Grande interview de Mélenchon dans Society (8 au 21 juin)
SOCIÉTÉ Politique

Crime et châtiment, version Jean-Luc Mélenchon

Dans la perspective de l'échec politique, les langues s'acèrent, la parole politique se lâche, devient méchante. Et les personnalités qui avaient policé leur image médiatique mettent bas les masques !

C'est Henri Guaino ou Gilbert Collard qui accusent leur électorat de médiocrité, c'est Marine Le Pen, et même l'omnipresent Michel Onfray, qui dénoncent le vol de "leur peuple, le vrai peuple", et qui en appellent déjà à la rue. Et ici, comme au meilleur épisode des rivalités Valls-Hamon ou Sarkozy-Villepin, Jean-Luc Mélenchon machouille sa bile - dans une grande interview au magazine Society

Si le crachat n'a plus d'épaisseur, si la glaire est plus sournoise parce qu'elle use d'une ironie partagée, il en dit long sur la violence des hommes. Et on peut alors se poser la question : Est-ce la société qui produit cette tension, ou ce genre d'hommes de pouvoir qui ne savent pas vivre sans ? Qu'est-ce qui secrète le plus la violence, les hommes influents ou les peuples qu'ils manipulent ?

La vengeance n'attend pas que refroidissent les plats. Le portrait que JLM torche de François Hollande vaut sa dose de rancune. Il ne fait pas bon être mauvais perdant : 

"Je m'en moque de François Hollande. Un pauvre type. La plus éminente médiocrité du PS des années 2000. La bureaucratie satisfaite d'elle même. Il n'y a rien à dire ! Il n'a jamais rien fait (...). Il est passé d'un poste à l'autre, fondu dans la grisaille. Mais il est marrant, toujours la blagounette aux lèvres (...).

C'est le genre de gars qui devait arracher les ailes aux mouches quand il était gamin. C'est ça sa psychologie. Ça l'amuse de rouler les gens et de les voir se débattre (...). C'était un mariole."

Ah que la charge est hargneusement tournée ! Zola ou Dostoievski ? Finalement, j'opte pour Balzac. C'est stylistiquement un peu daté, mais entre le martyre révolutionnaire et le suicidé, laissons un chance à notre JL national de rentrer dans le casting de la Comédie Humaine. 

5 Commentaires

Tout est dit sur ce personnage qui n'est autre qu'un manipulateur égocentrique hargneux qui devient vraiment méchant quand le vent tourne en sa défaveur ...
Bonjour Mel,
Il faut dire que la charge est lourde, très lourde, et la rancœur cuite et recuite. En effet, cela fleure la défaite mal digérée et du coup fait naître le doute sur la pertinence du propos. Et c'est dommage. C'est le deuxième quinquennat "pour rien", le prédécesseur de Macron n'ayant jamais réussi à quitter ses habits de fonctionnaire cauteleux et celui à qui il avait succédé ceux de chef de bande de nervis. Alors il y a de quoi être énervé. La violence verbale des crocodiles du marigot est bien connue et l'âge avançant l'autocensure moins forte. En revanche, n"oublions pas que Valls s'est pris une beigne (une vraie avant celle des primaires du PS et du PRG), et l'échec des politiques au pouvoir stimule de plus en plus de violence, de moins en moins censurée.
Les législatives viennent de sortir les 2 partis qui se partageaient le pouvoir depuis bientôt 40 ans car ces deux partis ont également échoué.
Mais vous avez raison, la violence n'est pas la solution.
Mais de là à tendre la joue gauche...
Et dire que ce personnage appelait de toutes ses forces à voter François Hollande sans condition pour battre un candidat d'un parti républicain en 2012 et que 5 ans plus tard il fait sa diva alors qu'une personne qu'il classe comme "ennemie de la démocratie" est au second tour.

Je me demande encore sous quel logiciel politique il tourne.

Sans traduire aucune des mes idées j'ai apprécié les quelques mots du candidats défaits de la droite quand il expliquait que l'abstention n'était pas dans ses gênes. Effectivement, parfois la démocratie c'est faire contre ses opinions mais c'est faire surtout pour le plus grand nombre.
Effectivement
C'est inquiétant le discours de HLM pourquoi un homme diplômé en Doctorat de philisophie prétendant avoir la réponse à tous les maux de notre société crache sur les notions fondamentales du respect.
En crachant sur notre ex président Francois Hollande il ne respecte pas les français qui ont voté pour lui.
Au nom de quoi il se permet une telle arrogance penses t il représenter le discours de notre jeunesse ou tout simplement est il payé par des fonds occultes pour déstabiliser notre pays car son fond de commerce notamment à Marseille il ne faudrait pas s'y méprendre il est de quelle communauté dire française.
HLM est haine habilité verbale et gestuaire mais sa haine persistante ne s'explique que par une volonté du gain en accédant au pouvoir.
Malheureusement JLM se confronte à des journalistes qui ne le sont pas trop incompétents. Le comble du hasard serait de dire : Si Marine Le Pen aurait eu la dextérité verbale de HLM elle serait présidente.
À croire que ces politiques avides du pouvoir et de l'argent se perdent dans des détails des attitudes qui les dépassent.
À croire qu'au delà l'arrogance des Hommes il existe une force influente qui gouverne la destiné des peuples pour le pire ou /Et le meilleur
Parce que vous pensez que la politique est une balade heureuse,elle a toujours cohabité avec toutes sortes de violence elle les a même attisées ! Du verbe à la corruption aux ventes d'armes à l'occupation de territoires etc...

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.