Catalogues et commerce
ÉCONOMIE Développement durable

Quel avenir pour les catalogues dans le commerce ? (EPISODE 1)

Je peux vous dire que c'est un des plus vastes chantiers (et des plus complexes) sur lequel on phosphore dans les enseignes de distribution.

Toutes (spécialisées, hypers, omnicanales et grands magasins) sont parties pour réduire l'usage du papier.

Objectif ? Lutter contre le gaspillage, respecter les "stop pub" sur les boites aux lettres, diminuer l'empreinte carbone... Plus facile à promettre qu'à faire !

En prévoyant la disparition des catalogues dès ce début de décennie, j'avais d'ailleurs moi-même été trop optimiste. Je m'étais basé sur le processus réussi de suppression des sacs plastiques (sacs bretelles) lancé en pionnier par les centres E.Leclerc 20 ans avant que la loi ne vienne les interdire. Et aujourd'hui, on a remplacé les sacs plastiques par des sacs de jute recyclables et consignés.

Mais remplacer tous les catalogues papier par une communication digitale, c'est pas si évident. L'équipe au siège de E.Leclerc en charge de la communication commerciale (ici, au Forum Omnicanal) rappelle que finalement, les fameuses liseuses n'ont pas remplacé la vente des livres papiers. Et beaucoup de consommateurs aiment bien accéder visuellement à la lecture non seulement des promos mais aussi des informations sur les produits dans les catalogues.

Après tout, même la presse, devenue multimédia, continue de vendre des journaux papier.

Alors, chaque distributeur teste des initiatives et creuse ses alternatives. Carrefour annonce la suppression des catalogues dans les agglomérations de Paris et Lyon. Super U et Auchan testent dans quelques magasins et régions en suivant à la loupe la réaction des clients...

Chez E.Leclerc, tous les chantiers ont été ouverts. Notre enseigne est engagée depuis 10 ans dans une gestion responsable de l’usage papier (papiers labellisés issus de forêt gérées durablement, encres végétales, gestion optimisée du recyclage). Un engagement qui nous vaut le premier prix RSE Riposte Verte des enseignes de la distribution. On a boosté les primes pour recyclage.

Des magasins pionniers se sont lancés dans le zéro prospectus comme à Luçon, dont l'adhérent Jean-Claude Pénicaud avance en éclaireur. Mais aussi à Rambouillet, Annemasse (Ville-la-Grand)... Une quarantaine de sites expérimentent.

Je vous raconterai. E.Leclerc sera bien sûr partenaire de 15 villes candidates au projet "Oui Pub" (Loi Climat) prochainement dévoilé.

Un premier bilan ? En 4 ans, E.Leclerc a ainsi réduit de près de 50% son utilisation de papier.

Passionnant et nécessaire chantier qu'on va évidemment booster...

1 Commentaires

Bonjour Mel,
En fait pour faire disparaître le catalogue, il faut s'attaquer au prix du fond de rayon. Vaste sujet qui met la péréquation, l'outil indispensable de la grande distribution à mal. Aujourd'hui le journal le plus lu de France est le catalogue Intermarché. Je viens de réaliser une action au Leclerc de Barjouville pendant 7 jours et la fréquentation a été très forte pour le "Black Friday" les "34% de ticket Leclerc sur les chocolats" et une action "10 euros sur la carte Leclerc pour 60 euros acheté" le dimanche. Comment communiquer toutes ces infos qui concernent différents rayons par internet quand la lecture d'un mail ou d'un sms ne doit pas dépasser 10 secondes? J'en profite pour remercier l'accueil qui m'a été réservé ainsi que l'appui du personnel au Leclerc de Barjouville pendant cette semaine complète.

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.