Filière lait E.Leclerc
ÉCONOMIE Engagements

Filière lait : acheter local et mieux rémunérer la qualité !

🐄🐄🐄 Après les grands accords nationaux qui portaient sur 200 millions de litres de lait pour Marque Repère et BioVillage (les labels de Leclerc), chaque coopérative régionale du groupement ont repris langue avec leurs producteurs régionaux.

Ca s'appelle "Eleveurs de Bretagne", "Vachement Normand"... Et hier, nos collègues ont signé avec "Les éleveurs des Hauts-de-France". Un engagement de volumes : 7 millions de litres par an. Un engagement durable : 3 ans renouvelables. Une rémunération de 395 euros les 1000 litres (avec les primes).

Du côté E.Leclerc, c'est Bruno Trefouel, adhérent à Dunkerque qui pilotait, pour ses collègues de Scapartois, ces rencontres avec les présidents des coopératives laitières : Serge Capron (pour La Prospérité Fermière, qui regroupe 1.200 producteurs) et Olivier Vermes (pour Lact'Union, 450 producteurs) et Franck Defrance (DG d'Orlait).

A l'heure où tous les professionnels s'embarquent dans un nouveau modèle alimentaire plus qualitatif, ce partenariat est de bon augure. 👍

1 Commentaires

Bonjour Mel,
Est-ce que le modèle "Arnaud Montebourg" peut connaître des extensions pour donner plus de revenus aux éleveurs? En fait je fait référence à son entreprise de glaces "la mémère" https://www.lamemere.fr/ qui permet aux agriculteurs de valoriser eux même leur lait et de proposer à la vente des produits bio en circuit court. Est-il possible de faire la même chose par exemple avec les yahourts et les fromages?

Laisser un commentaire

Cette adresse n'apparaîtra pas à la publication
Image CAPTCHA
Entrez les caractères figurant dans le code anti-spam ci-dessus.