Réforme retraites régimes spéciaux
SOCIÉTÉ Politique

Retraites : fallait-il essayer de tout réformer à la fois ?

L’opinion publique n’est pas loin d’accepter les axes principaux d’un projet qui garantit un financement pour ses vieux jours. Mais trop de questions restent en suspens et la méthode est si cavalière, que c’en est suspect.

Invoquer deux ans de consultations sans pouvoir répondre à chacun de son devenir, sur la valeur du point, sur la méthode de calcul ? Je n’ai pas connu pire communication depuis longtemps. On connait nos dirigeants ! Dans le cynisme qui est manifestement passé des séries télévisées américaines à la vie politique française, on sait qu’il existe un concours "à qui frappera plus fort", imposera sa réforme d’autant qu’elle est plus dure à mener. Et dans le camp syndical, même surenchère ! Les organisateurs des manifestations de mardi n’ont d’autre but que de compter "leurs divisions". En confortant du coup celles de l’opinion.

Pour sortir de cette crise qui paralyse l’activité du pays, il faudrait reclarifier les projets et probablement arrêter de tout mélanger : vouloir relever l’âge de départ en retraite, mettre fin aux régimes spéciaux sans régler le problème de la pénibilité, sans dire la valeur d’un point, sans dire les compensations pour chacun des perdants ; c’est déjà compliqué ! Puis invoquer un déficit pour installer bonus et malus autour d’un âge pivot, c’est forcément ramener un objectif louable de solidarité à un problème de gros sous. Et introduire plus d’aléas et de méfiance. A droite et à gauche, ils sont nombreux, les commentateurs, pour rappeler que "pour faire des économies, pas besoin de réforme universelle des retraites. Pour aligner les régimes spéciaux sur les autres, pas besoin de système de points". A force de tout mélanger, personne, dans l’opinion, n’y retrouve ses petits. Notre société est en stress.

Mauvaise com’ gouvernementale c’est sûr. Et voilà que, coincé, le MEDEF se retrouve (avec la FNSEA) comme seul allié, sans qu’on sache vraiment s’il adhère à cette réforme qu’il peut voir comme potentiellement coûteuse ! Injouable pour Berger sauf à se "re-socler" massivement sur sa base. Il y a du boulot. A la veille de cette nouvelle manifestation, on ne peut s’empêcher de penser que tout cela constitue, à date, un super gâchis. Vite un miracle !

5 Commentaires

Salut MEL,
Je partage assez votre avis sur ce gâchis.
Il faut bien dire que la condescendance brutale de ceux qui croient gouverner, et qui vont réussir à faire passer Martinez (CGT) pour un centriste, tiédasse est une méthode (enfin "méthode") qui ne marchera pas.
Sans même parler du quincailler Delevoye (il a tellement de casseroles) qui se demande si les omissions faites à l'insu de son plein gré seraient de nature à défavoriser le projet!!! On en a la mâchoire qui se décroche.
Pas facile sans doute pour lui qu'il ne doit son maintien en poste qu'au fait que les syndicats n'ont pas (encore) exigé qu'il parte.
A suivre.
Bonjour Michel-Edouard Leclerc,
Vous savez, ils sont entrain de tout privatiser, sauf les impôts et les taxes.
C'est un retour à une forme d'ancien régime : ceux qui possèdent et ceux qui font et profitent de l'impôt versus ceux qui payent.100% du salaire "indument" versé doit être récupéré : en consommation ou en impôts.
Comme dirait Charles : "et on a encore rien vu!"
Patrick, tranquillisez-vous, pour Delevoye c'est plié, il est OUT!
Bonjour,

Je ne suis pas choquée par le fait que l'âge de la retraite recule dès lors que l'espérance de vie rallonge ! C'est logique et rationnel mais alors n'aurait il pas fallu se pencher, en amont, de façon plus sérieuse sur l'emploi des séniors à qui l'on demande d'aller vers 64 ans voir plus et qui sont "finis" à partir de 45/50 ans ? J'ai le sentiment que l'on cherche à me faire avaler un dessert dont je ne raffole pas avant le plat principal que je n'aime pas plus : "t'inquiète dans l'estomac tout se mélange de toute façon!" Avant de penser à m'arrêter de travailler vers les 64 ans, je voudrais être sure de pouvoir continuer à travailler jusqu'à 64 ans ce qui n'est pas vraiment gagné même neurones soigneusement alignés, le jeunisme dans les entreprises ayant le vent en poupe.

Je reste donc là, dubitative à écouter tout le monde (gouvernement au ton péremptoire, méprisant et pressé face à des syndicalistes qui retrouvent une nouvelle jeunesse) , seulement voila tout le monde ben c'est personne et autant je trouvais le gloubi-boulga de Casimir attractif petite autant "quelques années plus tard" je ne suis plus persuadée d'avoir envie d'y gouter et qui plus est, de force surtout quand j'ai l'impression qu'on me cache des ingrédients que mon appli Yuka ne veut pas pour ma santé :))))

Nous sommes à moins de 10 jours de Noel, et après presque deux semaines de grève, le cœur n'y est pas, du tout! Une réelle colère est en train de poindre, des verrous sautent : personne n'aurait interpelé un 1er Ministre comme cela s'est produit hier avec rage et véhémence et s'il n'y avait que les mots … La ministre des Sports en marge d'un match de foot a été chahutée entre jets de bière et "casse-toi la Ministre", vous noterez que c'est toujours plus élégant que "casse toi pauvre c...e"! Les Français qui subissent déjà beaucoup au quotidien ne sont pas sures de pouvoir passer Noel en famille à cause des trains même si cela semble évoluer positivement dixit la SNCF entre 50 et 60% des TGV devraient circuler! Vendredi dernier le BHV Marais associé à JUMP offrait 20mm aux 5000 premiers utilisateurs à entrer au moment du paiement sur l'appli Uber (faut-il apprécier Uber, je le boycotte avec fierté comme Amazon après suis mariée avec mon IPhone … oui je sais, je suis parfois un peu complexe), j'ai dû relire le mail plusieurs fois tellement ca me semblait surréaliste . En même temps, 20' d'Uber offert, coincé entre les grèves, les couloirs de bus de Mme Hidalgo et les embouteillages classiques d'une capitale à qq jours de Noel ça doit permettre de faire 50 m mais d'avoir les petons au repos pdt les dites 20 minutes bref on prend :)) …

Quant aux autres, ceux qui ont encore un peu la tête hors de l'eau ben il devient criminel d'acheter son sapin, de manger du foie gras, de prendre l'avion ou sa voiture et de consommer tout simplement …

Evidement qu'il faut reformer mais step by step comme disent les anglos saxons et de façon moins méprisante, est-ce vraiment trop demander ?

Vous parliez de miracle ? Dans grève il y a rêve … Qui sait, sur un malentendu ils pourraient conclure !!
salut , je passe de temps autres lire tes messages, et prendre un bol de bon sens, mais la j'avoue que ce message me conforte dans ma pensée négative. En point d'orgue un clown sorti de nulle part, ce qui me fait te poser cette question, a laquelle tu n'es absolument pas obligé de répondre.

Est ce q'un RH de la GMS est apte à comprendre l'interet général, en sachant que sa vie durant il a travaillé pour un particulier.
cordialement bonne continuation

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.