blé E.Leclerc
ÉCONOMIE Enjeux de la distribution

Signature d'un accord responsable sur le blé durable

Bruno Le Maire s'inquiétait mercredi soir de ce que les accords vertueux issus des EGA ne portaient que sur le secteur laitier. Je vais pouvoir le rassurer : tous les secteurs seront concernés. Aujourd'hui, les céréales.

Vous connaissez les biscottes Heudebert ou Pelletier (qui sont composées de plus de 90% de céréales !) ? Ce sont des marques du groupe international Mondelez.

Preuve que la négociation ne porte pas que sur le prix, mais aussi sur la montée en qualité des produits, l'alliance E.Leclerc-Rewe (Eurelec) a scellé un partenariat sur la fourniture d'un blé durable.

On est dans le lourd avec cet accord qui porte sur plus de 20.000 tonnes de blé et qui impactera plus de 1500 agriculteurs regroupés autour de trois usines en France : Granville dans la Manche (Normandie), Vervins dans l’Aisne (Haut de France), Toulouse en haute Garonne (Occitanie).

Ces agriculteurs sont engagés dans le programme "Harmony". Ils recevront une prime supplémentaire pour mettre en œuvre les bonnes pratiques de culture d’un blé durable : réduction de l’utilisation de pesticides et de fertilisants, préservation de la qualité de l’eau et du sol, et réduction des émissions carbone. La charte comprend également des pratiques spécifiques destinées à préserver la biodiversité.

Mondelez et Eurelec ont trouvé un accord tarifaire qui permettra de valoriser ce contrat de filière et d'accompagner d'une meilleure rémunération, les producteurs qui y sont engagés.

Bravo aux équipes de Mondelez et d'Eurelec pour ce beau projet qui fait sens !

Après les accords Danone, Lactalis, D'Aucy, la filière porc de Kermené et les partenariats fruits et légumes du Galec et de la Scamark, ce nouvel accord avec Mondelez vient conforter les engagements d' E.Leclerc pris lors des Etats généraux de l'alimentation : et ce n'est qu'un début !

2 Commentaires

Congrats Mr President!
Bonjour Mel, c'est bien, tout avance (dans le bon sens) et finit par arriver à bon port! Bravo à Mondelez aussi.
Vous devriez regarder du côté de la boite qui fait Krema, Carambar & co et qui a entamé une double démarche, à la fois de relocalisation de leur production (ce sont les usines de Mondelez que vous citez qui m'y fait penser) et refonte des recettes afin de virer la "m..." et le remplacer par "rien de du bon!" De toutes manières, vu de mon côté de consommateur, il y en a marre des conflits, alors tout ce qui met en évidence que les acteurs de la chaîne de valeur tirent la corde dans le même sens est bon à prendre.
Alors avec le plus grand nombre, continuez.
La bonne journée à vous.
TG

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.