celui des interpellations.

Oui, il y a urgence climatique. Oui il y a inertie, voire paralysie de trop d’Etats. Mais l’Etat ça n’existe pas sans les citoyens qui les constituent. Croire que chaque Etat ait eu le temps depuis la COP 21 d’en produire les processus législatifs ou fiscaux pour accélérer la décarbonisation, c’est faire preuve d’angélisme. Le fonctionnement démocratique a ses servitudes.

Oui, il faut maintenir la pression et pousser à la transition (moi, je suis bluffé de voir comment cette culture est relayée dans les entreprises par les salariés et imprègne désormais les choix d’investissements).

Mais pour autant qu’il faille continuer à interpeller les acteurs politiques et économiques, les postures violentes d’indignation et les surenchères me semblent contreproductives. Par exemple, que l’Etat polonais ne puisse s’engager dans les mêmes termes que la France sur la neutralité carbone alors que son économie, ses emplois dépendent encore du charbon, qu’il ne veut pas dépendre du gaz russe et que le nucléaire pose question à ses habitants… On peut comprendre, non ?

A contrario, ce serait bien de reconnaître que la Commission Européenne si décriée réussit à fédérer la plupart de ses membres autour d’un green deal auquel, évidemment, elle cherchera à agréger nos amis polonais.

2 Commentaires

Bonjour MEL,

L'engagement pour le climat demande la réunification des peuples. Le gaz russe devrait alimenter toute l'Europe et permettre la fermeture des centrales nucléaires. Au lieu de cela on voit les USA contrer les offres russes par la production de gaz de schiste qui pollue et consomme l'eau nécessaire à l'agriculture américaine au point de voir par exemple en Californie les amandiers arrachés. Pire le réchauffement climatique rend possible les passages maritimes par le nord. Les russes et les américains vont donc se confronter dans une zone encore propre pour contrôler les routes et exploiter les gisements. 4 brises glaces à propulsion nucléaire russes sont en chantier dont 1 déjà à flot pour des premiers essais. La COP21 a été menée vers le succès par les français dont 1 breton Ronan Dantec. Que devient-il aujourd'hui? C'est lui en France qu'il faut aider pour construire un programme planétaire commun. Les programmes de reforestation sont mondiaux. Donc il y a des actions qui sont menées partout dans le monde. Mais s'il y a réchauffement climatique alors il y a besoin d'une force de pompiers armés pour lutter contre le feu, l'eau et les dommages collatéraux causés par la chimie. Pourquoi ne pas créer un corps européen de pompiers capable d'intervenir partout dans le monde?

Ca n'est pas le résultat qui est médiocre, ce sont les politiques derrière ce résultat qui le sont! Quel pitié. Joli cadeau de Noël à nos enfants...

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.